Anne Steiner – « Le temps des révoltes »

La Belle Epoque s’étend de la fin du XIXe siècle jusqu’au début de la Première Guerre mondiale, en 1914. Si on s’attarde un moment sur les écrits des historiens, il s’avère que ce moment de l’histoire française et européenne a été marquée par une prospérité relative et un épanouissement des arts à travers, par exemple, l’impressionnisme. D’importantes avancées dans le domaine scientifique viendront marquer cette période de paix sur le continent européen. L’essor économique va s’accompagner d’une poussée de revendications de droits sociaux sous l’égide des syndicats naissants. Ainsi, la France voit fleurir de nombreuses révoltes.

Le livre d’Anne Steiner revient sur ces luttes sociales. Pour étayer son ouvrage, elle expose les cartes postales consacrées à ces moments. Avant de devenir un medium consacré à la publicité ou au tourisme, la carte postale fut pendant longtemps le moyen de communication favori entre amis ou au sein d’une famille. « Illustrant paysages, monuments, lieux ou figures typiques, les cartes postales sont, plus qu’un album historique d’un peuple, des reflets des figurations humaines qui constituent l’imaginaire contemporain »,  pour reprendre les termes issus de la revue Sociétés1.

En effet, dans les cartes postales choisies par l’auteur, toutes expriment des sentiments de dignité de la part des individus. Ces hommes et ces femmes engagés dans des combats ne se défilent pas. Ils montrent, avec une fierté évidente, leur bataille pour améliorer leur condition. L’individualisme n’était pas encore passé par-là, la primauté était donnée à l’action collective.

Anne Steiner retrace les principaux conflits sociaux de cette période. A travers ce retour historique, c’est également une mémoire que l’auteur ranime. Celle de ces métiers oubliés et la vie de ces hommes et ces femmes. Du sud au nord, elle parcourt la France, retrouve leurs traces. Elle suit la révolte des vignerons dans le Midi de la France. Elle retrace le courage de ces gens qui se sont élevés contre l’effondrement du prix du vin face à la concurrence des vins italiens et espagnols au-delà de leurs sensibilités politiques. Les cartes postales immortalisent les visages du 17e régiment de ligne qui choisit de lever la crosse et de désobéir aux ordres. « La promesse de ne pas infliger de punition individuelle fut tenue, mais le 25 juin 1907, le régiment tout entier fut envoyé à Gafsa, dans le sud tunisien, lieu de cantonnement de compagnies disciplinaires de l’armée française où l’arbitraire et la cruauté règnent en maître. » En Nord Pas-de-Calais, ce sont les grèves des mineurs de 1906 qui sont retracées et les émeutes qui ont suivi. Un incendie dans une fosse provoqua la mort de 1100 mineurs. Cette catastrophe déclencha un accès de colère des travailleurs, portant sur les conditions de sécurité. La désespérance sociale conduit à des actes de violence sans précédent. Des figures, aujourd’hui oubliées comme celle de Benoît Broutchoux, émergèrent. « Autodidacte, libre-penseur, néo-malthusien, gouailleur, insolent et drôle, totalement désintéressé, luttant sans jamais savoir ce que ça pourrait lui rapporter d’autre que la prison ou des coups dans la gueule. » L’auteur fait également des focus pour revenir avec précision sur des sujets transversaux ou des portraits d’hommes et de femmes.

Le livre d’Anne Steiner2 est à découvrir à plus d’un titre. L’alternance des textes et des cartes postales est d’une singularité réjouissante pour la lecture. D’autre part, si l’Histoire a tôt fait d’oublier ces hommes et femmes, unis dans le combat, Anne Steiner revivifie notre mémoire et leur rend un très bel hommage.

Le temps de révoltes, une histoire en cartes postales des luttes sociales à la « Belle époque »

Anne Steiner

Editions de l’Echappée

1De Lemos Martins Moisés, Oliveira Madalena, da Luz Correia Maria, « Les images numériques s’imaginent l’archaïque : mettre en perspective les cartes postales », Sociétés 1/2011 (n°111)

2Vous trouverez sur le site du Comptoir un entretien avec l’auteur, suivre le lien ici .

bandeau-dialogues-blanc

A propos de Julien CASSEFIERES

Laisser un commentaire