Rétrospective Imamura au Musée Guimet

Très bonne nouvelle du côté du cinéma japonais : un hommage est rendu au génial Shohei Imamura par le Musée Guimet, du 12 novembre au 30 janvier 09.
“Digne héritier de Mizoguchi, il a porté sur la société japonaise un regard clinique dénué de concessions, offrant la part belle au petit peuple, non sans un certain cynisme souvent teinté d’humour noir. Deux fois Palme d’or à Cannes, c’est à ce réalisateur emblématique de la nouvelle vague japonaise, ancien assistant d’Ozu, que nous rendrons hommage à travers sept chefs-d’œuvre dont la célèbre Ballade de Narayama et l’étonnant documentaire L’histoire du Japon racontée par une hôtesse de bar…”

Seront présentés :
12/11 : Désir Meurtrier
17/11 : Profonds Désir des dieux
26/11 : L’évaporation de l’homme – une critique
04/12 : L’histoire du Japon racontée par une hôtesse de bar
08/12 : La ballade de Narayama
17/12 : Pluie Noire
21/01 : L’Anguille
23/01 : Docteur Akagi
30/01 : De l’eau tiède sous un pont rouge

Même si une rétrospective Imamura est toujours un évènement réjouissant, on regrettera néanmoins le fait qu’il n’y ait qu’une séance par film, et surtout que les séances soient à une heure fixe, quasi inaccessible : 12h15…!

Profonds désirs des dieux

Téléchargez le programme complet sur le site du musée.

A propos de Culturopoing

Laisser un commentaire