L’année musicale 2010 de Culturopoing

En complément à notre palmarès des albums déjà mis en ligne voici une sélection plus individualiste et segmentante des disques fétiches et des abominations de quelques-uns de nos rédacteurs. Une invitation à une promenade dans la forêt musicale de l’année, patiemment, passionément, caillou après caillou. Culturopoing ou la bottine de 7 lieux.

Voici donc la sélection egotrip de certains de nos rédacteurs, ceux qui ont accepté de voir leur palmarès ainsi publié.

DISQUES 2010 ACCORDING TO CULTUROBOYS & CULTUROGIRLS
(Rappel: notre playlist de l’année est disponible sur notre page palmarès)

ALEXIS HUNOT
1 Grassland – Akira Kosemura
Juste parce que je trouve ça beau et simple (facile pourraient dire des gens n’aimant pas) et c’est déjà pas si mal … 
2 Where the wild things are – Karen O & the kids
L’album est sorti en 2009 mais le film étant sorti fin 2009 en France je n’ai écouté l’album qu’en 2010. Plus qu’une simple musique d’accompagnement cette BO joue un rôle fondamental dans la réussite du film. Énergique, mélancolique elle est à l’image du film une plongée dans la tête d’un jeune garçon avec ses angoisses et ses bonheurs.
3 Sports – Tokyo Jihen – Ringo Shiina
Pas le meilleur album du groupe mais leurs ballades sont toujours agréables à écouter, la voix énergique et toujours aussi aérienne de Ringo Shiina y fait beaucoup
BRUNO PISZOROWICZ
2010 restera comme une année de très grandes chansons à défaut d’une année de très grands albums.  Ce constat pose une question de fond concernant la production discographique du moment.
Est-ce simplement une année de transition avec des dizaines de superbes disque certes mais au final un mal certain à en décliner un ou plusieurs à sortir réellement du lot, un ou plusieurs à tutoyer les sommets des années d’avant ?
Est-ce au contraire le signe latent d’une mutation dans l’écoute, une shuffleisation du mode opératoire qui fait qu’il est devenu plus facile de faire émerger des chansons plutôt que des albums à cette longue et (finalement) plaisante liste ?
En gros l’écoute en aléatoire, l’achat d’un seul titre en ligne, l’écoute morcelée, tout ceci influe-il sur nos modes d’appréciation ?
Au final une liste qui se décline en deux parties :
5 albums les plus écoutés de l’année, les plus appréciés donc, loin devant les autres même s’il est difficile finalement de se limiter à 15 à leur suite, une production de qualité et homogène, un Himalaya sans Everest ni K2.
1 The Drums « The drums »
2 Cloud Cult “Light chasers”
3 Ariel Pink’s Haunted Graffiti “Before today”
4 Beach House “Teen dream”
5 Team Ghost “You never did anything wrong to me” EP
6 Foals “Total life forever”
7 Badly Drawn Boy “Is there nothing we could do” (soundtrack)
8 Crystal Castles « II »
9 Florent Marchet “Courchevel”
10 Arnaud Fleurent Didier “la reproduction”
11 Alexandre Chatelard “L’homme et la femme” EP
12 Arcade Fire “The surburbs”
13 French Cowboy “(Isn’t my bedroom) a masterpiece”
14 Junip « Fields »
15 Shout out Loud « Work »
16 Deerhunter « Halcyon digest »
17 Magic Numbers « The runaways »
18 School of seven bells “Disconnect from Desire”
19 Teenagers in Tokyo “Sacrifice”
20 Eagle**Seagull “The year of how-to-cook”
CELINE (Fictionalize)
1. Trouble Books « Gathered tones »
2 Cascadeur ep « Walker » (en téléchargement)
3 Alone with king kong « Three hats on one head »
4 Twin pricks ep « Young at heart »
5 Grand salvo « soil creatures »
6 « I’m not as good as you »
7 Travels « Robber on the run »
8 Serafina Steer « Change is good »
9 Natureboy S/T
10 Owen Pallett « Heartland »
11 Syd Matters « Brotherocean »
12 Janelle Monae « Archandroid »
CYRIL COSSARDEAUX
 
Une bien belle année musicale, comme quoi, même si l’industrie musicale est en perpétuel recyclage depuis une trentaine d’année maintenant et traverse une crise industrielle dont on n’est pas certain qu’elle se relève, cela n’empêche pas les talents de s’exprimer ou de de révéler.
Notamment chez nous (cocorico !), où deux auteurs majeurs comme Arnaud Fleurent-Didier (pour qui 2010 a été l’année de la reconnaissance) ou Bastien Lallemant (qui aurait mérité au moins autant d’exposition médiatique) ont très dignement repris le flambeau (quoique dans un style différent) porté haut par Benjamin Biolay en 2009.
Une prime au formidable dernier album de LCD Soundsystem, justement parce que James Murphy a malheureusement annoncé que ce serait le dernier ; s’il revient sur sa décision, on ne lui en voudra pas, lui qui fut le roi de 2010 (album, concerts incandescents et BO d’un des plus beaux films de l’année, Greenberg).
 
