Ciné et BD aux rencontres cinématographiques de Seine-Saint-Denis (du 13 au 24 novembre)

Du 13 au 24 novembre, les cinémas de Seine-Saint-Denis se remettent au diapason de leurs “rencontres cinématographiques”, désormais bien installées dans le paysage culturel. Culturopoing sera partenaire de cette édition. Et c’est d’ailleurs une autre rencontre entre deux univers qui sera célébrée par l’occasion : celle entre le cinéma et la BD!

Le Mercredi 13 novembre au Théâtre du Garde Chasse (Les Lilas), la soirée d’ouverture de la manifestation proposera justement en Ciné-concert Un homme est mort, BD animée de Kris et Davodeau, qui sera soutenue par une partition jazz moderne de Christophe Rocher.

De quoi amorcer pleinement les quatre séquences thématiques qui seront déclinées tout le long de ces journées.

Créer

Gros morceau avec un focus sur Prima Linéa, agence graphique représentante entre autre de Pascal Rabaté ou Art Spiegelman, avec une sélection de films impliquant des talents qu’ils ont pu représenter.

Grégoire Solotareff viendra présenter son nouveau long, Loulou et l’incroyable secret, tandis qu’on pourra revoir U et Loulou et autres loups.

L’anthologie Peurs du Noir (Charles Burns, Blutch…) et d’autres oeuvres originales et passerelles seront projetées, tandis qu’on pourra profiter de divers rencontres avec plusieurs artistes : Emmanuel Bellegarde, Merwan Chabane, Bastien Dubois…

Avec les différents courts composant le programme du Monde imaginaire de Winsor McKay, on pourra également remonter à l’un des pionniers de ces ponts jetés entre 9eme et 7ème art.

Inspirer

Le Pacte les Loups, Le Cinquième Elément, Les voyages fantastiques de Karel Zeman… Le cinéma a puisé également dans la bande dessinée une inspiration propre à un certain métissage, au-delà des projets originaux.

Rencontres avec l’illustrateur Matthieu Lauffray, mais également avec les auteurs de Valérian et Laureline, Jean-Claude Mezières et Pierre Christin, oeuvre qui inspira tant de SF filmée…

Adapter

Le cas de l’oeuvre de bande dessinée, lorsque l’un de ses titres est directement “métamorphosé” : comment peuvent bien se dérouler les différents processus?

L’Avant-première de Lulu femme nue de Solveil Anspach (d’après Etienne Davodeau) illustrera entre autre cette actualité en France, qui est également  marquée par les sorties de La vie d’Adèle de Kechiche, librement inspiré du Bleu est une couleur chaude de Julie Maroh, ou encore de Quai d’Orsay de Tavernier, s’attelant à transposer le succès de Christophe Blain et Abel Larsac (Christophe Blain qui est également l’auteur de l’affiche de ces rencontres). BD francophone, Le transperceneige est quand à elle adaptée par le coréen Bong Joon-ho.

Léa Seydoux / Blue is the wharmest color

Côté animation, à noter l’avant-première de La Sorcière dans les airs de Max Lang et Jean Lachauer, d’après le classique Room on the Broom.

Nous n’y échapperons pas : une ciné-conférence de l’enseignante Hélène Valmary nous retracera une “petite histoire des comics au cinéma, entre monstruosité et héroïsme” (accompagnée de projections de The Avengers et de The Dark Knight)

Manganimer

Le panorama possible ici méritait bien une section à part entière. On pourra donc y retrouver notamment un focus consacré au maître Tezuka, avec des projections de sa Légende de la forêt (1964) et du Metropolis de Rintaro, le tout présenté par l’historien du cinéma Boris Henry.

Des oeuvres récentes seront à (re)voir, comme One Piece Z de Tatsuya Magamine, ou La Colline aux Coquelicots du mal aimé Miyazaki fils.

Métropolis de Rintaro

Ces journées seront par ailleurs le cadre de plusieurs expositions autour des thèmes et des artistes proposés, abritées par des lieux partenaires de la manifestation : Le monde magique de Karel Zeman à Bondy, Prima Linéa dans plusieurs salles…

Des ateliers également, consacrés autant aux problématiques de l’adaptation qu’à celles du doublage, et de l’initiation au jeune public également. Les scolaires seront au centre d’A la découverte d’un festival, tandis que les professionnels du cinéma et de l’éducation auront droit à leurs “journées et de nombreuses rencontres thématiques.

L’intégralité du programme est à retrouver sur le site de Cinéma 93

Pour se préparer : Quai d’Orsay de Christophe Blain et Abel Larzac

 

 

A propos de Culturopoing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *