Malavida continue à rééditer les films phares de leurs éditions dans de nouveaux masters restaurés, avec de nouvelles jaquettes, des bonus inédits et des livrets de 20 pages. Au menu de “Malavida collector” ce mois, 4 nouvelles perles signées Andrzej Wajda, Jerzy Skolimowski et Dušan Hanák.

Walkover (Jerzy Skolimowski, Pologne, 1965)

Andrzej Leszczyc, jeune homme sans attaches, ancien boxeur et polytechnicien, retrouve par hasard une femme qui l’a jadis trahi. Elle l’invite à l’accompagner dans sa journée et il tombe amoureux d’elle. Mais il se laisse aussi convaincre par une vieille connaissance de participer à un nouveau combat de boxe. Il va devoir faire des choix…

Marquée par la Nouvelle Vague française, Walkover est une œuvre d’une virtuosité et d’une modernité peu commune. La mise en scène est brillante et audacieuse, à base de plans séquences dans un N&B magnifique. Avec ce film, la reconnaissance se confirme et s’intensifie, Jerzy Skolimowski est désormais considéré comme un cinéaste majeur de son temps, malgré sa jeunesse.

Lire notre critique du film ici

BONUS

– Skolimowski à la table de Cinéma cinémas (13’, 1981) – Réalisateur : André LABARTHE © 1990 Ina

Livret pages :
– Extrait de Jerzy Skolimowski Lifetime Achievement Book by Camerimage Film Festival
– photos exclusives
– textes d’Olivier Bitoun, Thierry Jousse
– Interview de Jerzy Skolimowski par Cyril Cossardeaux (Culturopoing)

 

 

Le départ (Belgique, 1967)

Marc, 19 ans, est garçon coiffeur, mais ne rêve que voitures et de courses. Il s’est inscrit avec une Porsche au rallye qui doit avoir lieu deux jours plus tard, en comptant « emprunter » la voiture de son patron. Mais à la dernière minute, ce dernier annonce qu’il part en week-end… avec sa voiture. C’est la catastrophe. Marc doit trouver une solution.

À la croisée des Nouvelles Vagues polonaise et française Le Départ marque la rencontre explosive entre le féroce désir de liberté de Skolimowski et le couple enthousiasmant de Masculin féminin de Godard : Jean-Pierre Léaud et Catherine Duport. Ce film d’ivresse et de mélancolie oscille entre fougue poétique et désinvolture virtuose sur une partition éperdue et tranchante de Komeda.

Lire notre critique du film ici

BONUS
– Interview de Willy Kurant (2012 – 23 mn)
– Bande-Annonce 2011
– Bande-Annonce 1967
– Clip chanson du film Thème du film joué par le Polish Film Quartet (13 mn)
– 20-40-60 : 1er segment de Jerzy Skolimowski (29 mn – 1968 – VOSTF)
Livret 20 pages : interview d’Andrzej Kostenko, Textes de Thierry Jousse, Damien Bertrand, Saad Chakali, Photos de tournage.

 

 

Kanal (Andrzej Wajda, Pologne, 1957)

1944, ultime résistance des Polonais de Varsovie contre l’occupant. Acculés, épuisés, et encerclés par les Allemands, un détachement de soldats est contraint de fuir par les égouts pour rejoindre le centre-ville où les combats se poursuivent encore. Ils ont tellement envie de vivre, mais les égouts ressemblent de plus en plus à un piège…

Inspiré par le néoréalisme italien, Kanal se détache de ses équivalents occidentaux par un ton halluciné et radical, annonçant – 30 ans avant – un genre nouveau, le Survival. La richesse de la composition de ses plans emprunte aux films noirs et à l’expressionnisme. Un film intense, virtuose, d’une modernité inouïe qui fait la part belle aux femmes. Un appel inoubliable contre la guerre.

Lire notre critique du film ici

BONUS
Interview d’Andrzej Wajda (2004 – 25 mn – VOSTF)
Entretien avec Jan Nowak Jezioranski (2004 – 29 mn – VOSTF)

Livret de 20 pages : Entretien avec Andrzej Wajda par Maria Ratschewa (extraits de Wajda © L’Atalante, 1982) et par Boleslaw Michalek (extraits d’Etudes cinématographiques © Lettres Modernes Minard, Paris, 1968), Textes d’analyses

 

 

Rêves en rose (Dušan Hanák, Tchécoslovaquie, 1976)

Jakub, facteur, rêveur et magicien en herbe, jongle entre les colis et les services rendus aux villageois. Son regard croise celui de la belle gitane Jolanka. Ensemble, ils vont tenter de vivre un premier amour, malgré la pression de leurs communautés respectives.

1er film tchécoslovaque qui place la communauté Rom au centre de l’intrigue, véritable tabou pour la société communiste, un cri de liberté fort et bouleversant.

Lire notre critique du film ici

BONUS
Interview de Dušan Hanák (2017 – 43 mn – Vostf)

Livret de 20 pages : entretien avec Dušan Hanák et Dušan Dušek, Lettre de Bratislava par Jean-Louis Cros (in Images et son), article de Marcel Sedo (un 9muz), photos de tournage inédites.

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Olivier ROSSIGNOT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.