Festival Lumière – 10ème édition : Programme Complet

En juin dernier, nous avions communiqué sur les premières annonces effectuées lors de la conférence de lancement de la 10ème édition du festival Lumière. On vous rafraîchit la mémoire : Jane Fonda succède à Wong Kar-Wai pendant que Liv Ullmann, Peter Bogdanovich faisaient partie des premiers invités annoncés et étaient dévoilés des cycles consacrés à King Hu, Henri Decoin, Catherine Hessling, Richard Thorpe et Muriel Box. La programmation complète étant désormais connue, revenons maintenant sur l’essentiel des évènements qui pourraient marquer cette nouvelle édition du Festival Lumière, qui se déroulera du 13 au 21 Octobre prochain.

Très grand nom du cinéma mondial, récemment auréolé du lion d’or à la Mostra et déjà venu à Lyon l’an passé pour accompagner son compatriote Guillermo Del Toro : Alfonso Cuarón est à l’honneur. Premier tour de force réussi par le festival, la projection sur grand écran et en avant-première de son dernier long-métrage, le très attendu Roma (5 ans déjà depuis Gravity !), qui sortira sur Netflix en 2019. On pourra profiter de l’occasion l’écouter lors d’une masterclass ou revoir ses œuvres phares que sont Les Fils de l’homme, Y Tu mamá también et bien sûr Gravity dans des conditions optimales sans oublier la possibilité de découvrir son tout premier long-métrage, le très rare Solo con tu pareja.

Également on note la présence d’un acteur très populaire et maintes fois primé que ce soit à Cannes (Biutiful), à Venise (Avant la nuit/Mar Adentro), aux oscars (No country for old Men) etc, à savoir Javier Bardem. Plusieurs films emblématiques de sa carrière seront projetés ainsi que le récent Everybody Knows d’Asghar Farhadi, sans oublier qu’il se prêtera également à l’exercice de la masterclass.

http://fr.web.img3.acsta.net/r_1920_1080/pictures/18/05/02/14/40/4990321.jpg

Everybody Knows – Asghar Farhadi (Copyright Memento Films distribution)

Cinéaste atypique dans le paysage français, Claire Denis viendra elle aussi célébrer le 7ème art à Lyon. Si son dernier long-métrage Un beau soleil intérieur semblait bien loin des obsessions habituelles et s’avérait une très grosse déception pour ne pas dire davantage, elle paraît revenir à cinéma plus proche de son standing avec le très attendu High Life, œuvre de science-fiction tournée en anglais réunissant Robert Pattinson, Juliette Binoche, André Benjamin (aka André 3000 dans le groupe Outkast), Mia Goth et Lars Eidinger. Le festival propose deux avant-premières du film ainsi qu’une rétrospective partielle de la filmographie dont l’exceptionnel Trouble Every Day avec Béatrice Dalle, que l’on se réjouit de pouvoir redécouvrir en salles.

Annoncé l’an passé et finalement reporté, l’ambitieux cycle de rétrospective complète consacré à Jean-Luc Godard, baptisé Le projet Godard, débutera durant la manifestation. Au menu, ses long-métrages réalisés durant les années 2000 et la projection du Livre d’Image, récompensée d’une Palme d’or spéciale lors du dernier festival de Cannes, dont la sortie en salles est par ailleurs incertaine.

Dernière avant-première évènement, et troisième film diffusé sur grand écran exclusivement pendant le festival, The other side of the Wind d’Orson Welles, disponible début novembre sur Netflix. Tourné entre 1970 et 1976, parasité par plusieurs imbroglio juridiques et contractuels, il s’agit de l’une des œuvres inachevées de l’auteur de Citizen Kane, véritable arlésienne et fantasme cinéphile, près de 50 ans après le début de sa production le film s’apprête à être visible… Excitation maximale !

On vous laisse découvrir plus en détails l’étendue de la programmation de cette 10ème édition, qui propose comme chaque année un panel de films et cinéma de tous horizons à mêmes de ravir toutes les catégories de spectateurs et cinéphiles pour huit jours intenses et euphoriques.

