Concours Elephant Films/Culturopoing – « Colère froide » et « Mister Scarface » de Fernando Di Leo, « Deux flics à abattre » de Ruggero Deodato

Colère froide de Fernando Di Leo

Deux enfants d’une dizaine d’années sont enlevés à l’entrée de l’école. Alberto est le fils de Fillipini un riche industriel et Fabrizio celui de Colella, un mécanicien, ancien motard et veuf, qui a du mal à joindre les deux bouts. L’enquête menée par le commissaire Magrini s’enlise alors que les ravisseurs demandent une importante somme d’argent. Tendu et désenchanté, saupoudré d’un fort sous texte social, Colère froide ravira autant les amateurs de polar musclé, cocktail explosif de poursuites en voitures et motos épicé de meurtres sanglants, que les cinéphiles cherchant un peu de substance à un genre injustement décrié pendant longtemps et que l’on redécouvre enfin.

Colère noire (1975) | MUBI

Copyright Elephant films

Mr Scarface de Fernando Di Leo

Trois petits malfrats travaillent au service du mafieux local, Cherrico : Tony, sympathique voyou jouant des poings, souriant et très agile avec son corps, Rick le taiseux, joueur de poker malchanceux et Napoli, vieux gangster à l’ancienne, désabusé par les pratiques actuelles. Le caïd balafré, Manzani, surnommé Mr Scarface règne en maître sur ce petit monde, n’hésitant pas à user injustement de son pouvoir. Après une altercation, Tony décide de lui jouer un tour, l’arnaquant d’une certaine somme pour se venger. Naïvement, il ne pensait pas déclencher un véritable guerre des gangs sans code d’honneur révélant les trahisons des proches.  Traité dans un premier temps sur un ton léger proche de la comédie avant de revenir aux choses sérieuses, Mr Scarface, aussi mineur soit-il, est un excellent poliziotesco bénéficiant d’un casting séduisant réunissant notamment Vittorio Capprioli et Jack Palance, d’une mise en scène inspirée et d’un scénario malin réservant une petite surprise.

I Padroni della Città (Movie, 1976) - MovieMeter.com

Copyright Elephant films

Deux flics à abattre de Ruggero Deodato

Alfredo et Antonio luttent contre le crime au sein d’une unité spéciale très particulière, au-dessus de toutes institutions et lois. Ils opèrent dans l’arrogance la plus totale, mais quand ils doivent traquer Roberto Pasquini, un membre éminent du milieu, les choses se compliquent sérieusement. Sur un scénario co-écrit par Di Leo, Ruggero Deoadato, dont il s’agit de sa seule incursion dans le polar urbain, signe un film bizarre, ultra violent parfois douteux, dressant le portrait de deux flics se comportant comme des voyous. Ray Lovelock et Parc Porel, tout en magnétisme félin et virilisme troublant, sont formidables.

Deux flics à abattre - Film (1976) - SensCritique

Copyright Elephant films

En partenariat avec Elephant Films, Culturopoing vous offre la possibilité de gagner deux combo DVD/BluRay de chaque film si vous répondez aux questions ci-dessous avant le 15/09/2023 à 23 h 59 mn.

 

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Emmanuel Le Gagne

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.