“La première fois” – ouvrage collectif (à partir de 14 ans)

A notre époque, nombreux sont ceux comme Jace dans “But” qui pensent que “ce n’est pas à l’école qu’on apprend des trucs sur le sexe quand il suffit d’aller sur Google et de faire son éducation soi-même”. Ainsi, si l’on tape “sexe la première fois” sur un moteur de recherche, ce sont les forums qui apparaissent en premier. Du côté des images, le résultat est assez sage : des pages de bandes-dessinées et des couvertures de livres, Ron Weasley, des couples gays et hétéros qui s’embrassent, Sex and the City, quelques sextoys, le logo du Musée du Quai Branly ou encore du Pôle Emploi ! Bref, on sait bien que des recherches plus directes mènent à une infinité de chemins plus explicites…Mais pour permettre aux ados de faire la part des choses entre la fiction et la réalité, l’image et le vécu, et d’appréhender toutes les dimensions du thème de la sexualité, le mieux est encore d’accompagner leur démarche. L’école s’en charge ponctuellement au collège, pour peu que l’instant soit propice à la discussion, mais si les parents souhaitent ouvrir le débat sans nécessairement donner eux-mêmes de leçons, il y a aussi les livres et notamment ce recueil de huit histoires bien tournées sur le thème de la première fois.

C’est la complémentarité des récits qui permettra sans doute de conquérir la fierté curieuse des adolescents, ainsi que le réalisme des questions qui s’y posent. Chaque histoire a été écrite par un auteur différent, sélectionné avec soin par Keith Gray (lui-même auteur de “But” qui ouvre le recueil) parmi les plus populaires de la littérature jeunesse anglo-saxonne. Certains jouent le jeu de la franche immersion dans le quotidien des ados, avec franchise et traduction de qualité à l’appui, comme Keith Ray, Melvin Burgess ou Sophie Mc Kenzie. D’autres ont pris le parti de mettre en scène un discours d’adulte dans l’histoire, comme Jenny Valentine et Anne Fine qui montrent ainsi le glissement d’âge, mais aussi l’accessibilité de certains adultes. Tandis que Bali Rai s’attaque à l’angle religieux et sociétal, Mary Hooper aborde avec délicatesse la question de la prostitution et Patrick Ness parle – presque sans détours – de l’homosexualité masculine.

Sans hypocrisie, “La première fois” montre la compétition qui s’installe entre les ados autour du sexe : “les filles étaient le nouveau jeu auquel on devait obtenir les meilleurs scores”. “Ca veut dire que Charlie et moi, on ne le fait pas vraiment ?”, s’interroge Ant, le narrateur de “Ca se passe autrement pour les garçons”. En relevant le fossé qui sépare “ceux qui l’ont fait” et “ceux qui ne l’ont pas fait”, tous les auteurs ont la volonté de déplacer la réflexion sur “pourquoi le faire et avec qui”. Ils évoquent la vantardise, la différence d’âge ou d’appréhension, la patience, le défi, le plaisir et l’amour, ce qui change ou pas après l’avoir fait. La pédagogie finement distillée incite les jeunes lecteurs à trouver leurs réponses dans ce livre qui, comme un journal intime, est à lire tout seul : c’est d’ailleurs noté sur la couverture.

Publié aux Editions Gallimard Jeunesse, collection Scripto.

 

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Sarah DESPOISSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.