Crowdfunding pour “Ex-TAZ Citizen Ca$h” de Xanaé Bove

Lors de sa sortie en salles, nous avions chroniqué et apprécié le documentaire de notre collègue Xanaé Bove :

Qui dit film atypique, dit rapport au temps singulier. Faisant fi de la fameuse chronologie des médias, la réalisatrice va sortir son film en DVD, deux ans après sa diffusion en salles. D’où un document final, riche en bonus : quatre débats filmés au prestigieux Saint André des Arts où Ex TAZ fut diffusé avec des thématiques, telles : Pirater Paris ? Comment faire circuler l’info hors des réseaux sociaux ? Outre ces débats, des propos ou interventions inédites convoquant un aéropage aussi éclectique que l’époque de métissage traitée dans le film (1987-1994). Ainsi, on trouvera au casting le multi-casquettes Ariel Wizman (journaliste, DJ, réalisateur…), le premier, voire le seul ? à avoir interviewé Hakim Bey, auteur de TAZ*, texte fondateur de certains travellers, squateurs, raveurs ; les frères Trip, inénarrables musiciens et DJs : Cyrilottoman et Juan Trip ; L’écrivaine, essayiste et réalisatrice Flore Vasseur qui trouve le texte d’Hakim Bey intemporel; l’inoubliable dame pipi des premières raves : la Roch ; Patrick Rognant, le grand maître de cérémonie de l’émission rave Up sur FG ; Fabrice Rackam, organisateur des soirées Gaïa… Ou encore, la musicienne Kim Ohio Fuzz du groupe Witches Valley ; Manu Casana à l’origine du premier label house français ; Sal Russo, disquaire pionnier et animateur culturel à la radio du Parti Radical de Rome ; Valérie Zerguine, journaliste en immersion dans les premières free-parties.

 

Voici ce qu’en dit Xanaé Bove:

Ex-TAZ est un documentaire sociologique pour tous ceux qui veulent défier un quotidien préétabli, tromper la routine  et surtout, être libres, quel que soit leur âge, leur appartenance sociale et raciale.  La société de production d’origine et la chaine de télévision qui devait le diffuser ayant fait faillite, je gère le film depuis près de trois ans – aidée d’une petite et vaillante équipe – en système DIY (Do It Yourself), à l’image de ces jeunes gens qui piratèrent Paris et créèrent leur propre calendrier des fêtes. Les premières raves, les galaxies underground et le personnage rocambolesque de Pat Ca$h parlent à diverses communautés : celles qui ont vécu cette époque, mais également celles qui vont avoir la chance de la découvrir maintenant et de s’en inspirer. Pour ceci, à l’instar des modes des communications de cette ère – préhistorique ! – où il n’y avait ni Internet, ni smartphones, le bouche-à-oreille et la solidarité priment.

Photo de FOC KAN : la rave sauvage de la Défense :Ariel Wizman et Pat Ca$h

Les demandes nombreuses de visionnage du film nous amènent à cette étape finale qui paraît évidente : vous donner accès à ce film en réalisant un DVD, riche en bonus et célébrer avec vous sa sortie lors d’une fête exclusive où seront présents de nombreux acteurs du film. Les 5000 euros rassemblés  seront utilisés pour financer la fabrication des DVDs et à compenser autant que possible les intervenants du film. Ils permettraient de payer les prestataires pour la fabrication des affiches, badges, flyers, louer le matériel pour la soirée, rémunérer les artistes. Dernier détail et pas des moindres : outre le DVD et ses 120′ de bonus, des contreparties originales  sont proposées: des badges, une fête avec un duo culte de DJs, des rencontres surprise avec les héros du film, voire même une full_moon-Walk sur les traces de Pat Ca$h, soit une promenade un soir de pleine lune, allant de la périphérie au centre des déambulations de Pat ca$h, le Gatsby des 90s. Une façon ludique de se réapproprier la ville. Une TAZ *le temps d‘une nuit.

TAZ d’Hakim Bey, publié en France par les Editions de l’Eclat, est en lecture libre ici : http://www.lyber-eclat.net/lyber/taz.html

Si vous voulez que ces teasers croissent et deviennent un DVD, comprenant le documentaire de 97’ et 2 heures de bonus, à vos clics : https://fr.ulule.com/ex-taz/

Vous avez jusqu’au 7 avril pour donner corps aux raves

A propos de Culturonews

Laisser un commentaire