Programmation complète :

Jane Fonda : Prix Lumière 2018
Les Félins de René Clément (1964, 1h37)
La Poursuite impitoyable d’Arthur Penn (The Chase, 1966, 2h13)

Barbarella de Roger Vadim (1968, 1h38)
On achève bien les chevaux de Sydney Pollack (They Shoot Horses, Don’t They?, 1969, 1h58)
Klute d’Alan J. Pakula (1971, 1h54)

Maison de poupée de Joseph Losey (A Doll’s House, 1973, 1h46)

Julia de Fred Zinnemann (1977, 1h57)
Le Retour de Hal Ashby (Coming Home, 1978, 2h08)
Le Syndrome chinois de James Bridges (The China Syndrome, 1979, 2h02)
Le Cavalier électrique de Sydney Pollack (The Electric Horseman, 1979, 2h)
La Maison du lac de Mark Rydell (On Golden Pond, 1981, 1h49)

Agnès de Dieu de Norman Jewison (Agnes of God, 1985, 1h38)
Stanley et Iris de Martin Ritt (Stanley & Iris, 1990, 1h44)
Documentaires

F.T.A. de Francine Parker (1972, 1h37)
Sois belle et tais-toi de Delphine Seyrig (1976, 1h51)
Jane Fonda in Five Acts de Susan Lacy (2018, 2h15)

http://fr.web.img6.acsta.net/r_1920_1080/pictures/18/09/04/11/56/0165627.jpg

La Poursuite Impitoyable – Arthur Penn (Copyright 1966, renewed 1994 Horizon Management, Inc. Tous droits réservés)

Henry by Jane (Fonda)
Vers sa destinée de John Ford (Young Mr. Lincoln, 1939, 1h40)

Les Raisins de la colère de John Ford (The Grapes of Wrath, 1940, 2h09)
Un cœur pris au piège de Preston Sturges (The Lady Eve, 1941, 1h32)
Le Faux coupable d’Alfred Hitchcock (The Wrong Man, 1956, 1h45)

Douze hommes en colère de Sidney Lumet (12 Angry Men, 1957, 1h37)

Tempête à Washington d’Otto Preminger (Advise & Consent, 1962, 2h19)
L’Etrangleur de Boston de Richard Fleischer (The Boston Strangler, 1968, 1h56)

Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone (C’era una volta il West, 1968, 2h45)

Le Clan des irréductibles de Paul Newman (Sometimes a Great Notion, 1971, 1h54)
La Maison du lac de Mark Rydell (On Golden Pond, 1981, 1h49)

Le projet Godard
Eloge de l’amour de Jean-Luc Godard (2001, 1h37)
Notre musique de Jean-Luc Godard (2004, 1h20)

Histoire(s) du cinéma – Moments choisis de Jean-Luc Godard (2004, 1h20)

Film socialisme de Jean-Luc Godard (2010, 1h42)

Adieu au langage 3D de Jean-Luc Godard (2014, 1h10)
Avant-première

Le Livre d’image de Jean-Luc Godard (2018, 1h24)

http://fr.web.img3.acsta.net/r_1920_1080/pictures/18/05/04/15/25/4839295.jpg

Le Livre d’image – Jean-Luc Godard (Copyright Wild Bunch Distribution)

La vérité sur Henri Decoin
Toboggan d’Henri Decoin (1934, 1h39)
Battement de cœur d’Henri Decoin (1940, 1h37)

Les Inconnus dans la maison d’Henri Decoin (1942, 1h40)

Non coupable d’Henri Decoin (1947, 1h42)
Les Amants du pont Saint-Jean d’Henri Decoin (1947, 1h34)

Les Amoureux sont seuls au monde d’Henri Decoin (1948, 1h40)
Entre onze heures et minuit d’Henri Decoin (1949, 1h40)
Au grand balcon d’Henri Decoin (1949, 1h56)
La Vérité sur Bébé Donge d’Henri Decoin (1952, 1h53)
Les Intrigantes d’Henri Decoin (1954, 1h36)
L’Affaire des poisons d’Henri Decoin (1955, 1h43)

