Pour sa cinquième édition, le festival Play It Again ! fait encore une fois le plein de rééditions. L’occasion sera offerte de (re)découvrir dans l’une des 150 salles participantes, les plus grands chefs-d’œuvre ou films rares ayant eu droit à des ressorties en salles durant l’année écoulée. D’Ingmar Bergman (Monika) à Walt Disney (Alice Comedies 2), de Federico Fellini (La Strada) à Nicolas Phillibert (La moindre des choses), tous les styles de cinémas seront représentés au travers de la sélection principale aussi bien que du best of jeune public.

“Monika” – © 1953 – Criterion

Comme chaque année, un invité de marque a été choisi pour parrainer l’opération, ce cru 2019 verra donc Cédric Klapisch maître de cérémonie à l’occasion de la soirée d’ouverture le mardi 2 avril à 20h au cinéma le Grand Action à Paris pour la diffusion en avant-première en ciné-concert des Lois de l’hospitalité de Buster Keaton. La soirée de clôture, quant à elle, sera l’occasion de voir ou de revoir sur grand écran, dans le même cinéma parisien, Le bateau phare de Jerzy Skolimowski en copie restaurée, présenté par Jacques Déniel, Alain Keit et Marcos Uzal.

“Le bateau phare” – © copyright Malavida

La sélection, éclectique s’il en est, comptera donc aussi bien des monuments tels 2001, l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick ou Embrasse-moi idiot de Billy Wilder, que des petites pépites longtemps invisibles découvertes grâce à leur ressortie. C’est le cas du drame sportif Breaking Away de Peter Yates ou encore de l’exotique Anatahan de Josef Von Sternberg. Le cinéma français, avec, notamment, un double programme Robert Enrico (Les grandes gueules précédé de La rivière du hibou), ainsi que le cinéma de genre (le caustique et fun Invasion Los Angeles de John Carpenter) ne sont pas en reste.

“2001, l’odyssée de l’espace” – © 1968 Warner Bros. Entertainment Inc. All rights reserved.

Enfin, la programmation jeune public sera l’occasion de s’émerveiller devant les premiers essais de Walt Disney pour mettre au point la méthode mêlant dessin-animé et prises de vues réelles, qui fera le succès de Mary Poppins, entre autres, dans cette compilation de courts-métrages intitulée Alice Comedies 2. Animation toujours, mais cette fois en stop-motion avec l’anthologie Les contes merveilleux par Ray Harryhausen, dans lequel, le magicien des effets spéciaux offre sa propre version des œuvres des Frères Grimm ou de Charles Perrault. Fable sur la tolérance et la filiation, Le vieil homme et l’enfant, réalisé par Claude Berri, voit Michel Simon, en septuagénaire pétainiste et râleur, recueillir sous son toit un jeune enfant juif durant la Seconde Guerre mondiale.

“Alice Comedies 2” – © copyright Malavida

Page Facebook.

Programmation complète disponible sur le Site Officiel.

A propos de Jean-François DICKELI

Laisser un commentaire