Kyrie Kristmanson – "Origin of Stars"

Vous pourrez reconnaître Kyrie Kristmanson à sa toque de fourrure blanche ou à son incroyable faculté de vous faire groover en un seul claquement de doigt. Pour cela, il suffit juste de se laisser porter par le rythme du premier titre Song X, aussi revitalisant qu’une séance matinale de pilates. Pour peu qu’il soit en alternance dans votre playlist avec le ressemblant The Way You Walk de Sandra Nkaké, vous voilà armé pour une semaine entière. Une vingtaine d’années seulement et des racines plantées au Canada pour cette fée au timbre mutin qui a plus d’une corde à son arc. Auteur-compositeur et amatrice d’ambiances musicales brutes vers un style tout en épure, Kyrie Kristmanson traverse bon nombre d’influences pour ce deuxième album qui porte bien son nom.Origin of Stars invite à des sentiers qui convoquent intérieur, extérieur et couleurs complémentaires sur une dominante jazz-folk. Très nordiste dans une tendance hymne à la plaine avec Birdsong et Origin of Stars qui peuvent rappeler les envolées de Bosque Brown, Kyrie Kristmanson affectionne aussi les atmosphères plus intimistes et endiablées, à en juger par Eruption et Comet of Desire. Enroulée autour de douces cordes en mode ballade, jonglant avec le swing d’une guitare relayée à la trompette ou simplement apposée au rythme d’une batterie discrète, d’une basse ou contrebasse, sa voix s’infiltre, transfuse, caresse et s’envole avec la douceur d’une bulle de savon : Jump ! Derniers éclats pour Song for a Blackwind, titre final a cappella, le seul à l’être réellement et pourtant la trajectoire propre de cette voix vient presque tromper l’oreille tant l’accompagnement musical est délicat.

Des textes en anglais sans prétention évoquant la nature et une large palette d’humeurs se croisent sur cet album proposant aussi un titre en français, Oh, Montmartre, hommage à la capitale où l’artiste posera ses ailes le temps d’une thèse consacrée aux femmes troubadours qui auront  semé quelques sonorités médiévales sur leur passage. L’histoire ne dit pas si la toque traversera les saisons, mais l’écho d’Origin of Stars commence sérieusement à résonner… A défaut de croiser Kyrie Kristmanson à la Sorbonne, on pourra l’entendre notamment le 20 mai au Pédiluve (Châtenay-Malabry) et le 25 mai au Café de la Danse.

 

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Sarah DESPOISSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.