Razzia sur la chnouf d’Henri Decoin (1955, 1h45)
Un soir au music-hall d’Henri Decoin (1956, 1h33)
La Chatte d’Henri Decoin (1958, 1h48)
Court métrage

A bas les hommes d’Henri Decoin (1931, 19min)

Moments d’Hollywood : Richard Thorpe
La Force des ténèbres de Richard Thorpe (Night Must Fall, 1937, 1h57)
Un espion a disparu de Richard Thorpe (Above Suspicion, 1943, 1h30)
L’Introuvable rentre chez lui de Richard Thorpe (The Thin Man Goes Home, 1945, 1h40)
Dans une île avec vous de Richard Thorpe (On an Island with You, 1948, 1h47)
La Main noire de Richard Thorpe (Black Hand, 1950, 1h32)
Trois petits mots de Richard Thorpe (Three Little Words, 1950, 1h42)
Le Prisonnier de Zenda de Richard Thorpe (The Prisoner of Zenda, 1952, 1h36)

Muriel Box (Copyright Collection Institut Lumière / DR)

Histoire permanente des femmes cinéastes : Muriel Box
To Dorothy, a Son de Muriel Box (1954, 1h21)
Simon et Laura de Muriel Box (Simon and Laura, 1955, 1h27)
L’Etranger amoureux de Muriel Box (The Passionate Stranger, 1957, 1h37)
Cri d’angoisse de Muriel Box (Subway in the Sky, 1959, 1h25)
This Other Eden de Muriel Box (1959, 1h21)
Too Young to Love de Muriel Box (1960, 1h22)
Rattle of a Simple Man de Muriel Box (1964, 1h36)

King Hu, sabre et beauté
L’Hirondelle d’or de King Hu (Da zui xia, 1966, 1h31)
Dragon Inn de King Hu (Long men kezhan, 1967, 1h51)
A Touch of Zen de King Hu (Xia nü, 1971, 3h)
Pirates et guerriers de King Hu (Zhong lie tu, 1975, 1h46)
Raining in the Mountain de King Hu (Kong shan ling yu, 1979, 2h)

La Légende de la montagne de King Hu (Shan zhong zhuan qi, 1979, 3h12)

Catherine Hessling – Nana de Jean Renoir 1926 (Copyright Renoir / DR)

Sublimes moments du muet
Catherine Hessling chez Jean Renoir
La Fille de l’eau de Jean Renoir (1925, 1h12)
Nana de Jean Renoir (1926, 2h48)
Sur un air de charleston de Jean Renoir (1927, 24min)
La Petite Marchande d’allumettes de Jean Renoir (1928, 39min)
Les grands ciné-concerts de Lumière
Le Kid de Charlie Chaplin (The Kid, 1921, 1h)
La Ruée vers l’or de Charlie Chaplin (The Gold Rush, 1925, 1h28)
Ma vache et moi de Buster Keaton (Go West, 1925, 1h22)
Buster Keaton, Part 3
Ma vache et moi de Buster Keaton (Go West, 1925, 1h22)
Le Mécano de la “General” de Buster Keaton et Clyde Bruckman (The General, 1926, 1h19)
College de James W. Horne et Buster Keaton (1927, 1h06)

Steamboat Bill, Jr. de Buster Keaton et Charles Reisner (1928, 1h11)
Programme de courts métrages
Les Ruses de Malec de Buster Keaton et Eddie Cline (The Scarecrow, 1920, 20min)
Frigo capitaine au long cours de Buster Keaton et Eddie Cline (The Boat, 1921, 23min)
Les Parents de ma femme de Buster Keaton et Eddie Cline (My Wife’s Relations, 1922, 24min)

