Après trois ans de travail intensif, voici enfin qu’arrivent le 3 décembre, toujours chez Rouge Profond, les 752 pages (dont 220 inédites) du quatrième et ultime volume de Midi-Minuit Fantastique !

Ouvrons le livre ensemble…
Dans sa préface, John Landis raconte sa fascination, tout jeune cinéphile, pour MMF alors hantait les librairies de cinéma d’Hollywood Boulevard à la fin des Sixties. Puis  Nicolas Stanzick  dans « L’inté-Graal » révèle les tenants et aboutissants du numéro perdu, le fameux n° 25 envisagé en 1972, puis repensé en numéro double, le n°25-26, en 1973.
Viennent ensuite les derniers numéros publiés par la la revue, depuis le n°18/19 (décembre 1967) jusqu’au n°24 (hiver 1970-1971). Nous y trouverons de nombreux entretiens fleuves, jugez plutôt  – Michael Powell, Seijun Suzuki, Koji Wakamatsu, Roman Polanski, Ishiro Honda, Barbara Steele, Salvador Dali ou Stanley Kubrick -, des études littéraires majeures sur Gaston Leroux, l’anticipation ou la célèbre collection « Angoisse », des dossiers sur la science-fiction, les grands monstres japonais… et plus largement, toute l’actualité fantastique du moment, qu’elle soit anglaise, italienne, américaine ou française.
Le désormais traditionnel « Entracte » constitue une sorte de numéro supplémentaire de MMF conçu aujourd’hui, mêlant textes actuels et plus anciens, qui permet de rêver, qui sait une résurrection de la revue ?
En voici le sommaire (qui donnerait éventuellement l’idée d’une matrice pour d’autres numéros, hé, hé !)  :
– une rubrique érotique : Joëlle Cœur, par Christophe Bier
– un entretien carrière : Jesus Franco, par Michel Caen et Jacques Boivin (1971 – son tout premier entretien en France)
– un hommage : « Jean Rollin, de l’autre côté du miroir », par Nicolas Stanzick
– un portrait : Barbara Steele , par Geneviève Caen
– une rubrique midi-minuiste Eighties : « De vampire en pire » par Jean-Pierre Bouyxou et « Qu’est-ce que le fantastique? » par Jean-Claude Romer
– une rubrique BD : « Les Rescapés du temps », par Raphaël-G. Marongiu (1965)
– un reportage photo sur Johnny Eck, par Jean-Claude Romer
En conclusion de cette intégrale Midi-Minuit Fantastique, le mythique numéro perdu, le 25/26, daté de l’été 1973, dans sa forme achevée et publié pour la toute première fois, avec un dossier sur la Hammer Films avec des interviews de Terence Fisher, Peter Cushing et Peter Sasdy lors de leurs venues à Paris en 1972/1973 ; une rencontre avec Paul Morrissey alors en train d’achever son diptyque Flesh for Frankenstein »/ »Blood for Dracula ; des focus sur Russ Meyer ou Jean Rollin, signées Jean-Pierre Bouyxou et Ado Kyrou ; une longue étude mythologique sur la saga littéraire de Tarzan signée par Francis Lacassin ; une rubrique télé dédiée à « La Brigade des maléfices » ; les rubriques habituelles de MMF, de l’« HorrorScope » au « Film retrouvé » en passant par un port-folio vertigineux dédiée aux poupées diaboliques de Raphaël-G Marongiu dans « Arts MMF » ; sans oublier les critiques de films alors tout juste sortis sur les écrans : THX 1138, Les Lèvres rouges, Les Diables, L’Abominable Dr Phibes
Pour finir, ou presque, ce somptueux volume ne serait rien sans son dvd, « Les Frissons de Midi-Minuit » – quatre heures de programmes! -, édité par Soft-Prod .
Au menu, huit courts métrages midi-minuistes rarissimes et un documentaire :
– « Insomnie » de Pierre Étaix (15 mn – 1963)
– « La Maison du juge » de Serge Fouquet (16 mn – 1963)
– « Èves futures » de Jacques Baratier (16 mn – 1964)
– « Noviciat » de Noël Burch (17 mn – 1965)
– « De mes amours décomposées » de Jacques Zimmer (10 mn – 1970)
– « Chronique de voyage de Robert de Laroche (26 mn – 1971)
– Liberta, agent spatial anti-mythe de Jean-Noël Delamarre (25 mn – 1972)
– Sexana d’Hubert Lacoudre (17 mn – 1972).
– « MMF par les midi-minuistes » d’Erwan Le Gac et Nicolas Stanzick (58 mn – 2021)
Bonus: présentations de Nicolas Stanzick (2021 – 32 mn)
Attendez, ne partez pas ça n’est pas fini, car en marge – oui, en marge c’est parfait pour Midi-Minuit – de la publication de ce 4e volume, grosse rétrospective au Forum des Images avec une programmation qui va des classiques midi-minuistes jusqu’au midi-minuisme d’aujourd’hui (Bertrand Mandico, Yann Gonzales, Lucile Hadzihalilovic…), conçue par le Forum des images, avec l’étroite collaboration infernale du notre maître de cérémonie (que nous pourrons appeler désormais « Master »), Nicolas. Il est d’ailleurs le commissaire de l’exposition photo qui aura lieu au même endroit le temps du cycle.
Et pour commander le livre et rester informé de toutes les manifestations midi-minuistes, connectez-vous au site dédié
Nicolas Stanzick signera les livres à de multiples endroits : le 29/11 à Hors-Circuits (18h-20h); le 4/12 à Metaluna (15h-18h); le 11/12 à la Librairie du cinéma du Panthéon (15h-18h); le 15/12 pour le vernissage de l’expo au Forum (19h); le 17/12 avec conférence au Forum (18h) ; le 18/ 12 avec projection de courtsau Forum (19h)
On aura probablement oublié des choses, Nicolas y reviendra lors de notre dernier entretien filmé (voire les précédents épisodes pour le Vol 1., le Vol 2. et le Vol 3. ) Restez connectés !

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Olivier ROSSIGNOT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.