Trois belles sorties chez Carlotta, dans des masters somptueux.

Pour commencer, chef d’œuvre de James Whale, La maison de l’horreur (The Old Dark House), film totalement inclassable qui installe son atmosphère gothique classique pour nous entrainer vers un ailleurs d’étrangeté, de bizarreries insaisissables, d’humour totalement décalé et une écriture étonnante des personnages, entre comédie noire et psychodrame. Il y règne une ambiance totalement folle qui ne ressemble à aucune autre, et c’est peut-être de cette perte de pied que découle la peur.

Direction Hong Kong avec l’un des tout dernier film tourné avant la rétrocession, le superbe Made in Hong Kong, troisième film de Fruit Chan, d’une mélancolie enveloppante avec cette sensation d’urgence, d’avenir bloqué. Entre thriller et romantisme, Made in Hong Kong et ses jeunes héros provoque une émotion intense et tendue.

Enfin, comme son nom l’indique Judo (Throw Down) se présente comme l’hommage du grand Johnnie To à La Légende du Grand Judo d’Akira Kurosawa. Mais plus qu’un remake, il opère une variation qui fusionne les genres et devient tout à la fois comédie romantique, film d’arts martiaux et polar. Et esthétiquement c’est superbe, aussi coloré que le Kurosawa était monochrome.

La maison de la mort de James Whale
(1932 – Noir & Blanc – 72 mn – VOST) –  Nouvelle Restauration 4K

Alors qu’ils traversent une région isolée du pays de Galles, M. et Mme Waverton et leur ami Philip sont pris dans une terrible tempête. Ils trouvent refuge dans une vieille demeure tenue par Rebecca Femm et son frère Horace, secondés par Morgan, leur étrange majordome muet et défiguré. Alors que deux autres visiteurs sont également hébergés, leurs hôtes font preuve d’un comportement de plus en plus terrifiant…

Bonus

. La fille de Frankenstein (15 mn – HD)
Sara Karloff revient sur l’exceptionnelle carrière de son père, l’acteur Boris Karloff, immortalisé à jamais pour son rôle dans Frankenstein et ses nombreuses suites, et dont la performance dans La Maison de la mort terrifie toujours autant sa fille.
. Sauvetage d’un classique (7 mn)
Admirateur de longue date de James Whale, le réalisateur Curtis Harrington (Le Diable à trois) raconte comment il est parvenu à sauver La Maison de la mort de l’oubli et à financer sa restauration.
Bande annonce 2019

Made in Hong Kong de Fruit Chan (1997 – Couleurs – 109 mn – VOST) –  Nouvelle Restauration 4K

Mi-Août est collecteur de dettes pour un certain M. Wing, proche des triades locales. Son quotidien va se trouver bouleversé par deux événements : la découverte par Jacky, petit voyou handicapé mental qu’il a pris sous son aile, de deux lettres d’adieux laissées par une jeune suicidée, et sa rencontre avec la jolie Ah Ping dont il tombe rapidement amoureux. Or cette dernière est atteinte d’une maladie incurable…
Bonus

. Entretien avec Fruit Chan (47 mn)
Le réalisateur Fruit Chan revient sur l’aventure Made in Hong Kong et sur la frontière poreuse qui existe entre cinéma indépendant et grand public.
. Entretien avec Doris Yang (7 mn)
La productrice Doris Yang se rappelle sa première collaboration avec Fruit Chan sur Made in Hong Kong alors qu’elle était employée dans un cabinet comptable à Pékin.
. Entretien avec Daniel Yu (13 mn)
Producteur exécutif sur le film, Daniel Yu se souvient d’un tournage à équipe et budget réduits mais d’une créativité sans pareille.
. Entretien avec Marco Müller (5 mn)
Ancien directeur artistique du Festival de Locarno où le film a eu sa première internationale, Marco Müller raconte sa découverte de Made in Hong Kong.
Bande Annonce 2018

Judo de Johnnie To (2004 – Couleurs – 96 mn – VOST + VF) – Nouvelle Restauration 4K

Fêtard et alcoolique notoire, gérant d’un club qui croule sous les dettes, Sze-To était dans une ancienne vie un grand champion de judo. Un soir débarque Tony, un jeune et enthousiaste judoka qui souhaite défier l’ex-prodige. Le lendemain, c’est au tour de Mona, une apprentie chanteuse bien décidée à se produire dans son club. Ces deux nouveaux venus vont apporter à Sze-To un regain d’énergie et d’espoir pour affronter Kong, l’adversaire qu’il aurait dû combattre deux ans auparavant, avant d’abandonner le judo…

Bonus

. Entretien avec Johnnie To (40 mn)
Le réalisateur Johnnie To revient sur l’histoire et les personnages de Judo, évoque les scènes clés du film et parle de ses choix esthétiques, de sa direction d’acteurs et de l’influence du cinéma de Kurosawa.
. Making-of (11 mn)
Une plongée au cœur du tournage de Judo en compagnie du réalisateur et des acteurs principaux du film.
Bande Annonce

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Olivier ROSSIGNOT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.