Taïsen Deshimaru & Philippe Coupey – “Zen & Budo”

Avant de pratiquer un art martial, se pencher sur la philosophie qui l’accompagne n’est pas inutile. Philippe Coupey, moine zen américain vivant en France, couche sur le papier les réflexions du maître Zen, Taisen Deshimaru. Le volume qui en résulte, Zen & Budo, peut être perçu comme un manuel de bien être, une anthologie d’aphorismes philosophiques et un recueil de maximes sur la façon d’aborder les arts martiaux, leurs nécessités et leurs buts. À sa lecture, une certitude née dans l’esprit des lecteurs parmi les plus cinéphiles : Chuck Norris n’a pas dû suivre l’enseignement de Taïsen Deshimaru.

 

Auteur de La Pratique du zen (1), Taïsen Deshimaru, né au Japon en 1914 est initié au bouddhisme par Kodo Sawaki, grand maître du bouddhisme zen du XXéme siècle. En 1967, il se rend à Paris, exauçant ainsi le vœu de son maître : voir le zen se répandre en Europe. À la fois philosophie et technique de méditation, le zen émane de la religion bouddhiste et se manifeste par des séances quotidiennes d’introspection de 25 minutes. Des séances durant lesquelles l’adepte doit faire le vide dans son esprit. D’une certaine manière, il s’agit de faire la paix avec soi-même, d’être amené à mieux se connaître.

Cinq ans après son arrivée en France, Taïsen Deshimaru croise le chemin de Philippe Coupey. Littéraire dans l’âme, le moine zen américain devient l’un des plus proches disciples et collaborateurs du maître japonais. Ainsi, il travaille sur ses retranscriptions et ses enseignements jusqu’à la mort de Deshimaru, en 1982. Philippe Coupey continue d’œuvrer et d’enseigner au sein de l’Association Zen Internationale (A.Z.I.), d’où la réimpression aujourd’hui de Zen & Budo, dans une édition qui n’oublie pas les anglophones. En effet, le volume présente le texte en français et en anglais.

 

Pour autant, le livre de Taïsen Deshimaru et Philippe Coupey ne s’adresse pas uniquement à un public averti. Richement illustré de photos des auteurs lors de leurs différents déplacements à travers le monde, Zen & Budo peut interpeller le lecteur sans que celui-ci soit forcément adepte de la religion bouddhiste. À travers leurs réflexions, les auteurs semblent vouloir propager un message de paix, en élevant les arts martiaux au-delà du simple sport de combat. Pour eux, il s’agit surtout d’élévation spirituelle dans laquelle le respect prime avant tout sur la force, l’arrogance et l’esprit de compétition. Les préceptes qui régissent les arts martiaux selon Deshimaru et Coupey pourraient se résumer par la maxime « l’important est de participer ». Pourtant, à travers leurs écrits, les deux sages expliquent bien comment remporter un combat sans violence et sans haine envers son adversaire, sans toutefois le sous-estimer. À chaque chapitre correspond un thème qui explique une façon d’aborder les arts martiaux, ou qui décrit une technique de combat ou une stratégie.

Zen & Budo est un livre qui se médite et se relit. Il penche plus vers la philosophie de la série Kung fu que vers le cassage de bras inhérent aux films avec Steven Seagal. Alors, comme David Carradine, mettez un peu de zen dans ce monde de brutes.

Zen & Budo
Taisen Deshimaru et Philippe Coupey
Budo éditions, 160 pages, 15€

(1) Albin Michel, collection Spiritualités vivantes, 1981.

A propos de Thomas Roland

Laisser un commentaire