Dans le cadre de l’exposition ‘Champs d’amours’ – 100 ans  de cinéma arc-en-ciel’, le ciné-club ‘Le 7e genre’ et le festival ‘Chéries-Chéris’ s’associent pour vous proposer trois soirées de projections exceptionnelles et gratuites à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris (entrée par le 5 Rue de Lobau 75004 Paris).

Vendredi 30, samedi 31 août  et dimanche 1er septembre 2019
entrée dés 19h30, début de séance à 20h précise.

Réservation obligatoire à l’adresse suivante : champsdamours@gmail.com
avec en objet : « Dykes », « Cruising » et/ou « Garçonne ».

Les projections seront suivies d’un débat avec Anne Delabre, journaliste et programmatrice du ciné-club ‘Le 7e Genre’ et Didier Roth-Bettoni, historien du cinéma LGBTQI+ et commissaire de l’exposition ‘Champs d’amours – 100 ans de cinéma Arc-en-Ciel’.

Vendredi 30 août :  DYKES, CAMERA, ACTION !
Documentaire de Caroline Berler (58′, États Unis, 2018, VOSTF)
Les lesbiennes n’avaient pas souvent le bonheur de se voir à l’écran, mais entre Stonewall, le mouvement féministe et le cinéma expérimental des années 1970, une poignée de ces invisibles a peu à peu construit et transformé leurs propres représentations sociales. Les cinéastes Barbara Hammer, Su Friedrich, Rose Troche, Yoruba Richen, Desiree Akhavan, Vicky Du, la critique B. Ruby et d’autres grandes figures marquantes de cette épopée partagent des histoires émouvantes et souvent hilarantes de leur vie et débattent de la façon dont elles ont exprimé et construit leur identité « queer » à travers les films.

Samedi 31 août  : CRUISING  (La Chasse)
Fiction  de William Friedkin (98’, États Unis, 1980, VOSTF)
A New York une série de meurtres violents vise des homosexuels adeptes de pratiques sado-masochistes. Steve Burns (Al Pacino), un jeune policier, est chargé de l’enquête et doit, pour ce faire, infiltrer le milieu gay de Greenwich Village…

Dimanche 1er septembre : LA GARÇONNE (JALOUSIE)
Fiction de Jean de Limur (95’, France, 1936)
Monique (Marie Bell), jeune fille de la bourgeoisie parisienne, découvre que l’homme respectable qu’on veut lui faire épouser a une maîtresse. Elle décide alors non seulement de renoncer au mariage mais aussi de quitter sa famille et son milieu. En ce début des ‘années folles’, Monique va dés lors mener une vie de femme libre, découvrir le monde de la nuit, les fumeries d’opium… et les ‘garçonnes’.

Plus d’infos sur :
le7egenre.fr
facebook.com/leseptiemegenre

A propos de Anne Delabre

Laisser un commentaire