Dialogos / Kantaduri – “Dalmatica – Chants de l’Adriatique”

Un dialogue à point nommé

Fondé en 1997, l’ensemble Dialogos découvre un répertoire injustement méconnu depuis près de 20 ans. Son dernier album, « Dalmatica », se place donc au coeur d’un projet esthétique et musicologique. Dévoilant les chants des principales fêtes liturgiques en Dalmatie au Moyen-Age, le disque mêle traditions écrite et orales, répertoires sacrés d’origine plus profane, langue latine et slavon.

Conçu comme un voyage musical aux multiples échos, le disque conjugue les talents de chantres croates et ceux des chanteuses de Dialogos. Une grande partie de ce patrimoine s’est transmis de père en fils, sans aucun autre support que la voix-même. L’époustouflante précision, et la finesse de l’interprétation de ces chants en est d’autant plus frappante.
Au commencement était un monde bifrons, trait-d’union entre Rome et Byzance. Conquise, la province de Dalmatie fit l’objet d’un rattachement à l’Empire romain d’Occident en 395. Les influences de l’esthétique byzantine n’en sont pas moins palpables dans des pièces qui mettent l’accent sur l’oralité par le prisme du chant. Les traces de l’influence byzantine résident notamment dans la définition d’une ligne, plus exactement du mode dans lequel se déploie le chant liturgique (In principe erat Verbum).

A l’oreille, et à tout le moins pour un auditeur occidental, certaines pièces sont heureusement troublantes (Veilka Nam Djela Učini Gospodin, Spavaj Spavaj…), où d’autres résonnent d’une plus grande familiarité (Jube Domine, Nos Tibi laude canere). L’architecture de certaines pièces ne laisse pas de retenir l’attention, à l’instar d’U se Vrime godišta, chant de Noël qui juxtapose deux formules rythmiques étonnamment compatibles.
Le tout s’inscrit sous le signe métaphorique de la dalmatique : voies féminines et masculines, empires romains et croate… Une merveille.

 

 Dalmatica – Chants de l’Adriatique par l’ensemble Dialogos (direction Katarina Livljanic) et Kantaduri (Direction : Josko Caleta). CD édité par Arcana

A propos de Axelle GIRARD

Laisser un commentaire