12ème Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg (FEFFS) – 13/22 septembre

Réalisateur revenu en plein cœur de l’actualité durant l’année 2019, d’abord avec la sortie d’Alita : Battle Angel (rien de moins que le plus gros budget de sa carrière, produit et écrit par James Cameron) en février dernier puis la présentation en séance spéciale à la Quinzaine des réalisateurs (où il a également donné une masterclass) de Red 11 (tourné pour un budget de 7000 dollars soit encore moins qu’El Mariachi), Robert Rogriguez sera l’invité d’honneur de la 12ème édition du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, succédant ainsi à John Landis. Comme l’exige la coutume, le réalisateur recevra un prix d’honneur le vendredi 13 et se prêtera, le lendemain, à l’exercice de la masterclass, avant de présenter Red 11, ce qui constitue une belle opportunité, le long-métrage n’ayant à ce jour pas de date de sortie annoncée. Une rétrospective partielle de sa filmographie est également au programme avec El Mariachi, Desperado, Une Nuit en Enfer, The Faculty, Sin City et Machete.

https://m.media-amazon.com/images/M/MV5BYjQyMDRmZDQtNjkxNC00OTVkLWFmZWEtYzY0YWFhYTQxN2Q1XkEyXkFqcGdeQXVyODEwMTc2ODQ@._V1_.jpg

Red 11

Plusieurs autres sections complètent la partie rétrospective du festival. Le thriller érotique est à l’honneur, on retrouve dans ce cycle, un classique de Brian De Palma, Body Double, In The Cut de Jane Campion aux côtés de deux œuvres signées de metteur en scène moins connus, telles Les Yeux de Laura Mars d’Irvin Kershner (L’Empire Contre Attaque), scénarisé par John Carpenter avec Faye Dunaway ou La Fièvre au corps (Body Heat) de Lawrence Kasdan. Un cycle intitulé “Parasites” observe l’intrusion du monstre dans le film de science-fiction, profitant des 40 ans d’Alien pour projeter le classique de Ridley Scott comme point de départ thématique. On retrouve l’un des plus grands films de Carpenter constituant un cousin évident au premier opus des aventures d’Ellen Ripley, The Thing, ainsi que deux superbes adaptations du roman de Jack Finney, The Body Snatchers, L’invasion des profanateurs de Philip Kaufman et L’invasion des profanateurs de sépultures de Don Siegel. The Tingler de William Castle et La Planète des Vampires de Mario Bava complètent cette sélection. Le cinéaste Italien est à l’honneur dans une autre section, avec les projections Six femmes pour l’assassin, Les Trois visages de la peur et La Ruée des vikings, tous trois ressortis en versions restaurées au début de l’été dans de très belles copies.

La Ruée des Vikings – Copyright Théâtre du Temple Distribution

On en oublierait que le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg est aussi une formidable opportunité pour découvrir un maximum de films en avant-premières ( + de 40 longs-métrages cette année !) au détour de ses différentes compétitions (Fantastique/Crossovers/Animation) et sections hors-compétition (Midnight Movies/Séances Spéciales). Le très attendu The Lightouse de Robert Eggers (The VVitch) fera l’ouverture tandis que Judy & Punch, première réalisation de l’australienne Mirrah Foulkes (actrice vue dans Animal Kingdom et Top of the Lake) avec Mia Wasikowska, assure la clôture. Inratable dans la compétition fantastique, le dément In Fabric de Peter Strickland, sidérante proposition jonglant merveilleusement avec les ruptures de tons et esthétiquement à tomber par terre, sortie française le 20 novembre. Ceux qui vénèrent May et The Woman peuvent se réjouir, Lucky McKee est de retour avec un thriller psychologique, Kindred Spirits, le réalisateur honorera le festival de sa présence pour deux des trois projections. Pas totalement abouti mais foncièrement intéressant (notamment pour sa direction artistique tant visuelle que sonore) on conseille de jeter à un œil à Little Joe de Jessica Hausner. Côté animation, plusieurs choses intéressantes parmi lesquelles,  La fameuse invasion des ours en Sicile réalisé par l’illustrateur et auteur de bandes-dessinées Lorenzo Mattotti qui  adapte son compatriote Dino Buzzati, est très belle réussite mais aussi J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin, lauréat du Grand Prix de la semaine de la critique, précédé d’une rumeur des plus flatteuse, l’équipe sera présente pour la séance. Double actualité pour l’excellent Fabrice du Welz, d’abord avec l’avant-première d’Adoration, un nouvel opus qui promet de clore la trilogie ardennaise initiée avec Calvaire et Alléluia, réunissant Thomas Gioria (Jusqu’à la garde), Fantine Harduin (Happy End/Dans la brume) et Benoît Peolvoorde, dont la sortie se fera en janvier 2020. Ensuite, avec la projection de son documentaire portrait consacré aux réalisateurs Vincent Patar et Stéphane Aubier (Panique au village), Des Cowboys et des indiens. Le cinéaste Belge sera présent ainsi que Vincent Patar et Stéphane Aubier, tous deux membres du jury animation.

Kindred Spirits

Enfin le festival ne se limite pas au seul cinéma, la section consacrée au jeu vidéo et à la réalité virtuelle est reconduite, tout comme la nouvelle édition de l’Indie Game Contest (compétition internationale de jeux vidéo indépendants). Plusieurs conférences et masterclass dont celle de Jan Kounen, autour de son installation de réalité virtuelle, Ayahuasca: Kosmic Journey (une expérience VR qui sera accessible toute la durée de la manifestation). Séances plein air, concerts, zombie walk et quelques autres activités, animations annexes, viennent compléter un programme qui s’annonce tout à fait excitant !

 

Retrouvez toutes les informations sur le site du festival
Facebook
Twitter

 

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Vincent Nicolet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.