Sur nos écrans ce 18 novembre…

Twilight – Chapitre 2 : Tentation, de Chris Weitz
Doit-on encore présenter la saga Twilight ?… Allez, patience, plus qu’un seul épisode après celui-là. Enfin, normalement. Catherine Hardwick cède ici la place à Chris Weitz, bien rôdé à ce type de grosses machines numériques après l’inoubliable A la croisée des mondes : La Boussole d’or (Chuck & Buck et même A propos d’un garçon semblent vraiment bien loin…). On n’avait pas trop aimé le premier, y’a-t-il une chance que ça s’arrange avec le deuxième ?…

Rapt, de Lucas Belvaux (cf. notre critique en ligne)
On pouvait espérer mieux du réalisateur de La Raison du plus faible à partir d’un tel matériau (l’affaire Empain, ici à peine transposée) mais le résultat reste tout de même plus qu’honorable.

L’Homme de chevet, d’Alain Monne
Seconde adaptation sur les écrans en quelques semaines d’Eric Holder après Mademoiselle Chambon, et premier film comme réalisateur d’Alain Monne, rare exemple de directeur de production (Eden Log, Scorpion, hum hum…) passé à la réalisation. Avec la meilleure volonté du monde, Christophe Lambert en homme de chevet de Sophie Marceau tétraplégique, franchement, ça va pas trop le faire…

Un soir au club, de Jean Achache
Seconde adaptation sur les écrans en deux semaines de… Christian Gailly, cette fois, après Les Herbes folles, et premier film de… Jean Achache, Un soir au club est une immersion dans l’autre grande passion de Gailly avec la littérature, le jazz (la musique est d’ailleurs signée du contrebassiste Michel Benita). Une certaine curiosité pour un casting associant le sociétaire de la Comédie Française Thierry Hancisse (dans son premier "1er rôle" au cinéma, celui d’un ancien pianiste de jazz alcoolique repenti), la toujours épatante Maryline Canto et Elise Caron, bien connue des amateurs de jazz et de musique improvisée en général, qui fait là ses vrais débuts à l’écran (elle doubla notamment les parties chantées de Virginie Ledoyen dans Jeanne et le garçon formidable).

In the loop, d’Armando Ianucci
Joli buzz pour cette comédie politique britannique, premier long-métrage pour le cinéma d’un spécialiste de la satire politique du petit écran, en Angleterre. On l’a loopé (ahah), on essaiera de se rattraper rapidement…


IN THE LOOP – BANDE-ANNONCE
envoyé par baryla. – Les dernières bandes annonces en ligne.

Rien à perdre – Nothing to Lose, de Jean-Henri Meunier
Remarqué pour son précédent documentaire, Ici Najac, à vous la Terre il y a trois ans, Jean-Henri Meunier revient avec un film sur le combat des SDF toulousains sous l’égide des Enfants de Don Quichotte.

 

Strella, de Panos H. Koutras
Ambiance toujours très "camp" pour le Grec Panos Koutras, mais cette fois sur un registre plus intimiste et dramatique que son Attaque de la moussaka géante de 2001. Ici, une histoire d’amour compliquée entre une transexuelle artiste de cabaret et son voisin de palier…

Kinatay, de Brillante Mendoza
Prix de la mise en scène cannois qui continue à beaucoup diviser. Kinatay, reprenant un fait divers ordinaire, s’embourbe dans une mise en scène paresseuse. Certains arriveront à se chausser de l’angoisse du héros, pour les autres, il ne reste plus qu’à prendre votre mal en patience…

The Damned United, de Tom Hooper
Ue semaine après la Red Riding Trilogy, l’écrivain anglais David Peace est à nouveau à l’honneur avec l’adaptation d’un roman très particulier, consacré aux 44 petits jours passés par l’entraîneur Brian Clough à la tête du Leeds United en 1974. L’occasion d’un choc des cultures footballistiques. Le sujet peut-il rencontrer un public en France, on n’en est pas certain mais nous, ça nous fait plutôt envie, d’autant que, après avoir brillamment incarné Tony Blair dans The Queen, c’est Michael Sheen qui prête ses traits au futur double champion d’Europe avec Nottingham Forest (1979 et 1980), aux côtés de vieux routiers du cinéma made in British Islands comme Timothy Spall ou Colm Meaney. Reste à savoir si Tom Hooper, inconnu chez nous (et qui doit bientôt s’attaquer à une nouvelle adaptation cinématographique d’A l’est d’Eden) saura faire ce qu’aucun autre cinéaste n’a encore su faire, filmer le football (au vu de la bande-annonce, c’est pas gagné…).
 


Bande-annonce 1 The Damned United
envoyé par toutlecine. – Regardez plus de films, séries et bandes annonces.

Pluie du Diable, de Philippe Cosson (cf. notre critique en ligne)
Premier long-métrage et encore un documentaire cette semaine, et encore sur un sujet très lourd : les bombardements massifs américains dont le Laos fut la "victime collatérale" durant la guerre américano-vietnamienne. Des bombardements qui, une quarantaine d’années plus tard, continuent de faire des victimes dus à l’utilisation de bombes à sous-munition.


PLUIE DU DIABLE – BANDE-ANNONCE
envoyé par baryla. – Court métrage, documentaire et bande annonce.

Lettre à Anna, d’Eric Bergkraut
Documentaire-hommage à la mémoire de la journaliste russe Anna Politkovskaïa, sur la mort de laquelle, il y a trois ans, pèse de très forts soupçons de crime politique commandité par le gouvernement…

Bande-annonce disponible sur le site du film.

A propos de Cyril COSSARDEAUX

Laisser un commentaire