“Collision” de Viktor & The Haters (vidéo et interview)

« Par les temps qui courent, c’est tout de même dur de ne pas se cogner contre l’absurdité totale de l’existence. » Vath Vikileaks

Et s’il ne restait de la force vitale du hip hop des origines que les débris de verre brisés dans l’intro de The message de Grand Master Flash and The Furious Five ? Alors Viktor & The Haters poursuivraient le message en le fusionnant là où il peut subsister de cette énergie originelle, dans le Punk Rap, si la formule existait.  Rap la scansion des textes l’est, punk l’énergie de la musique, comme des flammes en pleine rue.

Le clip sort comme un fracas en plein mur : réalisé par DDKBS, avec la participation d’Ossama, Maître Madj, Moktarr, Kadia Sall, Hugues Marly, Otchakowsky. En attendant l’album, petite interview, histoire de se rappeler que le ciel est rouge comme un drapeau imbibé d’essence.

Une interview précise et coupante comme une lame de rasoir, tellement Viktor a les idées claires en plein époque trouble.

VK : Comment s’est déroulé le tournage ? Qui est à la réalisation ?

Viktor : Toujours un plaisir de voir ces saletés de Haters ! Le tournage a glissé ! A la réalisation c’est ce mystérieux binôme DDKBS, ces mecs sont des précurseurs, ils vivent masqués depuis des années. Je ne peux pas t’en dire plus sachant que je ne connais pas leur réelle identité.

VK : Seriez-vous nihiliste ?

V : Il y a, c’est certain, un penchant pour une provocation nihiliste chez VATH mais au fond cette nébuleuse a des codes, une éthique à défaut de suivre la morale, la norme de l’époque. Par les temps qui courent, c’est tout de même dur de ne pas se cogner contre l’absurdité totale de l’existence.

VK : Qu’est-ce que votre hip hop punk peut avoir de commun avec le « love, peace unity and having fun » des origines du genre ?

V : Beaucoup de choses finalement, même si les slogans ne sont plus le mêmes. L’idée fondatrice de transformer par l’art un environnement négatif en pulsion créatrice positive me parait être la base de ma démarche. Le dépassement de soi. La prise de risque. L’ouverture sur l’autre et donc sur d’autres styles musicaux, le mélange. Tout ça est à l’origine du Hip Hop. Après il est évident que je me reconnais moins dans une certaine « naïveté » de B-Boy que j’ai dû  avoir dans mes premières années de MC. La fraternité, l’amour, la paix, sont des valeurs nobles et intemporelles, elles ne sont pas forcément mises à l’honneur dans mes paroles, mais comme le dit « The Teacher KRS One », “Rap is something you do. Hip-hop is something you live » . Voilà, le Punk Rap c’est c’que j’fais.

VK : Comment allons-nous sortir du bordel dans lequel nous sommes d’après vous ?

V : La révolution ne sera pas un vaccin. Mais c’est sûr qu’on a hâte de sortir de ce tunnel horrible de confinements et autres mesures toutes plus contradictoires les unes que les autres. Le problème c’est : dans quel état on en sortira. On devrait tous pouvoir faire le constat, que sans investir drastiquement dans les services publics, l’écologie, l’éducation, on court à notre perte. Mais ça n’a pas l’air d’être les conclusions tirées par nos gouvernants et la multitude de chroniqueurs réactionnaires qui s’exaltent à nourrir encore  et encore la bête immonde. Qui peut nier qu’on est dans une totale dérive autoritaire ? Mettre des enfants en garde à vue, renforcer encore plus l’impunité policière, faire passer des lois anti-sociales au moment où les gens essaient difficilement de se remettre du carnage. Je crois qu’on est  parti pour s’enfoncer encore et encore dans le bordel. On manque de visions politiques fortes, les velléités de révolte sont nombreuses même si étouffées dans le sang et les gaz, mais elles ont du mal à dégager un véritable espoir de révolution. Le matérialisme, le monde McDo Amazone Facebook est tellement puissant et a tellement atomisé nos villes et nos vies, qu’une nouvelle société va être sacrément dure à construire.

VK : Les projets à venir ? La suite de l’aventure ?

V : BLACKOUT 2 et des laboratoires créatifs avec différents Haters, notamment avec le Haters n°1 Trackmster Madj en ce moment. On ronge notre frein, on aiguise nos lames, on prépare le VAHT d’après !


A la découverte de Viktor And The Haters

Pour suivre :

https://www.facebook.com/viktorcoup.k

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Vasken Koutoudjian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.