Après deux années contrariées, le Comœdia relance sa semaine d’avant-premières cannoises intitulée Première Vague. Onze films tirés des diverses de la 75ème édition du Festival de Cannes seront au programme dont la Palme d’Or, Sans filtre de Ruben Östlund attendue sur les écrans français le 28 septembre prochain. Il sera aussi possible de découvrir les très attendus Leila et ses frères de Saeed Roustaee (nouveau film du réalisateur de La Loi de Téhéran), La Femme de Tchaïkovski de Kirill Serebrennikov (Leto, La Fièvre de Petrov) ou encore Ad Bestas de Rodrigo Sorogoyen (El Reino, Madre).

Mercredi 15 juin – 20h30

Leila et ses frères de Saeed Roustaee
Compétition

https://fr.web.img5.acsta.net/r_1920_1080/pictures/22/05/12/17/43/3938368.jpg

Copyright Amirhossein Shojaei 2022

Leila a dédié toute sa vie à ses parents et ses quatre frères. Très touchée par une crise économique sans précédent, la famille croule sous les dettes et se déchire au fur et à mesure de leurs désillusions personnelles. Afin de les sortir de cette situation, Leila élabore un plan : acheter une boutique pour lancer une affaire avec ses frères. Chacun y met toutes ses économies, mais il leur manque un dernier soutien financier. Au même moment et à la surprise de tous, leur père Esmail promet une importante somme d’argent à sa communauté afin d’en devenir le nouveau parrain, la plus haute distinction de la tradition persane. Peu à peu, les actions de chacun de ses membres entrainent la famille au bord de l’implosion, alors que la santé du patriarche se détériore.

Grosse révélation de l’année passée avec La Loi de Téhéran, Saeed Roustaee revient avec Leila et ses frères, une tragédie familiale fleuve de 2h45. Si son excellent polar couvait une formidable radioscopie d’un Iran au bord du chaos et une réflexion puissante sur la réversibilité des notions de bien et de mal, ce nouveau film promet d’interroger les traditions conservatrices et creuser l’histoire de son pays à travers le destin d’une famille. Bien accueilli sur la croisette, on espère avoir la confirmation du grand potentiel qu’est celui de Roustaee.

Sortie le 24 août 2022

Jeudi 16 juin – 20h30

Les Amandiers de Valéria Bruni-Tedeschi
Compétition

Copyright 2022 – Ad Vitam Production – Agat Films et Cie – Bibi Film TV – Arte France Cinéma

Fin des années 80, Stella, Etienne, Adèle et toute la troupe ont vingt ans. Ils passent le concours d’entrée de la célèbre école créée par Patrice Chéreau et Pierre Romans au théâtre des Amandiers de Nanterre. Lancés à pleine vitesse dans la vie, la passion, le jeu, l’amour, ensemble ils vont vivre le tournant de leur vie mais aussi leurs premières grandes tragédies.

Récit autobiographique, Les Amandiers permet à Valéria Bruni-Tedeschi (qui n’était pas retourné derrière la caméra depuis Les Estivants en 2018) de se pencher avec tendresse sur ses années de formation. L’occasion pour la réalisatrice de revenir à ses premières amours – le théâtre – tout en dressant un portrait de la France des années Mitterrand. 

Sortie le 9 novembre 2022

Vendredi 17 juin – 20h30

L’Innocent de Louis Garrel
Hors compétition

https://fr.web.img4.acsta.net/r_1920_1080/pictures/22/05/17/12/53/3404030.jpg

Copyright Les Films des Tournelles 2022

Quand Abel apprend que sa mère Sylvie, la soixantaine, est sur le point de se marier avec un homme en prison, il panique. Épaulé par Clémence, sa meilleure amie, il va tout faire pour essayer de la protéger. Mais la rencontre avec Michel, son nouveau beau-père, pourrait bien offrir à Abel de nouvelles perspectives….

