Irvin Allen – “Le sous-marin de l’apocalypse” [Sortie DVD/BR]

Il semble que pour certains producteurs et cinéastes, faire du cinéma c’est un peu comme jouer avec le train électrique qu’on vient d’offrir à ses enfants pour Noël. Il s’agit alors, comme pour le type qui construit un réseau ferré sur toute la surface de son sous-sol, de rester un gamin mais avec beaucoup de sérieux.

Irwin Allen fait partie de ces adultes qui font du cinéma avec une âme d’enfant, la science-fiction se prêtant alors autant à leur nature imaginative qu’à leur rigueur d’artisan. Celui qui est connu pour avoir été le producteur de La tour infernale, Cinq semaines en ballon ou L’aventure du Poséidon, réalise Le sous-marin de l’apocalypse en 1961, film de SF à gros budget qu’il déclinera par la suite en série télévisée.

sousmarinapo_01

Le Seaview est un sous-marin nucléaire dont le capitaine est aussi le créateur, l’Amiral Harriman Nelson, scientifique sûr de lui et capable de tenir tête au monde entier. Le submersible réalise ses derniers tests en mer alors qu’une catastrophe condamne la terre : la ceinture de Van Allen a pris feu !

Le récit est méticuleux et linéaire, privilégiant une approche psychologique des personnages tout en soignant effets spéciaux et rebondissements. Plusieurs maquettes du Seaview ont été construites pour les différentes scènes sous-marines et l’intérieur du submersible est filmé dans ses moindres détails. De la salle des commandes au bureau de l’amiral, rien n’est laissé au hasard et si les proportions semblent échapper à toute logique réaliste, le soin apporté à la réalisation des décors est assez impressionnant.

sousmarinapo_02

L’intérêt du film réside également dans la manière dont les personnages interagissent, s’opposent, s’épaule ou se confrontent. Il y est autant question de fidélité, d’honneur, de folie que de raison, chacun évoluant en fonction des événements subis ou provoqués. La narration très classique (scénario co-écrit par Charles Bennett) permet à l’histoire de gagner en épaisseur malgré l’apparente superficialité du sujet.

Pour la première fois en haute définition dans sa version blu-ray et DVD et permettant de croiser Peter Lorre, Walter Pidgeon ou Joan Fontaine, Le sous-marin de l’apocalypse est un divertissement tout à fait recommandable.

Bonus
Dans les coursives du Seaview, documentaire d’Alexandre Jousse sur la genèse du film, son succès et la série télévisée qui s’en inspira.

sousmarinapo_03

Le sous-marin de l’apocalypse (Voyage to the bottom of the sea) (1961) de Irvin Allen

Rimini Editions.

Sortie en BR et DVD le 4 avril 2017

A propos de Pierre Guiho

Laisser un commentaire