Romans jeunesse : un bon début de cru 2013

Le choix est vaste parmi les romans qui fleurissent chaque année à l’attention des jeunes lecteurs de 9 à 15 ans : réalisme, fantastique et science-fiction, valeurs universelles, camaraderie, apprentissage, tous les prétextes sont bons pour faire lire la jeunesse… Voici une première sélection du cru 2013 qui recèle quelques pépites.
l'apprenti linda sue parkSUPERBE
“L’Apprenti” (à partir de 11 ans)
Linda Sue Park

Réédité le 13/02/13 aux Editions Chan Ok / Flammarion – 10€Ce livre réédité possède toutes les qualités d’un roman passionnant. Dans la Corée du XIIe siècle, Lichen, un jeune orphelin adopté par un vagabond surnommé “La Grue”, vient à se passionner pour la poterie. Entré par hasard au service du célèbre et talentueux potier Min, il franchira peu à peu les étapes ingrates qui le mèneront à l’apprentissage. L’histoire est belle et pleine de sagesse, on s’identifie très facilement à l’apprenti, les valeurs transmises sont universelles : l’humilité, la patience, l’honneur, le courage, le respect. La vocation de Lichen est fascinante, l’écriture traduit finement les émotions des personnages et les descriptions sont évocatrices : de quoi se prendre d’affection pour l’argile et les pétales de céladon… A mettre entre toutes les mains, sans restriction !

POINT FORT : les valeurs
CITATION : “Aucun banquet à la Cour ne saurait avoir parfum plus délicieux que ce modeste plat, était-il prêt à jurer : celui-ci avait l’incomparable saveur du mérite.”

—————-
le mysterieux cercle benedict trenton lee stewartPASSIONNANT
“Le Mystérieux Cercle Benedict” (à partir de 11 ans)
Trenton Lee Stewart
Paru le 14/02/13 aux Editions Bayard Jeunesse – 14,90
Quatre enfants doivent sauver le monde : un mégalomane a inventé un procédé diabolique pour diffuser des pensées subliminales et dominer la population ! Ce bon pavé, plein de rebondissements, bien ficelé et bourré d’humour, ravira tous les jeunes lecteurs en quête d’aventure. Il parlera autant aux très bons élèves qu’aux moins doués, car la complémentarité de l’équipe est vraiment mise en valeur dans la résolution des nombreuses énigmes du récit. Petit bémol : sa vraisemblance mérite qu’on respecte les indications de tranche d’âge afin de ne pas effrayer les plus anxieux. Ceux qui n’ont pas froid aux yeux dévoreront ce premier tome d’une seule traite !POINT FORT : l’aventure
CITATION : “Egarée par l’émotion, elle se tamponnait les yeux avec une tranche de pain.”
SITE INTERNET : www.lemysterieuxcerclebenedict-lelivre.fr

—————-
qui va loin revient près christophe leonINTERESSANT
“Qui va loin revient près” (à partir de 13 ans)
Christophe Léon (l’auteur de “Désobéis !” dont on a parlé ici)
Paru le 16/01/13 aux Editions Thierry Magnier – 9
Le père de Kimia, une jeune Africaine, fait émigrer sa fille en France via une filière douteuse : Kimia se retrouve esclave d’un couple parisien, séquestrée dans un appartement dont elle parvient à s’échapper après plusieurs longues années. Dans sa fuite, elle rencontre Gilles qui l’aide à se cacher de la police car Kimia n’a pas de papiers. Ce roman montre le paradoxe de l’immigration clandestine : la liberté à quel prix ? Sombre, mais réaliste, ce roman doit s’accompagner d’une réflexion plus large autour du thème de l’immigration, ses causes et ses enjeux. Dommage que le roman ne s’engage pas sur ce terrain, se limitant à un témoignage, certes fort bien livré.POINT FORT : l’actualité du thème
CITATION : “La politesse qu’on lui réclame est un voile jeté sur une soumission exigée. Il ne lui a fallu qu’une raclée pour le comprendre. C’est bien moins compliqué qu’avec son père, et c’est aussi peut-être plus efficace à court terme.”
SITE INTERNET :
www.christophe-leon.fr
—————-
l'ombre d'un père florence cadierIMPLIQUANT
“L’ombre d’un père” (à partir de 13 ans)
Florence Cadier
Paru le 20/02/13 aux Editions Thierry Magnier – 9,50
Le lycée est parfois l’âge des premières bêtises d’adultes : Gary commet un délit de fuite, abandonnant Lilas poignardée dans une ruelle à la sortie d’un bar. Elle venait de lui promettre des révélations sur le père qu’il n’a pas connu et dont sa mère refuse de parler. S’ensuivront de longues journées de conflits, culpabilité, remise en question. Sans jamais donner raison à son personnage, l’auteur vient au coeur des problématiques adolescentes en rendant compte de la frontière qui s’effrite pour ces êtres entre l’enfance et l’âge adulte. Ici aussi, les valeurs sont présentes, mais diluées et subtilement évoquées pour amener une réflexion pertinente et d’éventuelles prises de position. La promesse d’une sorte d’effet-miroir !POINT FORT : roman adolescent pour adolescents
CITATION : “J’avais grandi en quelques jours, osé prendre la main sur ma vie.”

————-
NOUS DÉCONSEILLONS
la tete au ciel régine detambel“La tête au ciel” (à partir de 13 ans)
Régine Detambel
Paru le 20/02/13 aux Editions Thierry Magnier – 7,20

Ce roman jeunesse un peu bancal raconte les retrouvailles de Lola avec son père durant un été en France. Lola a été élevée au Canada par sa mère après la séparation de ses parents. Son père a refait sa vie dans l’isolement de la compagne française, au milieu de pigeons voyageurs qu’il élève en marginal. Jusqu’ici, rien de dérangeant si ce n’est une atmosphère assez malsaine qui se dégage de ce pigeonnier, cocon du père mais aussi enjeu de discorde entre Lola et son demi-frère qui, muni d’un fusil vengeur, ira jusqu’à massacrer les volatiles… Probablement trop court, frôlant l’allégorie, “La tête au ciel” pourra refroidir les lecteurs en quête de réalisme.

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Sarah DESPOISSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.