A l’occasion de la sortie de son dernier film, The Canyons, Paul Schrader nous a accordé un entretien. Outre l’évocation de sa collaboration avec Brett Easton Ellis, de la très difficilement gérable Lindsay Lohan, ou de la prestation de la star du porno James Deen, il livre une vision doucement désabusée d’un cinéma parfois plus mort que vif. Il aborde notamment son travail avec les studios et parle sans tabou du puritanisme qui transpire dans ses oeuvres.

Schrader, un cinéaste à l’image de ses films, d’un idéalisme attristé, passionnant dans ses contradictions et ses tiraillements.

Nous tenons à remercier Betty Bousquet et Robert Schlockoff pour avoir rendu possible cet entretien.   

A propos de Olivier ROSSIGNOT

A propos de Xanaé BOVE

Laisser un commentaire