C’est un palmarès cinéma riche en couleur que délivre cette année la rédaction de Culturopoing :  et qu’un film “trans” à tout point de vue soit celui qui soit parvenu à remporter le plus de suffrage n’est sans doute pas totalement anodin… On vous laisse donc découvrir nos chouchous 2013 en ce premier jour de l’année 2014, le tout  suivi des tops pour chaques rédacteurs.

 

1 – Cloud Atlas de Lana Wachowski, Tom Tykwer et Andy Wachowski
2 – Gravity d’Alfonso Cuaron
3 – A la Merveille de Terrence Malick
4 – Frances Ha de Noah Baumbach
5 – La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche
6 – Shokuzai de Kiyoshi Kurosawa
7 – Stoker de Park Chan-wook
8 – La Venus à la Fourrure de Roman Polanski
   Conjuring : Les dossiers Warren de James Wan
9 – The Master de Paul Thomas Anderson
10 – Pacific Rim de Guillermo Del Toro
La lutte fut parfois assez rude pour franchir une ligne rouge fixée à 17 points cette année (classement en fonction du nombre de citations, et de l’ordre de 1 à 10 quand il est souhaité). Voici donc les films qui suivent immédiatement dans l’ordre de notre classement, et qui ont obtenus au moins 10 points (à noter des films tout dernièrement sortis qui avec un mois supplémentaires auraient peut-être pu figurer en tête) : A Touch of Sin, Mud, Haewon et les hommes, Le loup de Wall-Street, La fille de nulle-part, Zero Dark Thirty, Room 237, Camille Claudel 1915, Magic, Magic, Inside Llewyn Davis, Mes séances de luttes, Le géant égoïste, Aujourd’hui, Post Tenebras Lux, Oblivion, Le Monde de Charlie, La Grande Belleza, Before Midnight.
Laissons place maintenant aux tops individuels de nos rédacteurs :
Rémi Boiteux
1. A La Merveille (Terrence Malick)
2. The Master (Paul Thomas Anderson)
3. Inside Llewyn Davis (Joel et Ethan Coen)
4. Cloud Atlas (Andy et Lana Wachowski & Tom Tykwer)
5. A Touch Of Sin (Jia Zhang-ke)
6. Tip Top (Serge Bozon)
7. Django Unchained (QuentinTarantino)
8. Haewon et les hommes (Hong Sang-soo)
9. La Jalousie (Philippe Garrel)
10. La Belle Endormie (Marco Bellocchio)
Sortie DVD/BR
Coffret “Le Dispositif” de Pacôme Thiellement et Thomas Bertay (Sycomore films)
Performance
Le cast de “Spring Breakers” sur la séquence “Britney Spears”: le moment pop de l’année
Révélation, coup de cœur
Replonger dans les premiers films réalisés par Pierre Richard (“Le Distrait” et “Les Malheurs d’Alfred”) et goûter leur intacte grâce. (merci à la revue Schnock pour l’idée)
 
Xanaé Bove
1. “Cloud Atlas” de Lana & Andy Wachowski & Tom Tykwer
2. “Shokuzaï” de Kiyoshi Kurosawa
3. “La Danza de la Realidad” d’Alejandro Jodorowski
4. ” Le loup de Wall street ” de Martin Scorsese
5. “Room 237” de Rodney Ascher
6. “Stoker” de Park Chan Wook
7.” La vénus à la Fourrure” de Roman Polanski
8.” Biancanieves” de Pablo Berger
9. “Camille Claudel 1915 ” de Bruno Dumont
ex aequo avec “La fille de nulle part” de Jean-Claude Brisseau
10. ” Je suis supporter du standard” de Riton Liebma,
exaequo aver “Magic magic” de Sebastian SIlva
 
Une seule meilleure ressortie DVD/BR (suis pas très au fait de l’actu)
” Tommy ” de Ken Russel
Meilleure reprise
Le génial “A la recherche de Mr. Goodbar” de Richard Brooks
Meilleure revue en ligne
“Culturopoing”, pardi!

Guillaume Bryon
1 – Haewon et les hommes (Hong Sang-soo)
2 – Post Tenebras Lux (Carlos Reygadas)
3 – The Master (Paul Thomas Anderson)
4 – Cloud Atlas (Tom Tykwer / A&L Whachowski)
5 – The Bling Ring (Sofia Coppola)
6 – Gravity (Alfonso Cuaron)
7 – Flight (Robert Zemeckis)
8 – The Grandmaster (Wong Kar-wai)
9 – La fille de nulle-part (Jean-Claude Brisseau)
10 – Before Midnight (Richard Linklater
Acteur/Actrice de l’année
Jeong Eun-chae (Haewon et les hommes) et Andrea Riseborough (Shadow Dancer et Oblivion) pour les dames. Israel Broussard (The Bling Ring) pour les messieurs.