1) LCD Soundsystem – This is Happening
2) Arnaud Fleurent-Didier – La Reproduction
3) Bastien Lallemant – Le Verger
4) The Legendary Tiger Man – Femina
5) Gorillaz – Plastic Beach
6) Fyfe Dangerfield – Fly Yellow Moon
7) Deerhunter – Halcyon Digest
8) Youn Sun Nah – Same Girl
9) Yules – Stike a Balance
10) Jim O’Rourke – All Kinds of People Love Burt Bacharach
11) Apples in Stereo – Travellers in Space and Time
12) Jimmy Gnecco – The Heart
13) Caribou – Swim
14) No Age – Everything in Between
15) She & Him – Volume 2
16) Tindersticks – Falling down a Mountain
17) Camelia Jordana – Camelia Jordana
18) 1973 – Bye Bye Cellphone
19) Josh Rouse – El Turista
20) The Coral – Butterfly House
GABRIELLE
1 La Chambre claire, Quentin Sirjacq
2 Valissa, Dakota suite, D.Darling & Q. Sirjacq /  Glitterhouse
Godard at 80
3 Osvaldo Golijov, La Pasión según San Marcos
4 Matheo Romero, Romerico Florido
5 Blonde Redhead, Penny Sparkle
6 Compilation Talkin’ Latin (15 vol)
7 Klaus Huber, complete works (Violoncelle : Alexis Descharmes)
8 Codex Chantilly, En L’amoureux verger
MATHIEU LOIRE
Contrairement à ce qu’on a pu dire à droite ou à gauche ou encore plus haut, 2010 est pour moi une grande année musicale avec de très grands albums d’artistes majeurs de différents courants musicaux (Autechre, Swans, the National, Sun Kil Moon), de confirmation (Beach House, BJ Nilsen) et d’artistes
jusqu’à présent inconnus (Darkstar, Zolas Jesus, Richard Skelton, Greg Haines, Rafael Anton Irisarri).
1 Autechre – Oversteps
2 Swans – My Father Will Guide Me Up a Rope to the Sky
3 Beach House – Teen Dream
4 Richard Skelton – Landings
5 BJ Nilsen & Stilluppsteypa – Space Finale
6 Zolas Jesus – Stridulum II
7 Greg Haines – Until the point of Hushed Support
8 Sun Kil Moon – Admiral Fell Promises
9 Rafael anton irisarri – the north bend
10 Darkstar – North
10 The National – Hight Violet
OLIVIER ROSSIGNOT
1 Blonde Redhead – Penny Sparkle
2 Mathéo Romero – Romerico Florido
3 Laura Veirs – July Flame
4 Kelli Ali – A paradise inhabited by devils
5 Florent Marchet – Courchevel
6 Frescobaldi – Il Regno d’Amore (Clematis ensemble)
7 Trent reznor & atticus ross – Social Network
8 Agnès Obel – Philarmonics
9 Tara King Theory – extravagant, grotesque et nonchalant
10 Brendan Perry – Ark
11 Vincent Dumestre – Monteverdi & Marazzoli: Combattimenti!
12 Arcade Fire – The Surbubs
13 Rebekka Karijord – The noble art of letting go
14 Giovanni Bononcini – Barbara Ninfa Ingrata
 REMI BOITEUX
1 Vampire Weekend – Contra
1 MGMT – Congratulations
1 Arcade Fire – The Suburbs
4 The Books – The way out
5 The Divine Comedy – Bang goes the knighthood
6 Yeasayer – Odd blood
7 Neil Young – Le Noise
8 The Coral – Butterfly House
9 Grinderman – Grinderman 2
10 Eels – End Times + tomorrow morning
11 The Walkmen – Lisbon
12 Ariel Pink’s Haunted Graffiti – Before Today
13 Field Music – (measure)
14 The National – High Violet
15 Gorillaz – Plastic Beach
 SARAH DESPOISSE
1 The National – “High Violet”
2 Smooth – “The Parade”
3 Beach House – “Teen Dream”
4 Hindi Zahra – “Handmade”
5 Syd Matters – “Brotherocean”
6 AaRON – “Birds in the Storm”
7 The Morning Benders – “Big Echo”
8 Andreya Triana – “Lost Where I Belong”
9 Claire Diterzi – “Rosa La Rouge”
10 Kyrie Kristmanson – “Origin of Stars”
 
STEPHANE POULARD

1    Sufjan Stevens – The Age of Adz
2    Vampire Weekend
Contra
3    Kanye West
My Beautiful Dark Twisted Fantasy
4    Black Keys
Brothers
5    Eels
Tomorrow Morning
6    Arcade Fire
The Suburbs
7    Fool’s Gold
Fool’s Gold
8    Foals
Total Life Forever
9    Chucho Valdes
Chucho’s step
10    The Roots
How I Got Over
11    DeerHunter
Halcyon Digest
12    Beach House
Teen Dream
13    Aloe Blacc
Good Things
14    Harlem
Hippies
15    Gil Scott-Heron
I’m New Here

