Carnets de voyage

Isil Bengi est née à Istanbul. Lauréate de nombreux concours internationaux, elle veut  transmettre ses multiples racines par la musique et les arts qui l’accompagnent dans ses spectacles.

Paru en 2019, son album Hikaye, « conte » ou « histoire » en turc fait la part belle aux explorations géographiques et musicales.

L’album conjugue une grande variété de propositions musicales contemporaines, qui s’inscrivent dans les traditions folkloriques d’un vaste ensemble de pays. Elles nous conduisent ainsi de la Suisse à la Yougoslavie en passant par la Grèce, et jettent des ponts entre Turquie et Arménie, France et Etats-Unis. La Danse de César Franck fait figure de pièce unique, puisqu’il remonte à la fin du XIXe siècle, à ses climats amers et envoûtants.

Une suite de huit danses inaugure cette histoire musicale, qui plante son décor dans les îles grecques. Composées par Yannis Konstantinidis, ces pièces instaurent une atmosphère à la fois ludique et mystérieuse : composite. Elle est à l’image d’une oeuvre partagée entre musique de chambre, opérettes et comédies musicales.

Parmi les curiosités d’Hikaye, on relève encore la Litany de Tōru Takemitsu. Sa musique s’apprécie d’autant plus qu’on en connaît la complexité. Longtemps partagé à l’idée d’avoir recours aux topoï de la musique japonaise classique, Takemitsu a fini par en devenir l’un des représentants consacrés à la fin du XXe siècle. On le connaît beaucoup également pour ses extraordinaires partitions pour le cinéma japonais, notamment pour Akira Kurosawa (Ran) et Masaki Kobayashi (Kwaïdan).

Il faut dire un mot, bien sûr, des Jeux de Stéphane Galland. Oeuvre la plus récente, cette dernière se distingue par son riche métissage, au carrefour d’influences et de styles extraordinairement divers, mêlant musiques populaires et de synthèse…

Isil Bengi offre donc à ses auditeurs un séjour aux frontières et aux sensibilités infinies, dans l’espace et dans le temps. Son jeu ne laisse pourtant pas d’émouvoir par son extrême présence.

© Tous droits réservés. Culturopoing.com est un site intégralement bénévole (Association de loi 1901) et respecte les droits d’auteur, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos visibles sur le site ne sont là qu’à titre illustratif, non dans un but d’exploitation commerciale et ne sont pas la propriété de Culturopoing. Néanmoins, si une photographie avait malgré tout échappé à notre contrôle, elle sera de fait enlevée immédiatement. Nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe.
Merci de contacter Bruno Piszczorowicz (lebornu@hotmail.com) ou Olivier Rossignot (culturopoingcinema@gmail.com).

A propos de Axelle GIRARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.