Festival Lumière 2018 – 10ème Édition – Premières Annonces

Ce matin avait lieu, du côté de l’institut Lumière, la conférence de lancement de la 10ème édition du Festival Lumière, qui se déroulera à Lyon du 13 au 21 octobre. Après un cru 2017 de haute volée qui avait mis à l’honneur Wong Kar-Wai, William Friedkin, Guillermo Del Toro, et bon nombre d’œuvres passionnantes, on attendait avec impatience de savoir ce qui nous attendait pour cette édition anniversaire.

https://m.media-amazon.com/images/M/MV5BOTMxNDU1NjE4MF5BMl5BanBnXkFtZTgwMTU3MTUxMzE@._V1_SY1000_SX1520_AL_.jpg

Catherine Hessling dans Nana de Jean Renoir

Commençons par la fin à savoir le nom du 10ème récipiendaire du prix Lumière. Les rumeurs allaient bon train, on évoquait David Lynch et Brian de Palma en potentiels prix masculins, quand l’ère post-Weinstein semblait dessiner l’envie, le besoin de marquer le coup avec un prix accordé à une femme, deux ans après celui attribué à Catherine Deneuve. Il était permis de penser à Agnès Varda, à Jane Campion voir même Kathryn Bigelow, qui comme Thierry Frémaux aime le rappeler fait partie des rares cinéastes femmes à ne pas avoir émergé à Cannes… Le maître des lieux a promis une surprise juste avant l’annonce, et concédons qu’il a réussi son coup puisque personne n’avait vu venir Jane Fonda comme 10ème prix Lumière, ainsi pour la 3ème fois en dix ans ce n’est pas un cinéaste qui est primé mais une actrice (après Gérard Depardieu et Catherine Deneuve). La comédienne aujourd’hui âgée de 80 ans, active depuis le début des années 60 sur les planches puis les plateaux de cinéma, cumule les récompenses (deux oscars au compteur notamment), icône glamour mais aussi artiste engagée sur plusieurs fronts… Celle qui a tourné pour Sidney Pollack, Arthur Penn, Hal Ashby, Sidney Lumet, Otto Preminger, Joseph Losey, mais aussi Jean-Luc Godard, René Clément ou encore Roger Vadim, dispose d’une filmographie impressionnante que l’on aura tout loisir de redécouvrir en octobre prochain. À noter, que le festival profitera de la venue de Jane Fonda pour rendre hommage à son père, immense acteur également, Henry Fonda.

Revenons maintenant aux autres annonces qui ont précédé ce dénouement. La matinée a commencé par l’annonce de trois rétrospectives : l’une consacrée à Henri Decoin, la deuxième à Muriel Box (qui vient s’inscrire dans le cycle histoire permanente des femmes cinéaste) et enfin une troisième à l’œuvre faste de Richard Thorpe (on parle de près de 200 films réalisés !), qu’on promet en 35 mm pour cette dernière. L’an passé lors de la précédente conférence, on avait pu visionner un somptueux extrait d’une nouvelle restauration de 2001, l’Odyssée de l’espace, avant de constater au moment de la programmation définitive l’absence du classique absolu de Stanley Kubrick… Nous aurons cette année la chance de redécouvrir le film sur grand écran en 70 mm pour son 50ème anniversaire. À noter qu’un ouvrage d’entretiens avec Kubrick et textes autour de 2001, sera publié aux éditions Acte Sud pendant le festival. Le cinéma muet, comme chaque année, est à l’honneur, le cycle Buster Keaton se poursuivra pour une troisième (et dernière ?) partie, un hommage sera rendu à Catherine Hessling à travers ses collaborations avec Jean Renoir, hommages également à Max Linder et Charlie Chaplin. Côté musique, Camélia Jordana revisitera l’histoire du cinéma français à travers des chansons phares, Catherine Frot viendra interpréter entre autre du Bobby Lapointe et Bernard Lavilliers fait partie des premiers invités annoncés.

http://fr.web.img2.acsta.net/r_1920_1080/pictures/18/05/17/12/34/3087341.jpg

2001, l’odyssée de l’espace – Stanley Kubrick

Finissons par trois des annonces qui nous ont le plus enthousiasmés : Une rétrospective consacrée au cinéaste chinois King Hu (A Touch of Zen) et la venue deux invités prestigieux : Liv Ullmann et Peter Bogdanovich.

https://m.media-amazon.com/images/M/MV5BZDc3Nzg5OWUtNjI2NS00MWRiLWJkZjgtMzQ5OTE1YmIzOGY3XkEyXkFqcGdeQXVyMzU0Njc5MTk@._V1_.jpg

Liv Ullmann dans Persona d’Ingmar Bergman

Pour ceux qui resteraient sur leur faim à l’issue de ces premières annonces, rappelons que la programmation sera considérablement enrichie jusqu’à son officialisation au mois de septembre et que beaucoup de belles surprises peuvent s’ajouter à ces grandes lignes…

 

Tous les détails concernant ces grandes lignes de programmation sur le site du festival

A propos de Vincent Nicolet

Laisser un commentaire