Documentaire

The Great Buster: A Celebration de Peter Bogdanovich (2018, 1h40)
Célébration Max Linder
“Le Retour de Max Linder”, programme de courts métrages de Max Linder
Les débuts de René Clair
Paris qui dort de René Clair (1924, 35min)
Entr’acte de René Clair (1924, 22min)
Autres muets
O Taxi n°9297 de Reinaldo Ferreira (1927, 2h02)

Kinemacolor 2 (1902-1914, 1h13)

http://fr.web.img4.acsta.net/r_1920_1080/medias/nmedia/18/94/24/51/20313289.jpg

Liv Ullmann – L’œuf du serpent (Copyright MARY-X Distribution 2012)

Liv Ullmann
Réalisatrice

Infidèle de Liv Ullmann (Trolösa, 2000, 2h34)
Actrice

Persona d’Ingmar Bergman (1966, 1h23)
Les Emigrants de Jan Troell (Utvandrarna, 1971, 3h11)

Scènes de la vie conjugale d’Ingmar Bergman (Scener ur ett äktenskap, 1974, 2h49)
L’œuf du serpent d’Ingmar Bergman (The Serpent’s Egg, 1977, 2h)

Saraband d’Ingmar Bergman (2003, 1h47)

+ Master class
 – Rencontre avec Liv Ullmann

Claude Lelouch
La Bonne année de Claude Lelouch (1973, 1h55)

Le Bon et les méchants de Claude Lelouch (1976, 2h)

Les Uns et les autres de Claude Lelouch (1981, 3h04)
Itinéraire d’un enfant gâté de Claude Lelouch (1988, 2h07)
Court métrage

C’était un rendez-vous de Claude Lelouch (1976, 9min)
Documentaire

D’un film à l’autre de Claude Lelouch (2011, 2h13)

+ 
Master class 
- Rencontre avec Claude Lelouch

http://fr.web.img4.acsta.net/r_1920_1080/pictures/18/09/20/17/20/3634347.jpg

Peter Bogdanovich
La Dernière séance de Peter Bogdanovich (The Last Picture Show, 1971, 2h06)
On s’fait la valise, docteur ? de Peter Bogdanovich (What’s Up, Doc?, 1972, 1h34)

La Barbe à papa de Peter Bogdanovich (Paper Moon, 1973, 1h42)
Saint Jack de Peter Bogdanovich (1979, 1h55)
Documentaires
Directed by John Ford de Peter Bogdanovich (1971, 1h49)
One Day Since Yesterday (Peter Bogdanovich et le film perdu) de Bill Teck (One Day Since Yesterday: Peter Bogdanovich & The Lost American Film, 2014, 1h37)

The Great Buster: A Celebration de Peter Bogdanovich (2018, 1h40)

+ 
Master class
 – Rencontre avec Peter Bogdanovich

Javier Bardem
En chair et en os de Pedro Almodóvar (Carne trémula, 1997, 1h39)
Les Lundis au soleil de Fernando León de Aranoa (Los lunes al sol, 2002, 1h53)
No Country for Old Men d’Ethan et Joel Coen (2007, 2h02)
Biutiful d’Alejandro González Iñárritu (2010, 2h28)
Everybody Knows d’Asghar Farhadi (Todos lo saben, 2018, 2h12)

+ Master class – 
Rencontre avec Javier Bardem

Biyouna
Délice Paloma de Nadir Moknèche (2007, 2h14)
La Source des femmes de Radu Mihaileanu (2011, 2h04)
A mon âge je me cache encore pour fumer de Rayhana (2016, 1h30)

http://fr.web.img6.acsta.net/r_1920_1080/pictures/18/08/23/21/43/1719372.jpg

Alfonso Cuarón
Sólo con tu pareja d’Alfonso Cuarón (1991, 1h38)
Y tu mamá también d’Alfonso Cuarón (2001, 1h46)
Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban d’Alfonso Cuarón (Harry Potter and the Prisoner of Azkaban, 2004, 2h22, VF et VOSTF)
Les Fils de l’homme d’Alfonso Cuarón (Children of Men, 2006, 1h50)
Gravity 3D d’Alfonso Cuarón (2013, 1h31)
Avant-première
Roma d’Alfonso Cuarón (2018, 2h15)

