Noël et sa mère

Non, oui, sans doute, mais sûrement, c’est triste. Voilà qu’Arthur Dreyfus a posé sa caméra devant un scène de théâtre, plongée dans un noir profond, que l’étalonnage ne fait qu’encrer plus noir, et voilà qu’y parlent une mère et son fils. Y discutent, y débattent ; confrontent leurs souvenirs, leurs absences ; brassent le vide, leurs espérances.

Noël et sa mère Copyright OUTPLAY FILMS

Mais on y voit surtout l’histoire d’une harmonie impossible. Le vide existentiel d’une mère, l’inconsistance d’un père. Un enfant, esseulé dans sa sensibilité, son intelligence, unique surtout dans sa solitude, le désarroi de sa lucidité. Sa mère, née de l’ancien temps, aveugle en tout, engoncée dans l’espoir qu’elle n’a jamais fait souffrir, qu’elle a toujours tout fait pour le mieux — qui donc irait la détromper ? Son fils en face, à ses côtés, qui lui parle, lui dit des vérités, hurle parfois. Pure perte, elle ne l’écoute pas plus qu’il ne l’écoute. Alors leurs dissonances se répètent mais sans s’épuiser jamais, sortes de jouissances mortifères, de surdités impérieuses. Deux absences qui se guettent et s’ignorent tout en se disant : « Je t’aime. »

Noël et sa mère Copyright OUTPLAY FILMS

Que dire, donc, de Noël et sa mère ? C’est un documentaire parfaitement mené, monté, filmé, qu’il renverra sans doute plus d’une spectatrice ou d’un spectateur à des abîmes intimes ; qu’on peut surtout les plaindre tous les deux, d’avoir autant souffert, de souffrir toujours autant. Personne à blâmer, au fond, impossible d’en tirer la moindre morale — et c’est le talent du réalisateur, qui a su effacer ses méthodes, taire ses artifices, pour s’en tenir à l’essentiel : des mots, des regards, des silences. En résulte un beau film, qui ne cherche ni à dire, ni à juger. Un film à voir, donc.

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Pierre-Julien Marest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.