Ancien chanteur et guitariste de l’assez déluré groupe Supergrass (1993-2010), Gaz Coombes fait partie de ces musiciens qui ont parfaitement su négocier le virage de l’après. Faisant suite au turbulent mais un peu inégal Here Come The Bombs (2012) et au nettement plus dense et travaillé Matador, un des excellents disques de 2015 qui lui a d’ailleurs valu une nomination pour le prestigieux Mercury Prize, le prochain album du l’Oxonien chapeauté est annoncé pour le 4 mai prochain chez Hot Fruit/Caroline International. S’il faut en croire son auteur, World’s Strongest Man interroge essentiellement l’idée de masculinité, son image et son implication dans la société actuelle, sujet d’une brûlante actualité qu’on peut sans doute lui faire par avance crédit d’avoir su traiter avec autant d’acuité que d’humour. Ce dernier n’est d’ailleurs pas absent du premier extrait qui en a été dévoilé, « Deep Pockets », avec sa rythmique propulsive et son atmosphère tendue traversée de zébrures de guitares et dont la vidéo rassemble sans doute autant de personnages décalés qu’il s’en bouscule dans l’imaginaire de Gaz Coombes ; cette chanson sur le fil du déséquilibre semble annoncer une réalisation à la fois organique et raffinée dans l’esprit de son immédiate prédécessrice.

La photographie de Gaz Coombes est de Hollie Fernando

A propos de Jean-Christophe PUCEK

Laisser un commentaire