Une belle vague de westerns en cette rentrée 2019, c’est ce que nous propose Elephant films avec beaucoup d’éclectisme.

Pour commencer, deux Georges Sherman. Le Mustang noir (1949) est un splendide film d’aventures au technicolor somptueux dans lequel une jeune femme désireuse de participer à une course apprend à dompter un étalon avec l’aide d’un ancien brigand repenti. Ce peut paraître drôle, mais c’est en quelque sorte le film matrice de tous les autres films d’étalons sauvages. Rejoignons vite Maureen O’Hara – ici, pas des plus sympathiques – avec ce classique du western qu’est Sur le territoire des comanches (1950) évoquant en plein traité de paix avec les comanches la folie des colons sans scrupule, avides de richesses, prêts à redéclencher les guerres indiennes. Si Sur le territoire des comanches constitue l’un des premiers westerns pro-indiens, il fait preuve parfois d’une légèreté inattendue.
La légèreté, nous ne l’abandonnons pas avec La Belle Rousse du Wyoming (1953) de Lee Sholem dans lequel nous retrouvons également Maureen O’Hara qui traite du même conflit que dans La Porte du Paradis de Michael Cimino, l’arrivé de nouveaux propriétaires terriens dans le Wyoming, mais penchant plus vers la série b que vers la fresque tragique.  Cet agréable divertissement mené Maureen O’Hara en femme forte, témoigne de la capacité du western à dédramatiser des périodes pourtant bien tourmentées.
Le formidable Sans Peur, sans pitié fait un peu figure d’ovni dans cette sélection. Dans cette merveille du cinéma brésilien qui inaugura la vague du Cinema Novo souffle un immense vent révolutionnaire qui touche autant la forme que le fond. Le film de Lima Barreto nous entraîne dans la vie mouvementée des Cangaceiro, gang de bandits du nord-est du Brésil, entremêlant western et fougueuse histoire d’amour…
Enfin, pour ceux qui étaient à l’Etrange Festival 2019,  Vengeance Mexicaine (Barbarosa), pépite de 1982 réalisée par l’australien Fred Schepisi et qui hérite plus du nouvel Hollywood que de ses prédécesseurs des années 50, faisait partie de la carte blanche de Jean-Pierre Dionnet. C’est tout naturellement qu’il présente le film sur le dvd-blu-ray. Et nous lui laissons la parole :  

Tout le monde connaît Willie Nelson, l’outlaw, le dernier des géants “d’avant”. On le connaît moins en tant qu’acteur, dans son propre rôle dans Showbus de Jerry Schatzberg, magique dans Le Solitaire de Michael Mann, et pas du tout en producteur, entre autres, de La chevauchée fantastique, remake avec Johnny Cash, Waylon Jennings et Kris Kristofferson. Il joue ici Barbarosa, l’homme à la barbe rousse qui initiera au grand banditisme Gary Busey. Si l’histoire vous rappelle quelque chose c’est normal : c’est la même que celle de Capitaine Mystère (Capitain Lightfoot) de William Rilley Burnett qui en tira le scénario du film homonyme de Douglas Sirk, et qui fut furieux du copié collé de Michael Cimino dans Le Canardeur, avec… Gary Busey. Willie Nelson, lui, dit s’être inspiré de l’histoire véritable d’un bandit de grand chemin irlandais du début du XIXe siècle. En tout cas le titre dit bien l’histoire de cette vengeance familiale sanglante où presque tous doivent mourir.

 

Nous sommes heureux de vous faire gagner des exemplaires de ces films si vous répondez à ce questionnaire avant le 20 octobre 2019, à 0h00

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Olivier ROSSIGNOT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.