Alfonso Cuarón présente

Jonas qui aura 25 ans en l’an 2000 d’Alain Tanner (1976, 1h55)
Documentaire

The Three Amigos – Alfonso Cuarón de Christophe d’Yvoire, Jean-Pierre Lavoignat et Cyril Bron (2018, 56min)

+ Master class
 – Rencontre avec Alfonso Cuarón

Claire Denis
Chocolat de Claire Denis (1988, 1h45)

Trouble Every Day de Claire Denis (2001, 1h41)
Un beau soleil intérieur de Claire Denis (2017, 1h34)
Avant-première

High Life de Claire Denis (2018, 1h54)

+ Master class
 – Rencontre avec Claire Denis

Les invités du 10e

Cheng Pei-Pei
L’Hirondelle d’or de King Hu (Da zui xia, 1966, 1h31)
Tigre et dragon de Ang Lee (Wo hu cang long, 2000, 1h59)

Françoise Arnoul
La Chatte d’Henri Decoin (1958, 1h48)
+ Master class – 
Rencontre avec Françoise Arnoul

Hugh Hudson et Christophe Lambert
Greystoke, la légende de Tarzan de Hugh Hudson (Greystoke: The Legend of Tarzan, Lord of the Apes, 1984, 2h13)

Jerzy Skolimowski
Walkover de Jerzy Skolimowski (Walkower, 1965, 1h17)
Le Départ de Jerzy Skolimowski (1967, 1h25)

http://fr.web.img3.acsta.net/r_1920_1080/medias/nmedia/18/85/19/09/19802246.jpg

Stephen Frears
A Very English Scandal – épisodes 1, 2 et 3 de Stephen Frears (2018, 2h49)

Juliette Binoche
Le Hussard sur le toit de Jean-Paul Rappeneau (1995, 2h09)
High Life de Claire Denis (2018, 1h54)

Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro
Delicatessen de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet (1991, 1h37)

Jerry Schatzberg
La Vie privée d’un sénateur de Jerry Schatzberg (The Seduction of Joe Tynan, 1979, 1h47)

Margarethe von Trotta
A la recherche de Ingmar Bergman de Margarethe von Trotta, Felix Moeller et Bettina Böhler (Ingmar Bergman – Vermächtnis eines Jahrhundertgenies, 2018, 1h39)

Jean-Paul Rappeneau
Le Hussard sur le toit de Jean-Paul Rappeneau (1995, 2h09)

Grover Crisp
La Dame de Shanghai d’Orson Welles (The Lady From Shanghai, 1947, 1h28)

Le Violent de Nicholas Ray (In a Lonely Place, 1950, 1h34)
La Poursuite impitoyable d’Arthur Penn (The Chase, 1966, 2h13)
La Dernière séance de Peter Bogdanovich (The Last Picture Show, 1971, 2h06)
Le Syndrome chinois de James Bridges (The China Syndrome, 1979, 2h02)

http://fr.web.img6.acsta.net/r_1920_1080/pictures/18/09/03/12/32/3783198.jpg

The Other Side of The Wind – Orson Welles (Copyright Netflix)

Evénements
Orson Welles

La Dame de Shanghai d’Orson Welles (The Lady From Shanghai, 1947, 1h28)
The Other Side of the Wind d’Orson Welles (2018, 2h02)
Documentaire

They’ll Love Me When I’m Dead de Morgan Neville (2018, 1h38)

70mm
2001, l’odyssée de l’espace de Stanley Kubrick (2001: A Space Odyssey, 1968, 2h42)
Sergio Leone
Le Bon, la brute et le truand de Sergio Leone (Il buono, il brutto, il cattivo, 1966, 2h58)
Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone (C’era una volta il West, 1968, 2h45)
Il était une fois… la révolution de Sergio Leone (Giù la testa, 1971, 2h37)
Anniversaires

60 ans : Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle (1958, 1h31)
15 ans : Nos meilleures années de Marco Tullio Giordana (La meglio gioventù, 2003, 6h06, 1ère partie 3h04 – 2e partie 3h02)

