Concours ESC / Culturopoing : faites vos vœux, mais évitez les camions !

ESC continue d’exhumer des oeuvres fantastiques des années 60 à 2000, certaines cultes, d’autres moins, et si nous vous proposons pas – soyons honnêtes – cette fois deux films qui marquèrent vraiment l’Histoire du cinéma fantastique, ils n’en demeurent pas moins fort divertissants.

Si Stephen King est l’écrivain fantastique à avoir été le plus adapté au cinéma, il ne s’est attelé qu’une seule fois à la réalisation d’un long métrage. On ne dira jamais assez que la route, c’est dangereux… y compris quand est piéton ! Depuis Christine, l’idée de véhicules prenant vie et devenant meurtriers sans besoin de conducteur est un thème qui intéresse Stephen King. Maximum Overdrive adapte justement l’une de ses nouvelles – fort inspiré du “Duel” de Matheson/Spielberg – à savoir la folie qui s’empare de camions (et des machines en général). Tout ça sur une musique subtile d’AC/DC. Bref, c’est du (poids) lourd et du bourrin ! Et c’est très drôle.

L’affiche de Wishmaster arborant bien fort son “Wes Craven présente”, peu de temps après le succès de Scream, tend à faire oublier qu’il y avait aussi un cinéaste derrière le film. Robert Kurtzman est surtout connu pour être spécialiste des effets spéciaux, et de fait, c’est probablement l’un des aspects les plus réussis de Whismaster qui remet au goût du jour la légende du djinn maléfique qui se libère 800 ans après son emprisonnement pour collectionner les âmes. C’est sous les traits de Nathaniel Demerest, avec sa bonne tête de yuppie, qu’il renaît et commence ses méfaits. Le spectacle – gore – peut commencer. Ne vous laissez pas avoir, ne lui demandez rien, mieux vaut pas qu’il exauce vos vœux !

En partenariat avec ESC distribution, nous vous invitons à gagner un exemplaire d’un de ces films, si vous répondez à ce questionnaire avant le 23 janvier, 0h00.

A propos de Olivier ROSSIGNOT

Laisser un commentaire