C’est l’une des nouveautés de l’automne, mais elle inspire l’été. Conçue au printemps dernier, cette suite de Lamento fait la part belle aux maîtres du Stylus phantasticus, Heinrich Ignaz von Biber, Johann Heinrich Schmelzer pour n’en citer que deux. A quelques semaines de son vingtième anniversaire, le Café Zimmerman excelle dans l’art d’une interprétation qui mêle l’élégance à l’agilité.

Le Lamento porte aux larmes, plutôt qu’à la légèreté ; mais elle virevolte, la Passacaille qui clôt cet ensemble de pièces, placées sous l’empire d’une allemande tristesse. Des extraits de la Mensa Sonora de Biber, on retient tout particulièrement ces chromatismes qui composent exactement la charpente du morceau, sur le plan harmonique, mais aussi du point de vue de l’expressivité. Le même souci d’intelligibilité transparait dès la première Serenata, prélude extraordinaire aux envolées du contre-ténor Damien Guillon dans la méditation sur le temps qu’offre l’Ach, vie Sehnlich Wart in der Zeit par exemple.
Cette ouverture a des airs familiers pour les connaisseurs du baroque italien, dont la Seconda pratica irrigue l’esthétique de l’ensemble des propositions qui sont faites.
Bien pensée, l’alternance de pièces instrumentales et vocales donne tout son sens à ce disque, qui rappelle l’étonnante modernité du Lamento, salué au fil des siècles pour son unique longévité sur le plan musical. Une liberté bien maîtrisée en somme, qui rend d’autant plus vibrante l’émotion inhérente aux surprises harmoniques d’un Lamento sopra la morte Fernandi III de Schmelzer encore.

Un disque à écouter ou à redécouvrir, pour dénicher la gaieté au fond d’un hiver précoce et confiné.

Lamento, oeuvres de Heinrich Ignaz von Biber, Johann Heinrich Schmelzer, Johann Christoph Bach, Johann Michael Bach, Johann Jakob Froberger, Christoph Bernhard.
Café Zimmermann, Direction. Damien Guillon, Contreténor.
CD édité par Alpha

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Axelle GIRARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.