CAS_1 (le 13/09/2014 au Festival Jerk Off)

 « À force de retenir mes passions, j’ai contracté une dilatation du cœur. Je réclame des urinoirs sur la voie publique », Claude Cahun, Aveux non Avenus (Editions Mille et une Nuits).

Dans le cadre du festival Jerk Off, festival pluridisciplinaire des cultures queer et alternatives qui se tient du 11 au 27 septembre 2014 à Paris et Gentilly, le N.U Collectif propose Cas_1, un concert performance autour de l’artiste Claude Cahun.
(c) Claude Cahun (Que Me Veux-Tu)
Figure emblématique du mouvement surréaliste, Claude Cahun, nièce de l’auteur Marcel Schwob, s’illustre notamment par une réflexion originale et incarnée se cristallisant autour de l’identité et l’androgynie. Connue notamment pour se mettre en scène dans des autoportraits saisissants dans lesquels elle brouille les pistes du genre, la photographe poursuivra sa recherche au travers de textes poétiques et autobiographiques dans lesquels elle s’affirme comme une artiste incontournable du début du XXe siècle.
(c) Claude Cahun
« Le n.ième jour Dieu regretta d’avoir créé le Ciel et la Terre. Il voulut détruire son œuvre. Mais elle était tombée dans le domaine public. Alors il descendit en Lui-Même, se divisa par trois pour atténuer sa responsabilité, inventa le serpent et changea de pseudonyme » Claude Cahun, Aveux non Avenus (Editions Mille et une Nuits).
Forts de ce matériel, Axelle Carruzzo et Sébastien Lenthéric proposent un spectacle sans concession entremêlant théâtre, concert, performance, et séquences visuelles, le tout incarné par le comédien Mathias Beyler. Ainsi construite aussi musicalement que visuellement, la proposition se joue constamment des identités en évoluant sur un fil ténu, explosant au passage les frontières établies et communément admises.
(c) N.U Collective
A découvrir le 13 septembre au Générateur de Gentilly.
Plus d’info sur le site du Festival Jerk Off.

A propos de Alban Orsini

1 comment

Laisser un commentaire