Coup de coeur

Le teen spirit profondément attachant de Warm Bodies de Jonathan Levine

Emballement critique mystère de l’année
Pour le mystère, Mud,pas le plus mauvais film de l’année, mais un revival néo-classique qui m’a semblé extrèmement sous contrôle, LA déception de l’année en ce qui me concerne vu le précédent opus du réalisateur. Puis l’emballement autour des derniers Bigelow/HBO au vu du traitement qu’elle a eu pendant des années auparavant…
Sex Symbol de l’année
Rooney Mara dans Effets Secondaires

Benjamin Cocquenet
Sans ordre particulier de préférence :
Zero Dark City
Mud
Cloud Atlas
Shokuzai (I et II)
The Major
La vie d’Adèle
A touch of sin
Mickael Kohlhaas
Modus Anomali
 
Elysia
 
“Shokuzai, celles qui voulaient se souvenir- Celles qui voulaient oublier”, Kiyoshi Kurosawa
“Salvo”, Fabio Grassadonia
“Camille Claudel, 1913”, Bruno Dumont
“Le géant égoïste”, Clio Barnard
“Hijacking”, Tobias Lindholm
“Omar”, Hany Abu-Assad
“Blancanieves”, Pablo Berger
“Cloud Atlas”, Tom Tykwer, Andy & Lana Wachowski
“Wadjda”, Haifaa Al Mansour
“Gravity”, Alfonso Cuaron
 
William Lurson
“L’inconnu du lac”, d’Alain Guiraudie
“Histoire de ma mort”, d’Albert Serra
“Gare du nord”, de Claire Simon
“Ilo Ilo”, d’Anthony Chen
(et sans partage) Jean-Claude Brisseau / Jacques Doillon / Philippe Garrel pour (respectivement) “La Fille de Nulle Part” / “Mes Séances de Lutte” et “La Jalousie” 

Rééditions :
“Les Amants du Paradis”, de Marcel Carné
“Lawrence d’Arabie”, de David Lean
“La Dernière Séance”, de Peter Bogdanovitch
“L’innocent”, de Luchino Visconti
“Les Portes du Paradis”, de Michael CiminoRévélation

“Les chansons populaires”, de Nicolas Pereda
(Re)découvertes
Rétrospectives René Aillo et Claude Goretta (Cinémathèque Française et Centre Culturel Suisse de Paris)
DVD – BR
 “The Outsiders, the complete novel”, de Francis Ford Coppola (Pathé) et “Rez-de-Chaussée”, d’Igor Minaiev (Malavida)
Marija Nielsen
– Gravity
– Oblivion
– Stoker
– Trance
– Mud
– The Conjuring
– The Bay
– Nos héros sont morts ce soir
– Pacific Rim
– Kick-Ass 2
Sortie DVD de l’année
Greed/Les Rapaces (Bach Films)
Série télé de l’année
Breaking Bad
Meilleure performance Acteur/Actrice
Matthew McConaughey – Mud
Coup de cœur de l’année
Alfonso Cuaron
Emballement critique mystère de l’année
Django Unchained
Sex Symbol de l’année
Matthew McConaughey