THAVARY MAM
1) New Love – Former Ghosts
2) Learning – Perfume Genius
3) Mirror, Mirror – The Irrepressibles
4) All Creatures Will Make Merry – Meursault
5)  This is happening – LCD Soudsystem
6)  Dry Marks Of Memory – Villeneuve
7)  The Fool – Warpaint
8)  Femina – The Legendary Tiger Man
9)  Queen of Denmark – John Grant
10) Clinging to a scheme – The Radio Dept.
11) Beach Fossils – Beach Fossils
12) Brotherocean – Syd Matters
13) Stridulum II – Zola Jesus
14) Crazy for you – Best Coast
15) Forget – Twin Shadow

 

 

COUPS DE COEUR DE L’ANNEE
 
BRUNO PISZOROWICZ
4 Eps formidables écoutés cette année : ceux de Team Ghost (deux sorties), d’Alexandre Chatelard et de Mohini Geisweiller, autant de signes d’une belle vitalité de la pop ou du rock de chez nous, de jolies promesses.
CELINE (FICTIONALIZE)
Alone with King Kong
 
CYRIL COSSARDEAUX
Les reprises hebdomadaires dans l’espace de Katerine et Francis & ses Peintres (http://www.katerinefrancisetsespeintres.com/), le parfait antidote à Nouvelle Vague ?
GABRIELLE

La découverte de Daphné Oram au Centre Pompidou (Vidéo et après) / Festival Brocoli

LUCIE

La version de Wake Up d’Arcade Fire sous la pluie à la fin du mois de juillet, un émouvant côté bricolé, le sursaut artistique d’une soirée bâclée par des organisateurs trop cons. Un goût de beaucoup-trop-court qui s’en suit, hélas et qui vaut le coup de gueule 2010 !

 

OLIVIER ROSSIGNOT
Mariana Flores chantant Matheo Romero et m’entraînant au delà du réel.
REMI BOITEUX
Mon retour au vinyle
SARAH DESPOISSE

Karimouche en concert

THAVARY MAM
Happy High – Blackbird Blackbird

 

CULTUROPOING DANS LA GUEULE DE L’ANNEE

 

BRUNO PISZOROWICZ
La musique bradée dans des conditions déplorables avec par exemple 4 disques de Lou Reed pour 9.99 quand il n’est pas question de pièces de choix de Coltrane mis bout à bout sans la logique propre aux albums sur deux pauvres cédés vendus 7.99. Qu’on ne vienne pas pleurer que la musique soit piratée quand on la met plus bas que terre.
CELINE (FICTIONALIZE)
4. Au responsable de la fermeture de l’Emile Vache
CYRIL COSSARDEAUX

Que « pop » soit le terme générique employé par certains aussi bien pour définir les magnificences des frères Head (Shack) que les ladygagateries à la chaîne

LUCIE

Les organisateurs de Rock en Seine qui ont choisi d’arrêter le set ultime d’Arcade Fire pour un peu de pluie. Pas du tout rock’n’roll (l’édition 2011 devrait changer de nom, Rock en Seine ça n’est plus possible) c’est indigne d’un tel festival ! Même si cela nous a valu le moment sus-cité.

 

REMI BOITEUX
Arcade Fire en final de Rock en Seine écourté -à cause de la pluie. Rock’n’Roll.
SARAH DESPOISSE
Vous ne pourriez pas ENFIN faire taire Philippe Katerine ?
THAVARY MAM

Earth Vs. The Pipettes – The Pipettes.

 

CONCERTS DE L’ANNEE

BRUNO PISZOROWICZ
Foals Elysée Montmartre Paris (et aussi Route du Rock édition Eté)
Arcade Fire (Casino de Paris)
CELINE (FICTIONALIZE)
The National le 19 novembre 2010 à l’Atelier (Luxembourg)
CYRIL COSSARDEAUX
LCD Soundsystem à Rock en Seine (mais c’était probablement encore bien mieux au Bataclan et/ou au Zénith…)
GABRIELLE
Billy Budd de Britten, Opéra Bastille (mise en sc. : Zambello / dir. music : J. Tate)

Kronos Quartet + Philip Glass devant Dracula de Tod Browning (Lyon 2010)

LUCIE

Florence and the Machine en concert à l’Olympia.
Après une première partie d’abord intrigante puis franchement chiante, Florence et ses gars sont arrivés sur la pointe des pieds. Il a fallu quelques chansons pour lancer la Machine mais quel concert, quelle énergie ! Florence en robe de mariée vintage a tout compris à la féminité, sa sensualité me fascine, son côté décomplexé et déluré me ravit. Elle est d’une générosité incroyable, sa voix est encore plus puissante sur scène que sur l’album. Chaque chanson était d’ailleurs complètement réinventée, réarrangée pour le concert. Un moment beau à pleurer.
 
OLIVIER ROSSIGNOT
Malicorne aux Francofolies
 
REMI BOITEUX
Zeus au Pop In, 18/11
SARAH DESPOISSE
Goran Bregovic à la Salle Pleyel le 30/10/10
THAVARY MAM

Former Ghosts à la Fondation Cartier

 

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Olivier ROSSIGNOT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.