Quatrième long-métrage de Louis Garrel en tant que réalisateur, L’Innocent marque une confirmation, l’envie de s’inscrire dans la comédie (même si elle se teinterait ici également de romcom et film de casse) un an après La Croisade et une évolution notable, puisqu’il délaisse Paris pour poser sa caméra à Lyon. Il réunit dans son entreprise plusieurs nouveaux venus : Roschdy Zem, Anouk Grinberg et Noémie Merlant et la rumeur parle d’un feelgood movie très recommandable, pourquoi s’en priver ?

Sortie le 12 octobre 2022

Samedi 18 juin – 16h15

Pamfir de Dmytro Sukholytkyy-Sobchuk
Quinzaine des Réalisateurs

Copyright Condor Distribution – 2022

Aux confins de l’Ukraine. Pamfir, véritable force de la nature, retrouve femme et enfant après de longs mois d’absence. Lorsque son fils se trouve mêlé à un incendie criminel, l’homme se voit contraint de réparer le préjudice. Mais devant les sommes en jeu, il n’a d’autre choix que de renouer avec son passé d’ancien contrebandier. Au risque de tout perdre.

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs en mai dernier, Pamfir est la promesse d’un polar tragique et maîtrisé au cœur d’un pays malheureusement encore dans une actualité brûlante. Premier long-métrage de Dmytro Sukholytkyy-Sobchuk, le film verra peut-être l’éclosion d’un cinéaste à suivre. 

Sortie indéterminée

Samedi 18 juin – 18h30

Les Cinq Diables de Léa Mysius
Quinzaine des Réalisateurs

https://fr.web.img5.acsta.net/r_1920_1080/pictures/22/04/20/12/28/3984950.jpg

Copyright F Comme Film – Trois Brigands Productions 2022

Vicky, petite fille étrange et solitaire, a un don : elle peut sentir et reproduire toutes les odeurs de son choix qu’elle collectionne dans des bocaux étiquetés avec soin. Elle a extrait en secret l’odeur de sa mère, Joanne, à qui elle voue un amour fou et exclusif, presque maladif. Un jour Julia, la soeur de son père, fait irruption dans leur vie. Vicky se lance dans l’élaboration de son odeur. Elle est alors transportée dans des souvenirs obscurs et magiques où elle découvrira les secrets de son village, de sa famille et de sa propre existence.

Réalisatrice de courts-métrages remarqués (Cadavre exquis, Les Oiseaux-tonnerre et L’Île jaune), Léa Mysius ne nous avait pas réellement convaincus avec premier long Ava. Cinq ans plus tard et en ayant en parallèle accumulé de prestigieuses collaborations aux scénarios de films d’Arnaud Desplechin, Jacques Audiard, Claire Denis ou André Techiné, elle signe Les Cinq Diables. Une incursion vers le fantastique qui ne semble pas manquer d’ambition et qui viserait à emmener le drame choral vers des terrains inexplorés dans nos contrées… Pourquoi pas ?

Sortie le 31 août 2022

Samedi 18 juin – 20h30

Sans filtre de Ruben Östlund
Compétition – Palme d’Or

https://fr.web.img2.acsta.net/r_1920_1080/pictures/22/06/02/15/34/0936519.jpg

Copyright Plattform-Produktion 2022

Après la Fashion Week, Carl et Yaya, couple de mannequins et influenceurs, sont invités sur un yacht pour une croisière de luxe. Tandis que l’équipage est aux petits soins avec les vacanciers, le capitaine refuse de sortir de sa cabine alors que le fameux dîner de gala approche. Les événements prennent une tournure inattendue et les rapports de force s’inversent lorsqu’une tempête se lève et met en danger le confort des passagers.

