Choisissant, pour son premier long-métrage, d’adapter son court San Cristóbal (lauréat d’un Teddy Award au Festival de Berlin en 2015 et réunissant déjà les comédiens Samuel González et Antonio Altamirano), Omar Zúñiga Hidalgo propose aujourd’hui Los Fuertes, un récit poignant sur la passion dans ce qu’elle a de plus enivrant, mais également de plus éphémère. 

Copyright Optimale

Alors qu’il séjourne à Niebla, dans le sud du Chili, afin de rendre visite à sa soeur avant de partir pour le Canada, Lucas rencontre Antonio, maître d’équipage sur un bateau de pêche local. Commence alors, entre les deux hommes, une histoire d’amour passionnelle et fulgurante…

Copyright Optimale

Bien que photographié avec soin et offrant régulièrement au spectateur de superbes paysages, Los Fuertes ne bouleverse pas par son esthétique mais bien par la justesse avec laquelle il narre la relation amoureuse entre Lucas et Antonio, incarnés à la perfection par Samuel González et Antonio Altamirano. En effet, si l’ancrage du film dans le pays de son auteur (le Chili) conduit évidemment à une dimension socio-culturelle – entre l’homophobie assumée d’inconnus voire de parents à l’encontre des personnages et la nécessité pour eux de s’aimer en cachette… – cette dernière se révèle vite n’être qu’un simple cadre, le but d’Omar Zúñiga Hidalgo n’étant clairement pas de faire un film sur la sexualité mais bien une œuvre apolitique sur les sentiments les plus forts. Los Fuertes est donc le récit d’un amour intense qui transporte et transcende, tant physiquement qu’émotionnellement, les deux individus qui le vivent : le film est ainsi riche en scènes d’une extrême sensualité, profondément touchantes également, tant elles dépeignent avec exactitude l’ivresse et la joie presque candide que procure l’amour naissant. Bien qu’ayant largement dépassé l’âge des premiers émois, Lucas et Antonio font alors penser à deux adolescents découvrant ensemble l’amour – dans tous les sens du terme – et se laissant consumer par lui, jusqu’à rendre le monde autour d’eux inexistant.

Copyright Optimale

Mélodramatique et brûlant, Los Fuertes n’est cependant pas un conte de fées et ce bonheur ne laisse aux deux amants qu’un court répit avant que la réalité la plus amère ne les rattrape : une réalité intime, sans lien avec la pression extérieure mais tout simplement due au fait que les chemins de vie d’Antonio et Lucas – l’un ne souhaitant pas quitter son village et l’autre ne pouvant rester au Chili – ne leur permettront pas de vivre ensemble. Arrive alors le pénible constat que les histoires d’amour ont une fin et que celle d’Antonio et Lucas aura sans doute été bien plus belle ainsi, aussi forte que brève… 

Copyright Optimale

Copyright Optimale

Puissant et poétique, à l’image de son récit et de sa conclusion romanesque et désabusée, Los Fuertes est un premier film brillant et sensuel doublé d’un grand récit intimiste sur la passion la plus dévorante et les choses parfois indicibles séparant même ceux qui s’aiment…

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Alexandre LEBRAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.