Et voilà, une année riche en émotions vient de se terminer et nous démarrons sur les chapeaux de roues cette nouvelle année (que nous vous souhaitons au passage fort bonne) avec le traditionnel palmarés de l’année écoulée.

C’est parti ! 

**************

EXPOSITIONS DE L’ANNEE

_ L’Ange du Bizarre à Orsay

_ Dynamo, L’Art Cinétique au Grand Palais

_  Désirs et Volupté dans l’Angleterre Victorienne au Musée Jacquemard

_ Hey 2 à la Halle St Pierre

_ The Museum of Everythingà Chalet Society

_ L’Art Médiumnique à la Maison Victor Hugo

_ La Cime du Rêve à la Maison Victor Hugo

_ L’Exposition Bowieau V & A à Londres

_ Me Collectors Room au Wunderkammer Olbricht à Berlin.

_ Hieronymus Cock, La Gravure à la Renaissance à l’institut Néerlandais

**************

PIECES DE THEATRE DE L’ANNEE

_ Peter Pan, m.e.s. Robert Wilson. 

“la mise en scène de Bob Wilson est passionnante dans son parti pris de rendre hommage à la fois à l’univers de Barrie et à la vision fidèle et intime de Kästner, qui vécut la montée du nazisme”.

Lire la chronique ici.

_ Conte d’Amour, m.e.s. Markus Öhrn.

“le cauchemar tout à la fois sordide et brillant de Markus Öhrn”, une immense claque.

Lire la chronique ici.

_ La Réunification des Deux Corées, m.e.s. Joël Pommerat.

“Au-delà de tout romantisme et comme bien souvent chez Pommerat, l’amour est ici cruel et douloureux : ce n’est pas un sentiment joyeux. Il est dévastateur, brûle de l’intérieur autant qu’il embrase à l’extérieur. Il est sans concession et ne transige en rien”.

Lire la chronique ici.

**************

SPECTACLE DE DANSE DE L’ANNEE

_ Symphonie M – Cie Dairakudakan, m.e.s. Takuya Muramatru

**************

 REPRISES DE THEATRE DE L’ANNEE

_ Clôture de l’Amour, m.e.s. Pascal Rambert.

“Pascal Rambert signé un texte fort, l’a taillé sur mesure pour deux comédiens d’une classe incomparable qui se mettent à nu devant le spectateur sans aucune pudeur”.

La chronique est à lire ici.

_Cyrano de Bergerac, m.e.s. Georges Lavaudant

_ Mes Jambes si vous Saviez, quelle Fumée, m.e.s. Bruno Geslin,

“une très belle pièce qui se joue de la vulgarité pour mieux apréhender le sensible, le tout en dressant le portrait de Pierre Molinier, homme aux multiples facettes.”

La chronique est à lire ici.

**************

COUPS DE GUEULE DE L’ANNEE

_ Comme chaque année les nominations très politiques des directeurs de théâtre (CDN,…)…

_ La fermeture de l’Institut Néérlandais après la coupure de subventions de la part du Ministère des Affaires Etrangères.

**************

PERSONNALITES DE L’ANNEE

_ Mario Akaji, leader de Dairakudakan : 70 ans et une énergie folle, un génie à son apogée.

_ Le metteur en scène Robert Wilson, pour l’ensemble de son oeuvre.

Chroniqueurs : Xanaé Bové, Olivier Rossignot et Alban Orsini.

A propos de Culturopoing

Laisser un commentaire