Cinq ans après sa Palme d’Or pour The Square, Ruben Östlund aura réussi son retour en rentrant dans le cercle fermé des doubles palmés aux côtés de Francis Ford Coppola, Bille August, Emir Kusturica, Shōhei Imamura, les frères Dardenne, Michael Haneke et Ken Loach. Cinéaste clivant et déchaînant désormais les passions, on aime chez lui une observation acide du monde contemporain, cruelle et sans pitié, mise en scène avec virtuosité accentué par la férocité de ses coups, mais dissimulant aussi un vrai pessimisme beaucoup moins cynique qu’on ne veut bien le dire. Ce nouvel opus sera-t’il celui de l’avènement définitif d’un auteur devenu incontournable ou celui de la redite ? Une chose est sûre, l’attente est grande.

Sortie le 28 septembre 2022

Dimanche 19 juin – 14h00

Les Harkis – Philippe Faucon
Quinzaine des Réalisateurs

Copyright Pyramide Distribution – 2022

Fin des années 50, début des années 60, la guerre d’Algérie se prolonge. Salah, Kaddour et d’autres jeunes Algériens sans ressources rejoignent l’armée française, en tant que harkis. A leur tête, le lieutenant Pascal. L’issue du conflit laisse prévoir l’indépendance prochaine de l’Algérie. Le sort des harkis paraît très incertain. Pascal s’oppose à sa hiérarchie pour obtenir le rapatriement en France de tous les hommes de son unité.

Cinéaste politique, qui a, à de nombreuses reprises, abordé les questions de l’immigration (Amin), de l’intégration (La Désintégration) et des relations conflictuelles que la France entretient avec ses anciennes colonies, Philippe Faucon revient avec ce drame historique. Seize ans après avoir abordé frontalement la guerre d’Algérie dans La Trahison, il s’intéresse ici au sort des harkis. L’occasion de relire cette part sombre et méconnue de l’histoire française. 

Sortie le 12 octobre 2022

Dimanche 19 juin – 18h30

La Femme de Tchaïkovski de Kirill Serebrennikov
Compétition

https://fr.web.img6.acsta.net/r_1920_1080/pictures/22/06/02/15/57/5409002.jpg

Copyright Bac Films 2022

Russie, 19ème siècle. Antonina Miliukova, jeune femme aisée et brillante, épouse le compositeur Piotr Tchaïkovski. Mais l’amour qu’elle lui porte tourne à l’obsession et la jeune femme est violemment rejetée. Consumée par ses sentiments, Antonina accepte de tout endurer pour rester auprès de lui.

Depuis sa révélation au premier plan avec Leto en 2018, Kirill Serebrennikov s’est hissé dans la catégorie des grands cinéastes russes. Un an après l’ébouriffant La Fièvre de Petrov, il s’attelle ici à une figure mythique de la culture du pays des tsars, le compositeur Piotr Tchaïkovski, à travers le regard de son épouse Antonina Miliukova. Outre la révélation d’une actrice, Alyona Mikhailova, ce nouvel opus devrait permettre au réalisateur de faire encore une fois preuve de sa virtuosité formelle et de son inspiration débordante, au service d’un dessein prompt à regarder sa patrie sans détour pour mieux en faire ressortir les tares et contradictions.

Sortie indéterminée

Dimanche 19 juin – 20h30

Alma Viva – Cristèle Alves Meira
Semaine Internationale de la Critique

Copyright Tandem Films – 2022

Comme chaque été, la petite Salomé retrouve le village familial, niché au creux des montagnes portugaises, le temps des vacances. Tandis que celles-ci commencent dans l’insouciance, sa grand-mère adorée meurt subitement. Alors que les adultes se déchirent au sujet des obsèques, Salomé est hantée par l’esprit de celle que l’on considérait comme une sorcière.

Le Festival de Cannes s’ouvre de plus en plus à un certain cinéma de genre, notamment depuis la Palme d’Or surprise décernée à Titane l’année dernière. Présenté à la Semaine de la Critique, Alma Viva, premier long-métrage de la Franco-Portugaise Cristèle Alves Meira, promet de s’inscrire dans un univers à la lisière du drame intime et du fantastique. 