Bruno Piszorowicz
10 films préférés de l’année
1 – “Conjuring : Les dossiers Warren” de James Wan.
Si le fond s’avère un peu trop englué dans l’eau bénite, la forme elle mérite mille louanges, à défaut de se distinguer par son originalité (c’est le moins qu’on puisse dire).
2 – “Le monde de Charlie – The perks of being a wallflower” de Stephen Chbosky
Stephen Chbosky adapte son propre roman et parvient à un résultat autrement plus touchant que sur papier. Une vraie belle surprise et une émouvante vignette générationnelle (dopée qui-plus-est par une imparable bande-son)
3 – “Frances-Ha” de Noah Baumbach
Une vitamine du Bonheur comme le disait Carver. Un film enthousiasmant parce que le noir et blanc, parce que Noam Baumbach, parce que ces villes hautement cinématographiques que sont New York et Paris, parce que l’envie omniprésente de traverser l’écran et de prendre ses aises dans le décor, parce que surtout Greta Gerwig, la rose blonde du cœur.
 4 – “Land of Hope” de Siono Sion
Première récurrence de cette année avec Siono Sion, celle de cinéastes pour qui j’ai une énorme affection et qui sortent un film de grande qualité mais sans pour autant égaler leurs derniers travaux.
5 – “Act of Killing “de Joshua Oppenheimer
Film à la construction atypique et haletante, propos douloureux et par moment assez surréaliste, au final un film en forme de trip tortueux, un film surtout indispensable, sans que ce mot ne soit ici galvaudé, en partie aussi sur ce qu’il renvoie de la pratique cinématographique et de son pouvoir.
6 – “Mud” de Jeff Nichols
Tout comme le Siono Sion « Mud » a surtout contre lui de venir après l’immense « Take shelter » et de ne pas provoquer d’aussi intenses émotions. Il reste pour autant un des films marquants de cette année. Seconde récurrence.
7 -“Pacific Rim” de Guillermo Del Toro
Du pur plaisir nonobstant le montage bien trop syncopé des scènes d’action (sans compter la relation père/fille risible et Independence Dayesque).
8 – “Meteora” de Spiros Stathoulopoulos
Des hommes, des femmes, et des Dieux.
9 –  “Magnifica presenza” de Ferzan Özpetek
Film au charme et à l’élégance surannés avec un très émouvant final en guise de cerise sur le Tiramisu.
10 –  “Maniac” de Frank Khalfoun / “Snowpiercer” de Bong Joon Ho
Le premier est un exercice de style brillant à la limite du malaise. Le second est une vraie réussite même s’il s’agit là du film le moins fort de ce cher Bong Joon Ho depuis longtemps (depuis au moins trois films), troisième (et dernière) récurrence.
Sortie DVD de l’année
En version simple c’est sans nul doute « Rendez-vous avec la peur » de Jacques Tourneur, film qu’un monstre grotesque et imposé à son attachant réalisateur ne réussit pas à saloper.
En version de luxe c’est bien évidemment le coffret Eric Rohmer de chez Potemkine, magnifique sur l’étagère mais plus encore dans le lecteur DVD.
Série télé de l’année
 « Ainsi soient-ils » (Arte), un vrai plaisir malheureusement trop court (et donc avec une dramaturgie en mode turbo)
Meilleure performance Acteur/Actrice
Sans parler de « performance », le charme de Greta Gerwig dans « Frances Ha » produit un effet plus que durable, le noir et blanc lui va divinement bien.
Révélation, coup de cœur de l’année
Le trio d’acteurs de « The perks of being a wallflower » à savoir Emma Watson, Logan Lerman et (surtout) Ezra Miller
Emballement critique mystère de l’année
Sans avoir bénéficié d’un raz-de-marée de louange « Happiness Therapy » m’est passé complètement au-dessus de la tête malgré un apriori plus que favorable. Par contre la vacuité totale du « Hitchcock » avec Anthony Hopkins et Helen Mirren agace forcement.
Sex Symbol de l’année
Avec deux ans de retard, la sublime Brit Marling dans le film « Another Earth », belle comme un éclatant soleil d’hiver. 2013, l’année des blondes définitivement, définitivement et pour toujours.
 
Bénédicte Prot
1- La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche (pour l’expérience amoureuse qu’est ce film, et quelque chose qui bat encore dans la poitrine après)
2- La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino (parce qu’il est fortiche comme toujours)
3- Le Passé d’Asghar Farhadi (il est vraiment brillant ce mec)
4- Mes séances de lutte de Jacques Doillon   (pour la surprise totale de ce film qui a mis 1h30 à m’emmerder avant de rocker my world)
5 – Le Loup de Wall Street de Martin Scorcese
6 – Room 237 de Rodney Ascher
7- Tel père, tel fils de Hirokazu Koreeda (adorable, tout en retenue)
8- The Act of Killing de Joshua Oppenheimer (pour l’intelligence et l’audace avec laquelle il nous met en face comme jamais personne ne l’avait fait avant de la monstruosité à l’état pur)
9 – Le Géant égoïste de Clio Barnard
10 – La Fille du 14 juillet d’Antonin Peretjatko

Thomas Roland
10 films préférés de l’année :
Aujourd’hui, d’Alain Gomis. Co-production franco-sénégalaise, Aujourd’hui est le troisième long métrage d’Alain Gomis. Depuis L’Afrance, le réalisateur s’interroge sur les notions d’identité, sur la vie et le sens qu’on peut lui donner. Aujourd’hui est une quête identitaire allégorique sur l’existence, à la Dino Buzzati. Cependant, Alain Gomis offre un film lumineux et solaire où chaque geste quotidien devient un rite de passage, où chaque étape de l’existence est célébrée. Aujourd’hui est aussi le portrait d’une ville, Dakar, en constante en ébullition. Alain Gomis signe avec cette quête initiatique une œuvre aboutie, pleine d’humanité et de poésie.
Sans ordre particulier de préférence :
Zero Dark Thirty, de Kathryn Bigelow ;
The conjuring, de James Wan ;
Pacific Rim, de Guillermo Del Toro ;
Les salauds, de Claire Denis ;
Pain and Gain, de Michael Bay ;
La vie d’Adèle, d’Abdellatif Kechiche ;
Wadjda, de Haïfaa Al Mansour ;
Stoker, de Park Chan Wook ;
Prisoners, de Denis Villeneuve ;
Snowpiercer, de Bong Joon Ho
Sortie DVD de l’année
Heaven’s Gate, de Michael Cimino ; Colorado, de Sergio Sollima ; Rendez-vous avec la peur, de Jacques Tourneur…
Meilleure performance Acteur/Actrice

