Dans la spirale variante des musiques électroniques, le label R&S fait office de réjouissance depuis 30 ans. Très peu passéiste, il ouvre des perspectives inédites et une exigence rare. Son créateur Renaat Vandepapeliere possède une vision sans âge et hors des modes. La preuve avec la jeune série RV Track, ou le concept tiens à deux choses : des sorties uniquement en vinyle pour des signatures d’artistes qui ne possède pas de compte Facebook ou autres réseaux sociaux. Une recherche purement artistique pour éviter la « putaclique » !

Après un morceau Proto Indus & Techno (Collider), Santiago Nino signe son premier maxi pour R&S, gardant une ligne directrice assez proche de son morceau phare. Autant influencé par le label Raster Noton que Ostgut Ton, le musicien Colombien joue les contrastes entre le doux et le dur. Le très accessible « Non-Phychical Friend » s’offre une atmosphère de Breaks Techno mélodieuse et où le saxophone (no Epic Sax hein) s’affiche légèrement avec le bleep Acid. Un résultat addictif, suivant le plus Deep « Axis Mundi » très souple, très hypnotique et très simple. Le grand moment reste « Special Access Programs », genre de Clicks’n’Cuts ronronnant d’atmosphères se rapprochant de Kangding Ray. Le final « Sonnernad » est une machine Techno au tempo assez lent mais d’une richesse dans ses sons.

 

Loin d’être la monotonie d’une Techno qui frappe et n’évoluant jamais, Hermetics est l’antithèse de son blase, et c’est tant mieux.

Plus d’infos

BANDCAMP

SOUNDCLOUD

LABEL

A propos de Bastien Remion

Laisser un commentaire