Sortie indéterminée

Lundi 20 juin – 20h30

As Bestas – Rodrigo Sorogoyen
Cannes Première

Copyright Lucia Faraig – 2022

Antoine et Olga, un couple de Français, sont installés depuis longtemps dans un petit village de Galice. Ils pratiquent une agriculture écoresponsable et restaurent des maisons abandonnées pour faciliter le repeuplement. Tout devrait être idyllique sans leur opposition à un projet d’éolienne qui crée un grave conflit avec leurs voisins. La tension va monter jusqu’à l’irréparable.

Parmi les grands noms émergents du cinéma européen, Rodrigo Sorogoyen se place parmi les plus prometteurs. Six ans déjà après son troisième long-métrage et coup d’éclat Que Dios nos perdone, et tout juste deux ans après son passage par la case télévision pour la série Antidisturbios, le réalisateur revient au grand écran. As Bestas promet un thriller sec et sans concessions au sein d’un environnement peu vu au cinéma (la Galice rurale). Fort de son talent phénoménal dans la direction d’acteurs – il suffit de repenser aux prestations d’Antonio de la Torre ou de Marta Nieto pour s’en convaincre -, il réunit ici un casting inattendu avec, entre autres, Denis Ménochet et Marina Foïs. 

Sortie le 20 juillet 2022

Mardi 21 juin – 20h30

Elvis – Baz Luhrmann
Hors Compétition

https://fr.web.img2.acsta.net/r_1920_1080/pictures/22/05/19/12/02/4228738.jpg

Copyright 2022 Warner Bros. Entertainment Inc. All Rights Reserved. / Kane Skennar

La vie et l’œuvre musicale d’Elvis Presley à travers le prisme de ses rapports complexes avec son mystérieux manager, le colonel Tom Parker. Le film explorera leurs relations sur une vingtaine d’années, de l’ascension du chanteur à son statut de star inégalé, sur fond de bouleversements culturels et de la découverte par l’Amérique de la fin de l’innocence.

Absent du grand écran depuis 2013 et son Gatsby le magnifique, Baz Luhrmann a consacré beaucoup de temps et d’énergie sur la mini-série Netflix, The Get Down, un objet ambitieux couteux privé de deuxième saison par la plateforme, revenant sur les débuts du hip-hop. Il ne quitte pas le monde de la musique, puisqu’il revient sur le devant de la scène avec un biopic consacré à Elvis Presley, campé par Austin Butler (vu dans The Dead don’t die et Once upon a time…in Hollywood). On espère que la frénésie filmique et l’envie de démesure dont est coutumier le cinéaste éloigneront Elvis du biopic sans âme, mieux qu’elles feront sens. Affaire à suivre.

Sortie le 22 juin 2022

Site officiel

Tarifs :

– Plein Tarif : 9,10 €
– Réduit : 7,00 €
– 18 ans, Séniors (+60 ans),
Etudiants (sur présentation de la carte étudiante)
Demandeurs d’emploi (sur présentation d’un justificatif de moins de 6 mois),
Personnes à mobilité réduite (Sur présentation d’une carte d’invalidité) 
Famille nombreuse (sur présentation de la carte),  
Carte Culture (sur présentation de la carte),  
Pass Région (1 place + 1€) 
Pass Région + (2 places maximum)
Pass Métropolitain (Coupon bleu à donner en caisse) 

– Enfant (- de 14 ans) 
(sur présentation d’un justificatif) : 4,50 €
– Majoration numérique 3D : + 2 €
– Ciné-Goûter : 1 place + 3,50 € le goûter
(sur réservation T. 04 26 99 45 00)
– Séance avant 13h : 5,20 € pour tous
– Chèques comités d’entreprise GRAC 
avec supplément
Ecoles, collèges et centres de loisirs
(sur réservation) : 4,10 € 
Lycées (sur réservation) : 4,50 € 

 

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Vincent Nicolet

A propos de Jean-François DICKELI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.