Grandes projections
Les Chaussons rouges de Michael Powell et Emeric Pressburger (The Red Shoes, 1948, 2h15)
Les Grandes gueules de Robert Enrico (1965, 2h08)
Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone (C’era una volta il West, 1968, 2h45)
La Horde sauvage de Sam Peckinpah (The Wild Bunch, 1969, 2h25)
Les Uns et les autres de Claude Lelouch (1981, 3h04)
Greystoke, la légende de Tarzan de Hugh Hudson (Greystoke: The Legend of Tarzan, Lord of the Apes, 1984, 2h13)
Le Destin de Youssef Chahine (Al Massir, 1997, 2h15)
Tigre et dragon de Ang Lee (Wo hu cang long, 2000, 1h59)

https://m.media-amazon.com/images/M/MV5BOWQzMTM0YTEtY2Q2Ni00Y2RhLWFlOTQtMzBlMmJkMjFhYjZmXkEyXkFqcGdeQXVyNDAxOTExNTM@._V1_.jpg

Il était une fois dans l’ouest – Sergio Leone (Copyright Paramount Pictures)

Nouvelles restaurations
L’Equipage d’Anatole Litvak (1935, 1h40)
Détour d’Edgar G. Ulmer (Detour, 1945, 1h09)
Le Voleur de bicyclette de Vittorio De Sica (Ladri di biciclette, 1948, 1h28)
Les Forbans de la nuit de Jules Dassin (Night and the City, 1950, 1h41)
Winchester 73 d’Anthony Mann (Winchester ’73, 1950, 1h32)
Le Violent de Nicholas Ray (In a Lonely Place, 1950, 1h34)
Certains l’aiment chaud de Billy Wilder (Some Like It Hot, 1959, 2h01)
Regard sur un certain cinéma français
Au cœur de la vie de Robert Enrico (1963, 1h36)
Remparts d’argile de Jean-Louis Bertuccelli (1970, 1h27)
Adieu poulet de Pierre Granier-Deferre (1975, 1h32)
La Passante du Sans-Souci de Jacques Rouffio (1982, 1h56)
Baptême de René Féret (1989, 2h06)

+ 
Master class 
”Evolution de la restauration du son” par Gaumont, LE Diapason, Eclair

Ressorties
House by the River de Fritz Lang (1950, 1h24)
Menace dans la nuit de John Berry (He Ran All the Way, 1951, 1h17)
Olivia de Jacqueline Audry (1951, 1h35)
Paris est toujours Paris de Luciano Emmer (Parigi è sempre Parigi, 1951, 1h44)

Les Camarades de Mario Monicelli (I compagni, 1963, 2h10)
L’Empire de la passion de Nagisa Ôshima (Ai No Bôrei, 1978, 1h48)
New York 1997 de John Carpenter (Escape from New York, 1981, 1h34)
Ragtime de Milos Forman (1981, 2h35)

https://m.media-amazon.com/images/M/MV5BMTcyODcxOTg4N15BMl5BanBnXkFtZTcwNTc4MTM5Ng@@._V1_SY1000_CR0,0,1467,1000_AL_.jpg

L’empire de la passion – Nagisa Ôshima (Copyright Argos Films)

Trésors et curiosités des archives
Cinémas d’Afrique
Afrique sur Seine de Paulin Soumanou Vieyra et Mamadou Sarr (1955, 21min)
Hyènes de Djibril Diop Mambéty (1992, 1h48)
Cinemateca Portuguesa

O Taxi n°9297 de Reinaldo Ferreira (1927, 2h02)
Cineteca Nazionale di Roma

Sept hommes en or de Marco Vicario (7 uomini d’oro, 1965, 1h30)
Deutsche Kinemathek

Le Voyage à Lyon de Claudia von Alemann (Die Reise nach Lyon, 1981, 1h52)
Hungarian Film Archive

