Concours Culturopoing / Artus : “Gungala, la vierge de la jungle” de Romano Ferrara et “Gungala, la panthère noire” de Ruggero Deodato

GUNGALA, LA VIERGE DE LA JUNGLE

Deux aventuriers sans scrupule, Dany et Wolf, dérobent un diamant sacré à la tribu des Basoko. Wolf tue Dany, mais doit abandonner son butin face aux guerriers de la tribu. Des années plus tard, il revient pour le récupérer. Mais il va se retrouver face à Gungala, la déesse blanche, qui, aidée par sa fidèle panthère, va tout faire pour l’empêcher de piller son peuple.

 

GUNGALA, LA PANTHÈRE NOIRE

Une compagnie d’assurance charge un groupe d’aventuriers de retrouver une jeune héritière, dont l’avion s’est écrasé dans la jungle quelques années auparavant. Ayant grandi au milieu de la nature, l’enfant est devenue Gungala, la déesse blanche, évoluant aux côtés de sa fidèle panthère. Avant d’approcher la sauvageonne, les aventuriers vont devoir la défendre contre une tribu d’indigènes voulant dérober son diamant.

Versions féminines et dénudées de Tarzan, Gungala la vierge de la jungle et sa suite Gungala la panthère nue sont deux délicieux films bis, colorés et sexys, empreints d’une naïveté et d’un charme dignes des fumetti des années 50-60.  La magnifique actrice danoise Kitty Swan prête ses traits à la sauvageonne légèrement vêtue qui ne s’exprime que par des « crrrrr » ou des « groawww ». Ses aventures truculentes, peuplées d’animaux exotiques et de tribus belliqueuses, sont portées par le savoir-faire de deux artisans du cinéma transalpin, Romano Ferrara pour le premier et surtout Ruggero Deodato, le réalisateur du charmant Cannibal Holocaust pour le suivant!

La sortie DVD de ces deux adorables curiosités pleines de rebondissements, de charmes et d’humour pas toujours volontaires sont l’occasion de jouer à ce petit concours qui vous permettra de ramener une panthère à la maison, non pardon un exemplaire d’un des deux films de cette collection intitulée “Les filles de la jungle”.

A propos de Emmanuel Le Gagne

Laisser un commentaire