Olive et moi – Fais-moi une passe

“Fais-moi une passe” d’Olive et moi. Voilà un sympathique premier essai pour un déjà vieux de la vieille, et oui Olivier Costes a l’age de Miossec ou presque. Un Miossec à qui il doit beaucoup à l’écoute de cet album comme il doit aussi beaucoup à d’autres artistes du moment : en premier lieu Mickey 3D à qui l’on pense très souvent mais aussi Da Silva qui produit d’ailleurs l’album. On peut rajouter aussi dans la catégorie déjà entendu un usage du ukulélé décidément très tendance (Thomas Fersen, Julien Doré, Dionysos). Voici en tous les cas une musique décomplexée (mais décomplexée de qui ? de quoi ?) sans lorgner pour autant dans l’ambition démesurée, juste une chanson française telle qu’on l’aime aujourd’hui, l’air de son temps en un mot.

La première chanson porte un titre que même le pire des comiques n’aurait osé faire (Champion d’immonde) mais s’avère être un très bon premier single et un bel exercice de style autour des expressions du football, cet opium du peuple. On mettrait bien quelques pièces d’euros sur son calque cycliste (Encore un tour) pour prendre ensuite la bonne échappée radiophonique même si chaque titre pourrait tout aussi bien faire son trou, son petit trou dans les radios estampillées nouvelle scène française.

Il y a là un ensemble de belle qualité qui s’écoute sans déplaisir avec qui plus est deux ou trois morceaux qui sortent du lot comme Qui ne meurt pas ou L’ascenceur (en plus de Champion d’immonde, le morceau qui donnerait presque envie de s’intéresser à ce sport, le Johnny Rep 2 en quelque sorte). Olive et moi signe là un premier disque prometteur, jamais peut-être la chanson française n’a eu cette propension à sortir avec régularité de très bons disques (depuis la rentrée par exemple Yves Jamait, Joseph D’Anvers, Julien Doré, Ina ich, Mademoiselle K, Ben Ricour chez les chantant français, Tahiti 80 et mister Lab côté anglais) et voilà encore un disque de qualité qui rejoint cette prestigieuse lignée.

A propos de Culturopoing

Laisser un commentaire