Ma nuit chez Kiko – Chapitre 4 : “Le porno, c’était un laboratoire d’expérimentation”

On ne s’arrête pas en si bon chemin.

Avec nostalgie, Gérard évoque des tournages à la fois très professionnels et complices lorsque les acteurs devaient apprendre leurs textes, car “il y avait un scénario”. Il parle précisément de découpage et d’esthétique, du plaisir du cadre fantasque : vive les plans cassés et les contre plongées !

A propos de Olivier ROSSIGNOT

Laisser un commentaire