Domestique, d’Adam Sedlák

La 14e édition du Festival A l’Est, c’est déjà une compétition de huit films d’Europe Centrale et d’Europe de l’Est inédits ou en avant-première, présentés dans les cinémas Omnia République et Kinépolis de Rouen. De la République Tchèque (Domestique, d’Adam Sedlák) à la Russie (Jumpman, d’Ivan I. Tverdovsky, ainsi que L’Homme qui a surpris tout le monde, de Natasha Merkulova et Aleksey Chupov), la sélection invite à raconter les héros du quotidien d’aujourd’hui, jeunes mère ou ancien mineur, professeure de français ou berger.

L’Homme qui a surpris tout le monde – Copyright JHR Films

La particularité de ce festival réside dans sa présence successive en France (“A l’Est”), en Colombie, au Pérou et en Argentine (“Al Este” pour ces trois derniers). Des longs et des courts portant les couleurs de ces quatre pays forment une deuxième sélection en compétition, concoctée par les trois partenaires étrangers : A l’Est dans le Monde. La chronique sociale (Alanis, d’Anahí Berneri) côtoie le documentaire sur la culture underground (Lima détonnante, de Dana Bonilla Brown et Ximena Valdivia Salas) et le récit autobiographique (Matar a Jesús, de Laura Mora Ortega).

Matar a Jesús – Copyright Bobine Films

La section Kluk est quant à elle à destination des jeunes publics scolarisés de la maternelle au collège. L’Auditorium du Musée des Beaux-Arts de Rouen accueille Lab’Est, qui propose chaque année depuis trois ans un panorama alternatif du cinéma européen à travers sept courts métrages expérimentaux.

Caen, Fécamp, Le Havre et Dieppe bénéficient également de projections afin de faire rayonner le festival au-delà de Rouen. Le Prix du public et le Prix du jury jeune (en plus du Grand prix A l’Est et du Prix A l’Est dans le Monde) impliqueront eux aussi une implication des spectateurs et des habitants de la région.

>

Tarif plein : 6€

Tarif réduit : 4€

Pass 8 séances : 36€

La sélection complète et toutes les infos sont ici.

A propos de Thibault Vicq

Laisser un commentaire