Le festival du film coréen à Paris revient du 28/10 au 4/11

De nouveau installé au cinéma PUBLICIS, le Festival du film coréen à Paris (FFCP) est de retour pour un programme 2014 composé de pas moins de 25 longs métrages et 35 courts, le plus souvent inédits ou en avant-premières en France.

En ouverture, on pourra retrouver l’attendu Haemoo, premier film de Shim Sung-bo, co-scénariste de Mémories of Murer de Bong Joon-ho, qui est ici producteur, tandis que les hostilités s’achèveront avec le film d’action The divine Move, par le réalisateur de Quick, Jo Bum-gu.

Dans l’intervalle, au niveau des évènements plus « box-office », il sera offert au public français l’occasion de découvrir le temps d’une séance spéciale l’ultra hit sud-coréen à 17 millions de spectateurs, Roaring Currents, avec Choi Min-sik. Hard day avec l’excellent Lee Sun-kyun, et A girl at my door de July Jung (avec Bae Doo-na), deux des prochaines sorties coréennes les plus imminentes sur le sol français seront par ailleurs projetés en avant-première.

Au-delà des films ayant le plus de visibilités médiatiques, le festival tient sans doute son principal intérêt de par sa section « paysage », souvent, la seule opportunité de découvrir en France plusieurs films qui ne trouveront pas le chemin d’une distribution cinéma ou même dvd/vod. Films de genres (The Terror Live) ou plus intimistes (10 minutes) se croisent au milieu de documentaires (Non Fiction Diary, A dream of Iron), films d’animation (The Fake) ou comédies (My dead girl, Jin-young)…

Au rayon (re)découvertes, il faut aussi relever les trois focus de cette édition, consacrés  :

– à Lee-Su-jin, auteur de A Cappella qui sort prochainement, avec  en plus de la projection de celui-ci, la présentation de trois de ses courts métrages

– à l’acteur Kim Yun-seok (The Chaser), qui offrira une master-class

– au film d’horreur coréen,  avec la projection de cinq classiques du genre, des séances rares en France, des années 60 aux années 2000 : Thousand-yeat Old Fox, A public cemetery of Wol-ha, A bloodthirsty killer, Sorum et Sunndenly in dark night

Enfin,  relevons nécessairement la section « Shortcuts », 20 courts métrages choisis cette année sur le thème très large de l’émotion.

Toutes les séances et modalités du festival sont à retrouver sur le site officiel du FFCP!

 

(photos : Haemoo de Shim Sung-bo, et A bloodhirtsy killer de Lee Yong-min)

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Guillaume BRYON

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.