Après une première édition en février 2017, le festival Femmes en Cinéma revient à Paris, cette année au cinéma Les 3 Luxembourg, du 15 au 17 mars.

Florence Bebon, programmatrice et directrice de la manifestation, vise à laisser un terrain d’expression privilégié aux réalisatrices du monde entier, dans un contexte international où la parole féminine commence à se libérer peu à peu.

Les héroïnes des 5 documentaires, 3 fictions, 2 courts-métrages et du long-métrage d’animation présentés durant ces trois jours révèlent des personnages autonomes et sans artifices.

Nous aurons le loisir de découvrir deux films en avant-première, en ouverture et clôture du festival. Je vois rouge (sortie le 24 avril), présenté par la réalisatrice Bojina Panayotova et sa mère, retourne sur les traces d’une histoire familiale et de la chute du communisme en Bulgarie. Los Silencios, de Beatriz Seigner (sortie le 3 avril), nous propulse quant à lui en Amazonie, autour d’un père réapparu sur fond de conflit armé colombien.

Je vois rouge – Copyright JHR Films

Hanna Schygulla – Copyright Beate Nelken

La vitalité du documentaire français s’exposera à travers des rencontres autour des cinéastes Michelle Porte, pour Les Mots comme les pierres, Annie Ernaux écrivain, et Margaux Chouraqui, pour Exilés. Aminatou Echard fera découvrir au public Djamilia, plongée dans les témoignages de femmes enlevées au Kirghizistan en vue d’être mariées. Une soirée exceptionnelle, animée par Clarisse Fabre, réunira la grande Hanna Schygulla et l’actrice Adèle Haenel en résonance à Quel que soit le songe, documentaire d’Anne Imbert.

Toutes les infos et la programmation complète sur le site officiel.

FEMMES EN CINÉMA 2019 from Femmes en Cinéma on Vimeo.

A propos de Thibault Vicq

Laisser un commentaire