Couleur de nuit

Originaire de Garoua, au Cameroun, Osvalde Lewat réside à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, depuis quelques années déjà. Très jeune, elle se passionne pour l’image, en particulier pour la photographie. Auteure de plusieurs films documentaires, au cours de ses tournages, elle a toujours gardé sa passion intacte en prenant des clichés de personnages et de scènes qui la marquent et l’émeuvent.

Composée de plusieurs de ses photographies prises au cours des virées nocturnes de la réalisatrice de Une affaire de nègres, l’exposition Couleur Nuit complète parfaitement celle de la Fondation Cartier, Congo Kitoko. Ses incursions au plus profond des nuits congolaises, dans les rues de Kinshasa prolongent quelque part le travail de l’artiste peintre Moké, dont certaines œuvres sont exposées à la Fondation Cartier. En juin 2014, une première ébauche de l’exposition Couleur Nuit voyait le jour à l’institut Français de Kinshasa. « J’ai commencé les photos de la série Marges de façon presque fortuite », explique-t-elle. « Je fréquente les personnes que j’ai photographiées depuis plus de deux ans. Au début, il s’agissait de capter les moments passés ensemble, sans but précis. Je voulais graver ces instants qui m’étaient devenus précieux, ailleurs que dans ma mémoire. »1

Cette exposition se concentrait alors sur Kinshasa et ses habitants, entre le photo-reportage et le journal d’errances faits de rencontres et de scènes comme hors du temps, captant la singularité d’une grande ville africaine, les solitudes et la précarité. Pour mettre en évidence ces thématiques, Osvalde Lewat use du contre-jour, décadre ses sujets, utilise volontiers le flou et le hors-champ, créant ainsi un univers où le social se mêle au fantastique. Certains personnages sont des silhouettes qui se découpent entre l’ombre et une lumière lointaine, comme une promesse d’une vie meilleure, mais hors d’atteinte. Osvalde Lewat capte des regards, des attitudes et des comportements d’où découlent de la fierté, des élans de solidarité et d’affection, mais aussi de la tristesse, parfois, ou des airs de défi.

Dans les photos de Osvalde Lewat, la vie nocturne suit son cours avec le système D qui traduit le désir de vivre. L’œil qu’elle pose sur les individus qu’elle rencontre est toujours bienveillant, jamais misérabiliste même si elle approche au plus près la pauvreté et les classes les plus populaires de Kinshasa. Dans ses photos, malgré une certaine mélancolie, la vie et l’espoir transparaissent, comme celles avec ces enfants qui jouent ou étudient.

Cette nouvelle exposition ne s’arrête pourtant pas aux portes de Kinshasa, Osvalde Lewat ayant élargi ses recherches à toute la République Démocratique du Congo. De la capitale au Kivu, la photographe partage sa vision de ce grand pays d’Afrique et de ses habitants.

L’exposition est accompagnée par la sortie d’un livre qui en regroupe les photographies, Congo Couleur Nuit. En plus du travail de Osvalde Lewat, plusieurs plumes se rencontrent dans ce volume. Le photographe et historien d’art, Yannick Vigouroux, y apporte sa contribution en en signant la préface tandis que le romancier Lye Mudaba Yoka le clôt avec une postface. George Arthur Forrest, homme d’affaire philanthrope qui a beaucoup investi au Katanga, notamment dans les énergies renouvelables avec le groupe Forrest, ainsi que le romancier et réalisateur Atiq Rahimi signent chacun un texte qui évoquent respectivement la République Démocratique du Congo et le travail de Osvalde Lewat.

Galerie Marie-Laure de L’Ecotais

49 rue de Seine

75006 Paris

Tél : 01 43 25 81 89

Du 6 au 20 octobre 2015

Tous les jours de 10h à 20h

Vernissage : Jeudi 8 octobre à partir de 18h30

Site de la Galerie : http://www.galerieaufondelacour.com/

Puis, dans le cadre des Rencontres photographiques du 10ème

Librairie Photographique Le 29

29, rue des Récollets

75010 Paris

Du 18 au 29 novembre 2015

Mardi : de 12h à 19h00

Mercredi au samedi : de 10h à 19h00

Dimanche : de 11h00 à 19h00

Congo Couleur Nuit

éditions Phénix 1776

Préface de Yannick Vigouroux

Afrique lumineuse par Georges Arthur Forrest

Couleur nuit par Oswalde Lewat

Sous la lumière des Mindas par Atiq Rahimi

Postface par Lye Mudaba Yoka

95 photos couleur.

Prix public conseillé : 40 euros

Congo Couleur Nuit

 

Le site de Osvalde Lewat : www.osvaldelewat.com

1 Extrait du catalogue de l’exposition Marges.

A propos de Thomas Roland

Laisser un commentaire