Deuxième long-métrage de Nicolas Peduzzi (après Southern Belle en 2018), Ghost Song est un documentaire sur trois individus passionnés de musique, mais également un film sur une ville (Houston, Texas) et par extension sur l’Amérique. 

Alexandra (dite « OMB Bloodbath »), Will et Nate sont trois musiciens originaires de Houston : de leurs origines (modestes ou non) à leur situation actuelle (rappeuse à succès ou sdf déshérité), leurs parcours et leurs rapports respectifs à leur art nous sont contés alors que la menace d’un ouragan pèse chaque jour un peu plus sur l’État du Texas. 

Copyright GOGOGO FILMS

Alternant entre des confessions – principalement en voix-off ou adressées à des tiers par les protagonistes eux-mêmes – d’Alexandra, Will ou Nate (qui ne se connaissent pas et dont Nicolas Peduzzi choisit de narrer les histoires en entremêlant leurs récits) et des extraits de leur musique, Ghost Song brosse le portrait de trois vies, jusqu’à créer une immersion totale dans la vie et l’oeuvre de ces artistes rejetés, chacun à leur manière, par la société (entre un « gosse de riche » déshérité par un père abusif et une personnalité publique constamment rattrapée par ses origines de l’autre)…

Copyright GOGOGO FILMS

Ces « tranches de vie » sont également reliées entre elles par de nombreux plans filmés de nuit à travers Houston et surtout sur ses routes éclairées de néons multicolores. Un cadre onirique illustrant de façon très juste le titre du film (« chanson fantôme »), ce dernier pouvant évoquer un espoir (dans le cas des protagonistes, celui d’un apaisement ou d’une élévation sociale grâce à la musique) auquel chacun s’accroche avant d’être rattrapé par la réalité… Ghost Song s’avère à cet égard profondément touchant, décrivant la détermination sidérante de ses héros, tous trois résolus à s’affranchir de leur passé : drogue, pauvreté… chacun essaye, avec beaucoup de difficulté, de s’en sortir et d’affronter ses démons (un père abusif, le racisme, les préjugés, le souvenir d’un ami tué à cause de son ancienne vie de criminel ou encore une précarité dans laquelle il est aussi facile de naître que de tomber)…

Copyright GOGOGO FILMS

Ce triple récit donne également le sentiment de constituer un triste compte-rendu (celui de Nicolas Peduzzi) sur une ville où la violence et les inégalités en tous genres sont omniprésentes, mais où l’espoir d’une rédemption (mythe fondateur du rêve américain) semble survivre à tout, au point que des tas de gens s’évertuent, aujourd’hui encore, à le poursuivre afin d’acquérir une meilleure situation et inviter les autres à marcher dans leurs pas… cette image semblant résumer à elle seule la situation du pays tout entier !

Copyright GOGOGO FILMS

Portrait, à travers celui de trois êtres et d’une ville, de l’Amérique d’aujourd’hui, pas si différente de celle d’hier, Ghost Song est une superbe fable sociale et musicale, et le récit d’une éternelle quête de rédemption dans un monde n’attendant plus que l’Apocalypse. 

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Alexandre LEBRAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.