Changement de direction au Théâtre Silvia Monfort

Communiqué de presse :En 1979, Silvia Monfort, comédienne célèbre pour son engagement dans la résistance et son travail au sein du TNP auprès de Jean Cocteau, Jean Vilar et Gérard Philippe, installe le Carré Silvia Monfort sur l’emplacement des anciens abattoirs de Vaugirard. Pendant dix ans, Silvia Monfort accueillera le public sous deux chapiteaux, l’un consacré à la jeune création, le second au cirque Gruss, promu cirque national par la suite.

En 1989, la conception d’un Théâtre en « dur » est confiée à l’architecte Claude Parent, dessinateur de la Géode de la Cité des Sciences et de l’Industrie, connu pour son architecture en oblique. Le Théâtre Silvia Monfort renaît alors sous forme d’une pyramide métallique de 23 mètres de haut au cœur du Parc Georges Brassens. Ce sera le premier théâtre parisien situé dans un parc.
En juin 1991, Jacques Chirac, Maire de Paris, nomme Régis Santon Directeur du nouveau théâtre. Metteur en scène, fondateur du Théâtre Essaïon et directeur artistique du Théâtre de la Plaine, Régis Santon entend poursuivre au Théâtre Silvia Monfort, la recherche d’un théâtre de qualité pour tous, en panachant la création contemporaine et les œuvres classiques, les spectacles de réflexion et les comédies.
En 17 ans, le Théâtre a accueilli plus de 700 000 spectateurs, venus découvrir des œuvres telles que Le Malade Imaginaire de Molière avec Jean-Claude Dreyfus, le Désenchanté de Budd Schulberg avec Jean-Pierre Cassel ou encore dernièrement Amédée ou comment s’en débarrasser d’Eugène Ionesco mis en scène et joué par Roger Planchon. Opéra, danse, chanson ont également donné vie au Théâtre grâce à la présence du Festival Fait d’Hivers Danse d’Auteurs ou bien encore de la Compagnie Opéra Eclaté dirigé par Olivier Desbordes, qui vous a notamment fait connaître La Belle Hélène d’Offenbach.
Aujourd’hui, le Théâtre Silvia Monfort est à un tournant de son existence avec l’arrivée des fondateurs de la Compagnie Les Art Sauts à la direction du Théâtre. Laurence de Magalhaes et Stéphane Ricordel proposent une programmation pluridisciplinaire, contemporaine et résolument internationale. Un Théâtre de notre temps, ouvert sur le monde. Plus qu’un lieu de représentation, il sera un espace de liberté, un lieu de vie favorisant les échanges et les rapprochements entre les individus de toute génération et de toute classe sociale avec des propositions artistiques ambitieuses et exigeantes. Parallèlement aux spectacles, des lectures, des colloques, des rendez-vous autour de « repas photogrammiques » ponctueront régulièrement la vie du théâtre. Une autre façon d’aborder ce lieu et de partager des instants… 

A propos de Sarah DESPOISSE

Laisser un commentaire