Pour moi, ce fut une véritable surprise de voir Emmanuelle Seigner exceller dans La vénus à la fourrure de Roman Polanski. Je n’étais pas habitué à la voir jouer aussi bien.


Coup de Coeur/ revelation
The connection, de Shirley Clarke. Reprise d’un film de 1962 qui met en scène une bande de toxicos qui attendent leur dealer dans un appartement. Huis-clos à la réalisation fluide.
Emballement critique mystère de l’année :
Gravity souffre d’un décalage énorme entre la technique qu’il déploie et son scénario, d’une banalité confondante.
Sex symbol de l’année
L’actrice qui joue la mère dans Shokuzai, Kyôko Koizumi, qui se révèle très sexy dans ses tailleurs stricts.

Olivier Rossignot
Triplé ex-aequo : Gravity  /La vie d’Adèle /A la merveille
Zero Dark Thirty
Magic Magic
La Vénus à la fourrure / Touch of sin
Pacific Rim
La fille de nulle part
Grandmaster
Stoker
Shokuzai
Inside llewyn Davis
Sortie DVD de l’année
Lords of Salem de Rob Zombie / Fanny et Alexandre
Série télé de l’année
Top of the lake
Meilleure performance Acteur/Actrice
Adèle Exarchopoulos et Juno Temple faisant corps avec leur personnage dans La vie d’Adèle et Magic, Magic. Jessica Chastain l’une des plus belles héroïnes de Bigelow dont l’énergie cache la fissure. Emmanuelle Seigner, se révélant enfin grande actrice cannibale dans La Vénus à la fourrure.
Révélation, coup de cœur de l’année
Révélation, peut-être pas, mais la très très bonne surprise de l’année reste le remake de Maniac de Franck Khalfoun et la BO de Rob qui l’accompagne.
Emballement critique mystère de l’année
Le passé
de Farhadi, d’une lourdeur absolue là où Une séparation était parfait, enfermant ses personnages dans un carcan symbolique affreusement artificiel.
Sex Symbol de l’année
Rosario Dawson dans Trance
 
Christophe Seguin
 
Frances Ha – Noah baumbach
L’Inconnu du Lac – Alain Guiraudie
La Maison à la Tourelle – Eva Neymann
Les Jours Heureux – Gilles Perret
La Vie d’Adèle  – Abdellatif Kechiche
Ma Vie avec Liberace – Steven Soderbergh
Les Rencontres d’Après Minuit – Yann Gonzalez
Pussy Riot : A punk prayer – HBO documentaires/ Résonances 93
Mickael Kohlhaas – A. Des Pallières
La Jalousie – Philippe Garrel
Séries
Real Humans (100% human)
Borgen
Silex and the City
Top of the Lake – Jane Campion
Emotions fortes
Patrice Chéreau
Bernadette Laffont
Dégouts relatifs et constants
Besson et sa salle à saumon nourri aux antibiotiques et autres insecticides !
La télévision (sauf Arte+7 mais pas Annete Gerlach qui se la pète trop!)
Le foie gras
Sabine Verronneau
10 films préférés de l’année
1) Frances Ha – Noah Baumbach
2) Jimmy P. (Psychothérapie d’un indien des plaines) – Arnaud Desplechin
3) A la merveille – Terence Mallick
4) Before Midnight – Richard Linklater
5) La venus à la fourrure – Roman Polanski
6) Ma meilleure amie, sa soeur et moi – Lynn Shelton
7) Comment j’ai détesté les maths – Olivier Peyon
8) Gare du Nord – Claire Simon
9) La bataille de Solférino – Justine Triet
Sortie DVD/BR de l’année
Intégrale Eric Rohmer chez Potemkine
Série télé de l’année
Parade’s End – Tom Stoppard
Meilleure performance Acteur/Actrice
Mathieu Amalric / Greta Gerwig
Emballement critique mystère de l’année
Jeune et Jolie – François Ozon
Sex Symbol de l’année
Benedict Cumberbatch

A propos de Culturopoing

Laisser un commentaire