Le panorama du Cinéma Roumain à Paris se tiendra cette année du 13 au 16 décembre, au cinéma Le Reflet Médicis (3 rue Champollion, 75005 Paris), organisé par l’Institut Culturel Roumain.

12 films (longs-métrage, court-métrage, documentaires) pour présenter le meilleur de la création 2018 d’une cinématographie qui ne cesse d’étonner.

Les films de Radu Jude, Radu Muntean, Corneliu Porumboiu, Paul Negoescu, Marta Bergman, Daniel Sandu, Iona Uricaru, Stere Gulea, Jésus del Cerro, Catalin Saizescu et Georgiana Moldoveanu, composent ce panorama 2018, en leur présence.

L’édition 2018 du Panorama du cinéma Roumain est intégrée à la programmation globale de la saison France-Roumanie.

Toutes les séances sont en présence des équipes de films.

Quant à nous, nous vous conseillons tout particulièrement Un pas derrière les séraphins de Daniel Sandu, notre coup de foudre du Festival d’Arras 2018

L’intégralité du programme téléchargeable ici

Toutes les infos sur le site de l’Institut culturel roumain de Paris : https://www.icr.ro/paris/fr

Cinéma Le Reflet-Médicis, 3 rue Champollion, 75005 Paris

PROGRAMME 

Jeudi 13 décembre, 19h
Un pas derrière les séraphins (Un pas în urma serafimilor)
Un film de Daniel Sandu
Synopsis C’est l’histoire de Gabriel, un adolescent qui rêve de devenir prêtre et qui rejoint un séminaire théologique orthodoxe. Il essaye dans un premier temps de s’adapter à son environnement, mais il finit par réaliser que le système est corrompu est abusif; peu de temps après, lui et ses trois camarades sont étiquetés par le conseil de l’école comme des élèves problématiques. Emportés dans un combat pour le pouvoir entre un prêtre incorruptible, mais abusif, et un professeur laïc et corrompu, les élèves apprennent que le mensonge, le vol, la manipulation et la trahison sont les aptitudes qu’ils doivent avoir pour survivre dans ce séminaire.

Vendredi 14 décembre, 18h30
Bleu et rouge en proportions égales (Albastru şi roşu în proporţii egale
Un court-métrage de Georgiana Moldoveanu
Synopsis : Le jour de son premier anniversaire de rencontre avec Stefan, Ana lui offre un cadeau inattendu : elle se propose pour devenir mère porteuse de l’enfant que Stefan n’arrive pas à avoir avec sa femme. Quand Stefan finit par prendre conscience qu’il souhaite autre chose, il est déjà trop tard.

Vendredi 14 décembre, 19h
L’histoire d’un fainéant (Povestea unui pierde-vara)
Un film de Paul Negoescu 
Synopsis : Petru est un enseignant de mathématiques à l’Université Politehnica de Bucarest et il mène une vie sans soucis. Il a une relation ouverte avec Irina, qui accepte qu’il couche aussi avec d’autres femmes. Mais Irina tombe enceinte et Petru est obligé de changer son style de vie et de devenir mature à 42 ans. Un de ses amis, dont il a toujours été proche, décide d’écrire un livre au sujet de sa vie. 

Vendredi 14 décembre, 21h
Alice T.
Un film de Radu Muntean
Synopsis : Alice est une adolescente qui entretient une relation compliquée avec sa mère adoptive Bogdana. Un jour, lors d’une discussion houleuse, Alice lui avoue qu’elle est enceinte et qu’elle souhaite garder l’enfant. Cet aveu affecte Bogdana qui a longtemps essayé d’avoir un enfant…

Samedi 15 décembre, 15h
Court-circuit (Scurtcircuit)
Un film de Catalin Saizescu
Synopsis Melania, 15 ans, tombe enceinte d’Emi, un camarade de classe. Les mères des mineurs séparent les deux amoureux et décident de donner l’enfant à l’adoption. Par l’intermédiaire d’un fonctionnaire habile,  elles trouvent un «cadre légal» pour la vente du bébé à une famille roumaine vivant àl’étranger. Un jour après l’accouchement prématuré de Melania, le salon de soins intensifs auquel avait été envoyé son bébé est détruit par les flammes. Basé sur des faits réels.

