Concours Wild Side / Culturopoing – “La rivière de nos amours” de André De Toth

LA RIVIÈRE DE NOS AMOURS d’André de Toth En Blu-ray+DVD+Livret le 24 Juillet

 

Producteur courageux, Kirk Douglas (Spartacus) s’est pleinement investi sur ce projet en faveur de l’environnement et rendant justice aux peuples indiens, depuis le choix du brillant scénariste Ben Hecht (Les Enchaînés) jusqu’à la réalisation de ses cascades.

Il a trouvé en André De Toth (La Chevauchée des bannis) un artiste audacieux et indépendant, abordant tous les genres avec talent et partageant avec lui le goût du risque et de l’aventure… Amoureux des grands espaces, pilote émérite effectuant ses repérages en avion, le cinéaste a découvert d’incroyables décors naturels. Sublimés par le Technicolor, ils illuminent cette œuvre forte et provocante, illustration du combat progressiste d’un acteur de légende engagé.

COMPLÉMENTS

– THE BEAUTY OF THE LAND : Entretien avec Anthony Slide, historien du cinéma et proche d’André De Toth (31′)
+ Un livret inédit de 78 pages, écrit spécialement par Philippe Garnier

En 1870, à la fin de la guerre civile, un traité de paix est signé avec les Sioux. Johnny Hawk, imprégné de culture indienne, est envoyé sur leur territoire afin de négocier un arrangement autorisant la traversée d’un convoi. Sur place, il rencontre Onhati, jeune indienne fier et sensuelle dont il tombe amoureux. Cette paix temporaire, symbolisé par cette rencontre fiévreuse, est compromise par l’arrivée de deux renégats à la recherche d’une mine d’or qui ne vont pas hésiter pour arriver à leur fin à assassiner un membre de la tribu. Johnny Hawks va tout tenter pour éviter qu’éclate une nouvelle guerre.

La Rivière de nos amours : Photo Elsa Martinelli, Kirk Douglas

Soyons original : je donnerai tout les Ford et tous les Walsh de la période 1940-1955 pour la seule Rivière de nos amours (1955), l’un des plus beaux poèmes panthéistes que le western nous ait donnés, où la nature fondait en un seul élément indiens, cowboy, arbres et rivières

Tout est dit,  en ces quelques mots de Patrick Bureau dans l’ouvrage collectif  Le Western dirigé par Raymond Bellour. Ce western magnifique, illuminé par la présence d’Elsa Martinelli, ressort dans une copie restaurée chez Wild Side, l’occasion pour vous, de gagner 3 Blu Ray si vous répondez aux questions suivantes.

A propos de Emmanuel Le Gagne

Laisser un commentaire