Les Couleurs de la toile font leur rentrée le jeudi 6 octobre 2011

Nos amis du ciné-club Les Couleurs de la toile, qui élisent domicile chaque premier jeudi soir du mois (à 20h30) au mythique Studio des Ursulines (Paris 5ème), reviennent le 6 octobre pour une nouvelle et alléchante quatrième saison, consacrée cette année à neuf cinéastes des années 2000.
Le choix des films s’avère d’ailleurs plutôt surprenant, mais dans le bon sens du terme, en privilégiant le plus souvent des (premiers) films trop peu vus de cinéastes encore largement en devenir (et dont certains ne tiendront d’ailleurs peut-être pas toutes leurs promesses…).
On y verra ainsi, au fil des mois et jusqu’au 7 juin 2012 : Pardonnez-moi (2006), le premier excellent long-métrage de Maïwenn (dont le dernier, Polisse, sortira le 19 octobre), Shotgun Stories (2007, autre premier long de Jeff Nichols, très remarqué cette année dans différents festivals avec Take Shelter (qui sortira en France en janvier prochain), Hedwig and the Angry Inch (2001), encore un premier film, de John Cameron Mitchell (dont on a pu voir en avril dernier le beau Rabbit Hole), l’impressionnant Morse (2008) de Thomas Alfredson, 12h08 à l’est de Bucarest (2006), de Corneliu Porumboiu (qui a depuis pleinement confirmé avec Policier adjectif), Red Road (2006), d’Andrea Arnold (par la suite récompensé d’un prix du jury à Cannes en 2009 pour Fish Tank), le très étrange Steak (2007, de Quentin Dupieux, tout aussi conceptuel mais finalement plus convaincant que Rubber) et qui a probablement au moins en partie ouvert la voie à l’épatante mini-série Platane d’Eric Judor, récemment diffusée sur Canal +, Lady Vengeance (2005), dernier volet du "triptyque de la vengeance" de Park Chan-wook après Sympathy for Mr. Vengeance et Old Boy.

Jake Gyllenhaal et Drew Barrymore dans "Donnie Darko"
Jake Gyllenhaal et Drew Barrymore

Mais tous ces films, ce sera plus tard et peut-être aurez-vous la surprise de voir l’un d’entre eux présenté… par l’un d’entre nous, comme ce fut le cas la saison dernière pour The Hole), de Tsai Ming-liang. On vous tiendra évidemment au courant…
Dans l’immédiat, le 6 octobre, Les Couleurs de la toile reviennent opportunément sur les débuts d’un cinéaste qui a fait du chemin depuis, un chemin parfois un peu tortueux mais que nous aimons tout particulièrement (Southland Tales, The Box) C’est donc Richard Kelly qui sera à l’honneur avec, là aussi, son tout premier long-métrage, Donnie Darko (2001). Adolescent en crise, ami imaginaire (un lapin géant !), images mentales et fin du monde annoncé, une bonne partie des éléments de son cinéma étaient déjà en place dans un film qui révélait Jake Gyllenhaal (et aussi sa sœur Maggie, qui y tenait le petit rôle de… sa sœur, justement), nous donnait des nouvelles (sans grand lendemain…) de Katharine Ross, offrait des rôles un peu décalés à Drew Barrymore et Patrick Swayze et offrait même ses premiers pas sur grand écran à Seth Rogen.
Voilà qui fait beaucoup de raisons de voir ou revoir Donnie Darko (en plus d’une belle utilisation du magnifique The Killing Moon d’Echo & The Bunnymen !) et de partager un verre et quelques propos cinéphiliques de haute volée avec les sympathiques animateurs des Couleurs de la toile !

Plus d’informations sur la programmation 2011-2012 sur le (tout nouveau) site de l’association.

A propos de Culturopoing

Laisser un commentaire