Philippe Lechermeier & Delphine Perret – “Lettres à plumes et à poils” (à partir de 5 ans)

S’offrir de belles tranches de rire tout en initiant les enfants au genre épistolaire : voilà le double objectif de ces “Lettres à plumes et à poils” concoctées par Philippe Lechermeier, absolument délicieuses. Regroupées par auteur, cinq séries de missives forment autant d’épiques aventures que l’on reconstitue au fur et à mesure des envois, unilatéraux car les lettres-réponses ne figurent pas dans le livre. Ce choix alimente le style, plus vivant, et renforce le caractère obstiné de ces petites bêtes revendicatrices, dans un effet humoristique très réussi.
On y rencontre un renard qui écrit à la mère d’une “délicieuse poulette dodue à souhait” en essayant de la convaincre de l’honnêteté de ses sentiments, une fourmi qui a “le bourdon” puis “le cafard” de s’épuiser au travail, un escargot qui “frétille des tentacules” à la vue d’une jolie limace sur une boîte de pesticides, un cochon d’Inde qui voudrait changer de nom pour “quelque chose de plus doux et de plus hygiénique” et un corbeau délateur qui se plaint aux poulets “sous-équipés : demandez des ailes qui fonctionnent !”.
Le vocabulaire animalier se mêle aux émotions du genre humain, les bons et jolis mots sont recherchés et la satire affleure discrètement avec une possibilité de double lecture : les fables de La Fontaine y sont célébrées – l’hommage étant assumé par d’ouvertes références invoquant cigale ou calendos. Support d’argumentation, de réclamation ou d’expression amoureuse, la lettre est mise en valeur sous toutes ses formes dans ce recueil illustré, rendant propice l’appréciation des tournures et expressions propres à l’écrit par les jeunes lecteurs.
Toutes les deux ou trois pages, on retrouve les fines illustrations de Delphine Perret (déjà aperçues dans “Le dur métier de loup”), cette fois-ci au trait bicolore, calquant la douceur malicieuse du texte. On y observe le même souci du détail que dans la saveur amusante des lettres : petites pantoufles pour la poule, jolis motifs ou radis entamé par la limace…
Subtiles et accessibles, ces lettres sont à lire, à relire et à dévorer en famille !Publié aux Editions Thierry Magnier.lettres à plumes et à poils
Lettres du renard à la poule :
“M’accordez-vous sa patte ? / Votre fille, je l’ai dans le pelage. / Ce sera fabuleux, j’en salive déjà…”
 

lettres à plumes et à poils
Lettres de la fourmi à sa reine :
“En espérant que vous allez vous bouger les mandibules…”

lettres à plumes et à poils
Lettres de l’escargot à la limace :
“Vous êtes célèbre jusque dans les plates-bandes les plus reculées…”

Lettres à plumes et à poils
Lettres du cochon d’Inde qui voulait changer de nom :
“De rage, j’ai fini par grignoter votre lettre…”
lettres à plumes et à poils
Lettres du corbeau aux poulets :
“d’abord la chouette qui pousse des cris comme pas permis puis, comme s’ils faisaient un concours, il y a le hibou qui s’y met. “Hou” par-ci, “hou” par-là…”

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Sarah DESPOISSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.