"Divercité", Luc Georges – Atelier Hors-Champs, Mulhouse

L’atelier Hors-Champs poursuit et récidive sur le thème des identités, après Joburg. Luc Georges nous invite au voyage… à la Mulhouse même, dans les maisons d’ouvriers de l’emblématique et historique "Cité" de Mulhouse. De très beaux portraits de familles, photographiés dans le plus grand respect, dans des intérieurs précis, détaillés, signifiants où l’œil s’amuse à chercher des correspondances avec les personnes, leurs lieux d’origine… De l’intérieur à l’intériorité il n’y a qu’un pas que le photographe nous incite à franchir. On se prend à revoir ces photographies, comme pour affermir un lien virtuel avec les personnes.  Le rapport a l’autre rassemble ces portraits. Au-delà des clichés, avec Luc Georges et son regard, Mulhouse construit l’image de son identité plurielle.

Halm
Halm (c) Luc Georges

Voici un extrait des notes de Luc Georges sur son projet, le texte intégral est accessible sur le site de Luc Georges :

Ville de flux et de confluence l’histoire de Mulhouse est éternelle et laborieuse à l’image de ceux et celles qui l’ont aimée, de ceux qui sont venus y chercher fortune. Comme toute ville, Mulhouse ne peut avoir d’autre destin que celui d’être un creuset humain, ce qui est effectif depuis 8 siècles. Ville industrielle, Mulhouse va à la fin du XVIII siècle devenir véritablement une ville d’immigration.
(…)
Mulhouse est une des villes françaises de plus de 100 000 habitants qui compte le plus d’étrangers. Plus de 25%. Sans l’immigration ouvrière, Mulhouse n’aurait pu devenir une puissance industrielle et atteindre plus de 120 000 habitants au début des années 1970.
Lorsque le chômage est apparu dans l’industrie, certains ont voulu l’associer à des problèmes d’immigration, qui est souvent au cœur des conversations. Beaucoup de préjugés et de rumeurs circulent. On oublie le déroulement de l’histoire et les raisons qui ont amené les étrangers à venir s’installer en Alsace. On ignore aussi souvent le parcours de ces familles.
(…)
De l’Alsacien de souche né dans la cité, aux derniers arrivants qui maîtrisent à peine le français, chacun essaie de cohabiter.
Mais tous ont une histoire, touchante, intéressante, originale et tous travaillent ou ont travaillé beaucoup pour devenir propriétaire de leur maison à laquelle ils attachent une importance capitale.

Ourouh
Ourouh (c) Luc Georges

L’expo de Luc Georges – du fait du caractère confidentiel de l’Atelier Hors-Champs visitée essentiellement par des amateurs de photographie, arts et culture – , sera présentée en mars 2012 en très grand format au marché couvert de Mulhouse, où de nombreuses communautés se croisent et où tout un chacun aura ainsi l’occasion de la voir.

A propos de Culturopoing

Laisser un commentaire