Samedi 15 décembre, 17h15
Lune de miel (Lemonade
Un film de Ioana Uricaru 
Synopsis : Mara, une jeune femme roumaine, emménage aux Etats-Unis chez son nouveau mari, Daniel, qu’elle vient de rencontrer. Elle y emmène Dragoş, son fils de 9 mois. Le temps d’une journée, Mara va faire face à une série de problèmes administratifs, sociaux et humains.

Samedi 15 décembre, 19h
La Nation Morte (Ţara Moartă)
Un film de Radu Jude 
Synopsis : Un documentaire-essais au sujet de la collection de photographies réalisée par Costică Axinte dans une petite ville roumaine dans les années ’30 et ’40. La bande-son, composée de fragments du journal d’un médecin juif de la même époque, présente ce que les photos ne peuvent montrer: l’expansion de l’antisémitisme en Roumanie, un sujet rarement discuté aujourd’hui dans la société roumaine.  

Samedi 15 décembre, 20h45
« Peu m’importe si l’histoire nous considère comme des barbares» (“Îmi este indiferent dacă în istorie vom intra ca barbari“)
Un film de Radu Jude
Synopsis En 1941, l’armée roumaine a massacré 20 000 Juifs à Odessa. De nos jours, une jeune metteuse en scène veut retranscrire cet épisode douloureux, par une reconstitution militaire, dans le cadre d’un événement public. La mise en scène sera-t-elle possible ?« Le titre est une citation, c’est pourquoi il est entre guillemets. La phrase a été dite par  le professeur Mihai Antonescu au Conseil des Ministres, pendant l’été de 1941. Bien qu’elle ne soit pas une invitation au dialogue, la phrase engage de façon directe le futur, donc nous avons décidé d’offrir à monsieur le professeur une réponse cinématographique » déclare Radu Jude.

Dimanche 16 décembre, 14h
Hawaii
Un film de Jésus del Cerro
Synopsis : Jesús del Cerro nous présente Hawaii, une histoire au sujet de comment hériter de 3 millions de dollars à l’époque où n’avoir qu’un dollar dans la maison  pouvait mener à une perte de liberté à vie. Hawaii est un film d’action, au sujet d’amour, mais aussi de l’argent avec lequel on ne peut acheter le bonheur, mais au moins la liberté de choisir de ne pas être heureux.

Dimanche 16 décembre, 16h15
Football infini (Fotbal infinit)
Un film de Corneliu Porumboiu
Synopsis : Laurentiu Ginghina vit dans la petite ville de Vaslui en Roumanie depuis 1972. Le jour, il est un haut fonctionnaire travaillant en préfecture. La nuit, il invente les règles d’un nouveau football qui devraient permettre d’augmenter la vitesse du jeu et de réduire considérablement les fautes. Et si la révolution du foot se préparait en Roumanie ?

Dimanche 16 décembre, 18h
Seule à mon mariage
Un film de Marta Bergman 
Synopsis : Pamela, jeune Rom insolente, spontanée et drôle, ne ressemble à aucune fille de sa communauté. Elle vit seule avec sa grand-mère et son bébé. Mais que faire avec une enfant quand on rêve d’être libre ? Rompant avec les traditions qui l’étouffent, elle s’embarque vers l’inconnu avec trois mots de français et l’espoir d’un mariage pour changer son destin et celui de sa fille.

Dimanche 16 décembre, 20h30
La famille Moromete 2
Un film de Stere Gulea 
Synopsis : Le scénario reprend l’histoire de la famille Moromete après la Seconde Guerre Mondiale, dans un contexte historique très tourmenté : la mise en place du communisme. Les deux protagonistes, Ilie Moromete et son fils Niculae, ils voient ces changements de façon différente, ce qui devient la cause d’un conflit permanent.

A propos de Olivier ROSSIGNOT

Laisser un commentaire