Professeur Hannibal de Zoltán Fábri (Hannibál tanár úr, 1956, 1h28)
Mosfilm

Moscou ne croit pas aux larmes de Vladimir Menshov (Moskva slezam ne verit, 1980, 2h29)
Shanghai International Film Festival

Hibiscus Town de Xie Jin (Fú róng zhèn, 1986, 2h44)

Slovak Film Institute

Le Cas Barnabáš Kos de Peter Solan (Prípad Barnabáš Kos, 1964, 1h32)
Swedish Film Institute

Le Quartier du Corbeau de Bo Widerberg (Kvarteret Korpen, 1963, 1h41)

Nuit Le Seigneur des anneaux
Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l’anneau de Peter Jackson (The Lord of the Rings: The Fellowship of the Ring, 2001, 3h48)
Le Seigneur des anneaux : Les Deux tours de Peter Jackson (The Lord of the Rings: The Two Towers, 2002, 3h55)

Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi de Peter Jackson (The Lord of the Rings: The Return of the King, 2003, 4h23)

https://m.media-amazon.com/images/M/MV5BMTExNzYwODk3MzNeQTJeQWpwZ15BbWU3MDA3NzQ5NjM@._V1_SX1535_CR0,0,1535,999_AL_.jpg

Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tour (Copyright New Line Productions, Inc 2002)

Mon festival à moi – Séances enfants
Le Kid de Charlie Chaplin (The Kid, 1921, 1h)
Qui veut la peau de Roger Rabbit de Robert Zemeckis (Who Framed Roger Rabbit, 1988, 1h44, VF)

Kirikou et la sorcière de Michel Ocelot (1998, 1h15)
Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban d’Alfonso Cuarón (Harry Potter and the Prisoner of Azkaban, 2004, 2h22, VF et VOSTF)

Documentaires sur le cinéma
One Day Since Yesterday (Peter Bogdanovich et le film perdu) de Bill Teck (One Day Since Yesterday: Peter Bogdanovich & The Lost American Film, 2014, 1h37)
A la recherche de Ingmar Bergman de Margarethe von Trotta, Felix Moeller et Bettina Böhler (Ingmar Bergman – Vermächtnis eines Jahrhundertgenies, 2018, 1h39)
Hedy Lamarr, l’invention d’une star de Claudia Collao (2018, 52min)
Hollywood 1982, un été magique au cinéma de Jac et Johan (1982, A Summer in Hollywood, 2018, 52min)
In the Tracks of Alexandre Desplat de Pascale Cuénot (2018, 1h01)
Jacques Deray : “J’ai connu une belle époque” d’Agnès Vincent-Deray (2018, 54min)
Jane Fonda in Five Acts de Susan Lacy (2018, 2h15)

Jean Bouise, un héros très discret de Géraldine Boudot (2018, 52min)
L’Image originelle – 3 épisodes : David Lynch, Lars von Trier, Olivier Assayas de Pierre-Henri Gibert (2018, 1h18)
Mylène Demongeot, la Milady du cinéma de Dominique Besnehard (2018, 50min)
Rien n’est jamais gagné de Philippe Le Guay (2018, 1h05)
Robert Enrico – Bref passage sur la Terre de Jérôme Enrico (2018, 1h20)
The Great Buster: A Celebration de Peter Bogdanovich (2018, 1h40)
The Three Amigos – Alfonso Cuarón de Christophe d’Yvoire, Jean-Pierre Lavoignat et Cyril Bron (2018, 58min)
The Three Amigos – Alejandro González Iñárritu de Christophe d’Yvoire, Jean-Pierre Lavoignat et Cyril Bron (2018, 58min)
The Three Amigos – Guillermo del Toro de Christophe d’Yvoire, Jean-Pierre Lavoignat et Cyril Bron (2018, 55min)
They’ll Love Me When I’m Dead de Morgan Neville (2018, 1h38)
Trumbull Land de Gregory Wallet (2018, 52min)

 

Liens Utiles :

Site Officiel
Programme Complet en PDF
Facebook
Twitter

A propos de Vincent Nicolet

Laisser un commentaire