Campagne de précommande : Vigilante – La Justice sauvage à Hollywood de Yal Sadat – Éditions Façonnage

Jeune maison d’édition indépendante dédiée à la conception d’essais graphiques décryptant le monde à travers l’histoire de la pop culture et ses mutations dont nous avons déjà chroniqué certains ouvrages (Jim Carrey l’Amérique démasquée et Rire au temps de la honte, une histoire de Louis CK), Façonnage Éditions s’apprête à ajouter un nouveau titre à son catalogue. Vigilante – La Justice sauvage à Hollywood de Yal Sadat (Critique et réalisateur, entre autres, membre du comité de rédaction des Cahiers du cinéma et auteur de l’essai Bill Murray – Commencez sans moi ) s’intéressera à ce genre important du cinéma américain des années 70/80.  Alors que le western connaissait son crépuscule et que le cinéma américain de la fin des années 60 voyait l’émergence d’une nouvelle génération de cinéastes ainsi qu’une percée de la contre-culture à travers les succès d’Easy Rider, Le Lauréat ou Bonnie & Clyde, une réaction plus conservatrice et plus ambiguë n’allait pas tarder à se manifester sur les écrans dès le début des 70’s via le film d’autodéfense plus communément appelé le Vigilante movie. Miroir déformé d’une Amérique en quête de repères moraux et de figures auxquelles se raccrocher, il trouva en Clint Eastwood (Dirty Harry), Robert De Niro (Taxi Driver) et surtout Charles Bronson (Death Wish) des avatars de premier choix. Films populaires aux réceptions critiques aléatoires, pour ne pas dire très clivées, le registre ne laisse pas indifférent et ne laisse pas son spectateur insensible. Lors de sa campagne électorale de 2016, certains se souviennent peut-être d’un Donald Trump haranguant ses supporters en évoquant le souvenir de Death Wish et de Charles Bronson, prouvant un pouvoir de fascination toujours intact, cela plusieurs décennies après. L’ambition de l’ouvrage est d’intéresser au-delà des seules sphères cinéphiles et entend s’interroger sur « L ’Amérique, sa société, sa philosophie politique et la manière dont elle est représentée au cinéma. Par-delà son contexte, cet essai touche à des sujets de société universels : l’État, les institutions, le pouvoir, l’économie, la justice, l’auto-défense, l’anarchisme, l’individualisme. » La préface sera signée Jean-François Rauger, l’actuel directeur de la programmation de la cinémathèque française et la sortie est prévue pour le 17 Juin prochain.

Une campagne de précommande a d’ors-et-déjà été lancée, permettant de recevoir le livre en avant-première ainsi que de bénéficier de nombreuses contre-parties, nous vous invitons donc à y faire un tour : VIGILANTE : LA JUSTICE SAUVAGE À HOLLYWOOD – Campagne de précommande

Nous reviendrons pour notre part sur l’ouvrage lors de sa parution.

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Vincent Nicolet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.